Jump to content
Premed 101 Forums

FreddyHeff

Members
  • Content Count

    350
  • Joined

  • Last visited

About FreddyHeff

  • Rank
    Senior Member
  • Birthday 09/18/1979

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. 21.3 de cote R minimale de l'UQAM est pour cette année et c'est, semble-t-il, le cas année après année! Et comme mentionné, un GPA de 4.0/4.3 et plus (TRÈS atteignable en kin), la CRU associée est appréciable (donc après 2 ans sur 3, il est possible de tenter ta chance pour physiothérapie)
  2. UQAM, Kin demande 21.3 de cote R, tu pourrais y accéder directement et je connais des étudiants qui sont entrés à UQAM et UQTR en kinésiologie avec des cote R sous 24 et après 2 ans ou le bacc complété, sont facilement entrés en physiothérapie (je veux dire par là que le programme est bien côté quand même dans ces 2 Universités et les bonnes notes sont payantes!).
  3. Pour ULaval peut-être... n'oublies pas que 4 Universités au Québec offrent le programme et UOttawa aussi!
  4. Après ta technique, rentre dans le bacc en soins infirmiers qui pourra te permettre, avec les bons résultats, de pouvoir postuler en médecine. La plupart des Universités offrent un tremplin dec-bacc en soins, ce qui permet de le faire en 2 ans! De plus, de cette façon, tu pourrais obtenir ton titre d'infirmier clinicien et pouvoir travailler pendant les étés (et si tu en es capable, à temps partiel durant tes études en médecine). Bonne chance
  5. Bacc en kinésiologie avec tes notes ou, si tu réussis à y être admis, sciences biomédicales ou neurosciences... malheureusement, avec ton GPA, tu ne pourras probablement pas être admis dans les gros programmes contingentés, mais tu pourrais t'essayer en ergothérapie (surtout UQTR, ils ont la cote de rendement la moins élevée)... bonne chance
  6. Parce que j'enseigne (UdeS), les examens en ligne ont été pensé et conçus (on fait les questions, on est loin d'être des innocents les profs....) en fonction de l'éventualité que les étudiants vont avoir leurs notes de cours... donc questions BEAUCOUP plus difficiles et pointues.... ça n'avantage pas personne que les examens soient ainsi.... Je sais pas poyr UdeM, mais l'adaptation n'est pas que de la part des étudiants....
  7. Médicomage, ne perd pas espoir... quand on veut quelque chose comme tu le veux, et que tu es proche, tu vas finir par l'avoir! Garde ta détermination et tu vas atteindre tes rêves! Bonne chance pour le prochain cycle, tu sais à quoi t'attendre avec le CASPER et avec le retour des MEMs, tes chances sont bonnes! *rien arrive pour rien dans la vie ;-)*
  8. Habituellement, UdeM donne, pour 3.7/4.3 (cas d'une amie qui tentait sa chance pour aller en med dans le temps) aux alentours de 33 de CRU (100% universitaire)... et ce, sans le bonus car elle venait de UdeS. Mais ça change d'année en année (on parle de 2016 ici)... Mais bon, je sais pas si UdeM calcule comme UdeS et ULaval, car pour différents programmes, la CRU change (ex: quand je postulais en med dans le temps, ma CRU était pas la même que pour Physio à UdeS, ULaval et UdeM... donc si c'est pour aller en med dentaire par exemple, je sais pas si ils calculent de la même façon?).
  9. Pas vraiment non, pas avec ton GPA. Tu devrais considérer faire une maîtrise ou MBA pour obtenir le bonus de cote. Quand j'avais postulé en 2014 avec 4.3/4.3 de GPA, j'ai été sélectionné pour les MEM, mais j'étais pas dans les plus forts et j'ai été loin sur la LA suite à cela. Désolé de briser ton espoir. Par contre, d'autres domaines de la santé te seraient possible avec ta cote. Bonne chance
  10. The question is quite interesting, and it's actually hard to give the right answer. In Quebec, tu field is different that for the ROC, as our programs are a combined bachelorss and master in PT. For example, to be considered a professional doctorate, a program needs to reach 164 credits. In Sherbrooke, the master is 144 credits, so 20 short of a doctorate. Some courses are given 1 or 2 credits, but compared to other programs (3 credits courses), those courses should be more in the range of 4 to 5 credits. It's been reviewed already and the canadian board is considering changing a few things, but to become a DPT, medical associations also need to approve some of the acts that could possibly be made by us, so right now, let's say for the next 5-10 years, it's quite unlikely that all provinces and Universities will get the approval to change the programs. As for salaries, it's still also a big ordeal, since we are paid less than some other professions that require less studies/diplomas. I guess we'll see what happens, but being a teacher and having had that discussion with our headmaster, it's not going to happen for a long while!
  11. terminée, les cours sont débutés depuis le 24 août... la dernière mise à jour fut le 28 août... à moins qu'avec la rentrée de UdeM et ULaval cette semaine, des gens partent des programmes d'ergo (universitaires) dans ces 2 Uni et que des places se libèrent... Il ne faut pas oublier que UdeS n'est pas fou, ils acceptent plus d'étudiants que le quota fixé, sachant que dans les 2 premières semaines, des gens quittent (changement de programmes, d'Université ou tout simplement, car ils réalisent qu'ils ne sont pas à leur place)... si ce n'est pas pour cette année, retente ta chance l'an prochain!
  12. Il n'est pas nécessaire d'avoir un bacc complet dans toutes les universités pour faire le passage vers médecine (voir Université de Sherbrooke). Regarde ce qui t'intéresse, car faire un bacc bien côté et prendre le risque de ne pas être admis en médecine ou pharmacie par la suite, cela peut vouloir dire de rester dans le domaine et certains bacc/domaines n'ont pas de perspectives très élevées. Oui, la réadaptation (physio ou ergo) sont souvent des tremplins, mais étant en grande pénurie, de prendre la place de quelqu'un qui veut pratiquer ce domaine, c'est pas très gentil (par contre, si à la fin tu restes, tu es assuré d'avoir un bon emploi). Biomed, biochimie ou kinésiologie, c'est intéressant, mais il y a peu de job dans ces domaines. Il y a aussi sciences infirmières qui peut mener autant à un emploir qu'être un tremplin. Regarde les descriptifs des programmes, va observer des professionnels afin de voir en quoi constitue le métier réellement (il y a un décalage entre la théorie et la réalité parfois) et demande-toi si tu veux faire un métier que pour les avantages monétaires ou bien si d'autres facteurs entrent en compte (qualité de vie, horaires...)
  13. 4.3/4.3 pour le programme complet... j'étais pas intéressé par le domaine (comptabilité)! Cela m'a permis d'entrer facilement en physiothérapie en 2014, métier que je pratique depuis plus de deux ans et qui me passionne!
  14. HEC, les notes ne sont pas courbées à part pour 2 ou 3 cours.. donc échelle fixe est assez faisable d'avoir que des A+ (j'avais 4.3/4.3 de moyenne pour le B.A.A.)... Sherbrooke m'a accepté en physio et médecine (je suis un des rares à avoir choisi physio car cela m'intéressait plus!) et UdeM, accepté en physio et L.A. en médecine (que j'ai refusé)... Pour nutrition, mes collègues nutritionnistes m'ont dit qu'il est faisable d'avoir 4.0/4.3 et plus, mais c'est compétitif et si le programme est décoté, c'est un risque à prendre (par contre, cela garanti un emploi en terminant contrairement à admin...)
  15. Pour les commentaires sur la pharmacie, vous semblez oublier que ce métier s'exerce également en milieu hospitalier, qui est beaucoup moins routinier que vous le faites entendre. Les deux professions ont leurs avantages ainsi que des désavantages. La personne qui considère un domaine doit y aller d'avantage avec ses intérêts que le seul aspect des finances ou du type de travail. Monocor le dit bien, les cas sont plus divers en hôpital et si c'est un hôpital universitaire, oui une maîtrise est nécessaire, mais dans les petits hôpitaux, la maîtrise n'est pas une obligation. Le mieux serait d'aller effectuer des stages d'observation avec ces professionnels et de voir à la source si le métier et les tâches te conviennent!
×
×
  • Create New...