Jump to content
Premed 101 Forums

FlorenceOD

Members
  • Content Count

    63
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

FlorenceOD last won the day on January 14 2015

FlorenceOD had the most liked content!

About FlorenceOD

  • Rank
    Advanced Member

Profile Information

  • Gender
    Female

Recent Profile Visitors

623 profile views
  1. (Not going to McMaster, but I saw your post on the first page, and since I've lived with roommates since I was 16, I figured I could add my two cents) It really depends on your personality and whether you've already lived in an apartment before. Roommates can be fun, but you will want to have your quiet time to study. Being alone can be fun (especially since you have the freedom to bring anyone whenever you want), but it can get lonely, especially considering that you'll have to be in a books for a good portion of your life. People tend to live with more than one roommate in their first year, but since you'll be starting med school (aka you can't party all the time), I would suggest you to find only one roommate. And a QUIET roommate. Try to find someone who takes his/her studies seriously, so that you'll be able to study in peace. Trust me, when you've been sitting at your desk all morning, it's nice to get out of the room and have someone to talk with. Also, it tends to be a bit cheaper to live with someone else. But then again, your priority will be to be comfortable in your own space. If the idea of having a roommate doesn't appeal to you, don't do it. You'll meet plenty of people in med school anyway.
  2. Vous savez la liste d'attente est rendue où pour "uni non connexe"? J'ai plusieurs amis/collègues de classe sur la LA et j'attends nerveusement de savoir si ça va marcher pour eux
  3. Je peux pas parler au nom de tous les programmes, mais, règle générale, tu n'auras pas de cours obligatoires non reliés à ta matière (du genre français ou philo comme tu dis). Tu n'as qu'à regarder dans la section "structure du programme" sur le site d'UdeM (example pour médecine: https://admission.umontreal.ca/programmes/annee-preparatoire-au-doctorat-en-medecine/structure-du-programme/), tu pourras constater par toi-même quels sont les cours obligatoires. Certains programmes ont des cours dis electives (j'ai fais mes études à McGill donc j'ignore le nom en français), où tu peux choisir certains cours. Par exemple, j'avais des cours d'économie durant mon bacc en psycho. Mais, encore là, ça reste selon tes intérêts. Chose importante: le français reste encore important à l'université. C'est évidemment pas aussi sévère qu'au CÉGEP (aka: 1% par faute), mais tu peux facilement perdre des points pour la qualité de ton français.
  4. Merci pour vos réponses! Je peux pas testifier pour les cours de médecine en tant que tel évidemment, mais je peux te dire que c'est très pratique pour les cours de sciences fondamentaux (anatomie, génétique, etc.). J'avais un cours sur l'anatomie du cerveau dans mon bacc en psycho, et j'ai pris toutes mes notes (qui étaient presque uniquement des dessins) sur ma tablette. Pour d'autres cours, je téléchargeais la présentation pour écrire/dessiner dessus. Je préfère ça à dessiner à la main! En plus que c'est très portable, donc si tu as dropbox (ou si ton laptop est un mac, ça sync automatiquement), tu peux réviser tes notes n'importe où.
  5. Bonjour! J'aurai besoin de changer mon ordinateur avant le début des cours (j'entre en prémed), et j'aimerais avoir votre opinion sur le sujet, bien que j'imagine que n'importe quel modèle devrait faire l'affaire. Considérant les cours que vous avez eu au cours du doctorat, qu'est-ce que vous trouvez le plus pratique? Certains me disent que le monde de la médecine utilise beaucoup des Apple, et je me demande si ça en vaut réellement la peine (considérant leur prix). Est-ce plus pratique d'avoir un ordinateur/tablette qui est tactile (pour prendre des notes à la main, pour les discussions en groupe, etc). Ou est-ce que je me casse trop la tête pour ça?
  6. En passant, je veux vraiment pas discrétider le travail des pharmaciens avec mon anectode personnelle. Je sais que c'est pas un travail facile, et que ça peut être de longues heures fatiguantes à rester debout. Par contre, j'ai parlé à d'autres techniciens qui m'ont partagés des impressions similaires. Ça dépend vraiment de la pharmacie où tu travaille
  7. Je sais que plusieurs sont déçus de la vie de pharmacien, dans le sens que c'est vraiment différent de ce que à quoi les étudiants s'attendent. Pour avoir travaillé en tant que technicienne de lab pendant plus d'un ans, je peux te dire qu'on fait une bonne partie du boulot. Ça m'arrivait de tout préparer, pour ensuite présenter le médicament au pharmacien en train lire le journal sur l'ordi, qui fait juste une tite signature. Aussi, dépendamment de la pharmacie ou tu travailles, tu peux avoir que très peu de relation avec le patient. Dans les gros Jean Coutu, par exemple, les clients ont plus tendances à désirer rester anonymes (j'ai travaillé dans une petite pharmacie avec une clientèle stable, donc la relation est très différente). Ça dépend vraiment de tes aspirations. Es-tu quelqu'un qui a besoin de beaucoup d'autonomie? Parce qu'un pharmacien se contente bien souvent de suivre les indications du médecin. Et même si un jour les pharmaciens venaient à prescrire, le tout se ferait sous un algorithme assz répétitif. Par contre, si tu es quelqu'un qui est mal à l'aise avec de grosses responsabilités, pharmacien serait mieux (on dit souvent que c'est la faute aux médecins si quelque chose tourne mal). En plus, pharmacien est, selon moi, un emploi plus stable et calme si tu désire avoir une vie ou une famille, quoique ça dépend de la pharmacie. (BTW, j'invite n'importe qui à contester ce que j'ai dis ci-haut afin de donner une autre version) Je ne peux malheureusment pas t'en dire plus pour pharmacien propriétaire. As-tu, par contre, considéré pharmacien en milieux hospitalier? C'était vraiment dans mes alternatives si med n'aurait pas marché pour moi Je te conseille de parler à des gens sur le terrain pour t'en dire plus. Actives-toi parce qu'il faut que tu te décides
  8. À la base, les uni ne donnent jamais de feedback sur ta performance. D'ailleurs, que ton score soit "bon" ou "mauvais" ne t'aide pas plus. N'oublies pas qu'il y a souvent de très bon candidats, et par bon, je veux dire des gens travaillants, motivés et ayant de bonnes capacités interpersonnelles, qui ne scorent pas assez haut aux entrevues simplement parcequ'il passent "à côté de track". Dans le sens où ils ne répondent pas exactement à la question. Je vais répeter ma question au cas ou: est ce que quelqu'un sait le score aux MEM est sur combien?
  9. Hahaha first world problem! Je pense que c'est le cas pour UdeM également, puisque la dame m'a dit que le score est seulement donné sur demande. C'est clair que je n'ai pas à me plaindre comme je suis acceptée, mais je suis tout de même curieuse. Voici les coordonnées de la dame: Isabelle Tremblay Technicienne en coordination du travail de bureau Faculté de médecine | Université de Montréal Vice-décanat aux études médicales de premier cycle Admission 514 343-6111, poste 17308
  10. J'ai une question pour le score aux MEMs. J'ai demandé mon score récemment (j'avais rien reçu par courriel), et tout ce que j'ai eu en retour est en score en pourcentage Lorsque j'ai demandé à la dame plus d'information à titre comparatif (e.g. moyenne de ceux admis) et la dame m'a répondu ceci: "Nous ne donnons pas cette information. Nous donnons seulement le résultat obtenu aux MEM." Est ce que vous savez c'est sur combien le score MEM?
  11. Allo tout le monde, Je songe à me chercher un emploi durant la premed à l'UdeM, mais j'hésite considérant la charge de travail. On m'a dit que l'année préparatoire était particulièrement intense, et on m'a déconseillé d'avoir un emploi en même temps. J'avais avoir votre avis sur le sujet. Si vous avez travaillé durant la premed, combien d'heure aviez-vous par semaine? Merci!
  12. Je pense que c'est normal de ruminer un peu ses réponses, d'autant plus que c'est impossible de savoir si on a fait la bonne chose. Il y a des gens qui fondent en larmes après les entrevues croyant avoir mal performé, mais qui sont admis. Il y a des gens hyper-confiants qui sont refusés. Et vice-versa Morale de l'histoire: ca ne sert pas à grand chose de te fier sur tes impressions. Essayer de vous changer les idées en attendant le 14 mai!
  13. C'est clair que c'était difficile de savoir qu'est-ce qu'ils cherchaient. Comme antre363 dit, le problèmes étaient subtiles, et ont a bien pu passer à coté de la track. Pour le problème avec la personne sur l'aide sociale ou la personne transvestie, il fallait y aller avec empathie sans être paternalistique/patronizing. Les deux fois que j'étais à la station de repos, je me trouvais à être en face de ces stations et le ton qui n’émanait était très sec et avec beaucoup plus de tensions (la personne critiquait la consommation du BS sans réaliser que des facteurs de stress peuvent influencer ces comportements). Donc c'est vrai que la possibilité de conflit était plus subtile (pareil pour le gars qui te textait dans la figure). Si l'acteur voit qu'il a une opportunité pour te picosser, il va le faire. Dans tous les cas, il y a pas de bonnes réponses. Tu peux, selon moi, bien t'en tirer si tu "as passer un peu à côté de la track", mais que tu restait tout de même empathique, à l'écoute, ordonné, etc.
  14. Mes impressions des MEMs, c'est qu'ils étaient beaucoup plus facile que ce que à quoi je m'attendais Je me suis beaucoup renseignée sur les MEM en parlant à des étudiants pour savoir exactement à quoi m'attendre. Considérant cela, je m'attendais à: des acteurs en larmes, des gros conflits, des cas impossibles à résoudre, des évaluateurs qui baillent aux corneilles ou qui tentent de tous critiquer ce que tu dis, etc. Pourtant, je n'ai rien eu de tout cela (j'ai parlé à d'autres candidats et eux également étaient surpris de voir que c'était assez "soft" comme atmosphère). Je pense que, malgré cela, la plupart des gens sortent des MEM avec la pensée: "bon sang, y'aurait tellement d'autres choses sur moi que j'aurais voulu dire". Et je pense que c'est assez normal aussi de ruminer sur "qu'est-ce que j'aurais du faire autrement?". Je crois qu'on est tous dans le même bateau
  15. Allo Username92 J'ai un GPA de 3,93 / 4 à Mcgill, ce qui m'a donné une cote de 32.3 à Laval. J'ai été refusée au troisième tour (mais convoquée en pharm/med à Udem!) En effet, les gens venant de Mcgill sont désavantagés pour Laval. Tous les gens que je connais en Honours avec moi (aka: c'est des gens qui ont des cotes fortes eux aussi) ont été refusé également Ça me dépasse tous ces calculs de côte et, franchement, j'ai pas envie de m'obstinée avec leurs calculs ténébreux Cheers
×
×
  • Create New...