Jump to content
Premed 101 Forums

Gimli

Members
  • Content Count

    15
  • Joined

  • Last visited

About Gimli

  • Rank
    Member

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. salut j'avais fait un étalon des cotes pour biochimie ici : Il y a cependant beaucoup de variabilité dans les notes pour le cycle de 2020 donc il est un peu difficile d'avoir un étalon fiable.
  2. Introduction Bonjour à tous, comme vous le savez il y a beaucoup d'incertitude et de spéculation quant aux CRU qui ont été calculées pour 2020 et le changement par rapport à 2019 et les années précédentes. Également, le programme de biochimie a toujours été considéré comme étant un des programmes donnant les meilleures CRU pour UdeM et un tremplin intéressant pour ceux désirant changer de programme. J'ai donc tâché de recueillir quelques conversion de GPA vers CRU au travers du forum et avec des personnes que je connais pour 2019 et 2020 afin d'avoir une meilleure idée de la force du programme de biochimie et d'en voir le changement entre les deux années. Résultats Voici l'étalon des cotes pour 2019. La colonne nom est le nom de la personne qui a mis l'information sur le forum. Pour les cases sans nom, c'est parce que l'information provient de personnes que je connais. La colonne bonus ajusté indique si le bonus de 0,5 a été enlevé et à quel point j'en suis confiant. Pour les cases vertes c'est que je suis assez certain que le bonus est ajusté correctement, pour les jaunes j'en suis moins certain et les rouges c'est parce que je n'ai pas ajouté la valeur dans le graphique. J'ai également mis des exemples de notes pour un A+, A, A- et B+ avec la relation obtenue. Sur le graphique, on voit que la relation est linéaire avec un coefficient de détermination R2 assez bon de 0,995. Voici l'étalon des cotes pour 2020. Ici on peut voir sur le graphique que le coefficient de détermination est nettement moins bon avec un R2 de 0,8223. Ici, j'ai fait un tableau comparatif de 2019 et 2020 en fonction des notes. Également, j'ai fait un tableau pour estimer les notes nécessaire afin d'avoir une entrevue (bien qu'il n'y ait pas eu d'entrevue cette année) pour médecine. Discussion En 2019, biochimie était définitivement considéré comme un programme fort donnant prêt de 39 avec le bonus de 0,5 pour un 4,3 et plus de 37 pour un 4,0. La relation entre les conversion GPA vers CRU était également assez linéaire. Or en 2020, non seulement des GPA ont baissé dans l'ensemble d'environ 1,5 dans leur conversion en CRU, les CRU ne semblent plus suivre une relation aussi linéaire. Il serait peut-être possible que par exemple les personnes qui ont terminé le bacc ou qui ont repris des cours ne soient pas évalué de la même façon que ceux en cours de bacc (Cinnamxn qui a fait qu'une seule session a eu prêt de 2 de CRU de plus pour un GPA similaire qu'une personne qui complétait son baccalauréat en 2020). Conclusion Il serait intéressant d'avoir plus d'échantillons de 2020 en biochimie afin de voir s'il est possible d'expliquer ce qui fait en sorte que la relation n'est plus linéaire comme en 2019. Je crois que biochimie reste un programme correct si une personne veut s'en servir comme tremplin à l'UdeM surtout en considérant que d'autres baccalauréat semblent également ne plus donner d'aussi bonnes cotes.
  3. C'est également ce que font les étudiants de mon année qui sont pharmaciens et étudient en médecine et je pense bien qu'ils ont reçu la même information!
  4. Je ne crois pas qu'il soit possible de faire des rotations comme durant l'externat, mais plus comme du shadowing, car tu ne peux pas prendre soin de patients directement (me corriger sur ce point si je me trompe). L'option la plus populaire est clairement de faire une maîtrise, cela te permet d'améliorer ton dossier, faire des connections dans le domaine dans lequel tu veux vraisemblablement appliqué l'année suivante et si ton Pricipal Investigator (PI) est un médecin tu peux le suivre. S'il est en plus sur le comité de sélection cela peut peut-être améliorer les chances de cette personne. Pour ce qui est des autres options/chemins pris par les personnes qui no-match je n'en sais pas plus. Il ne faut pas oublier qu'il y a le deuxième tour qui permet de re-soumettre une candidature pour les postes toujours disponibles si le premier tour n'a pas été fructueux.
  5. De ce que je sais, il y a plusieurs gradués de pharmacie qui continuent à travailler durant leurs études en médecine. La problématique vient surtout du fait que tu ne peux appartenir à deux ordres professionnels (ici OPQ et Collège de médecins). Ils le permettent pendant les études, mais dès que tu es résident, tu perds le droit de pratiquer en tant que pharmacien (imagine prescrire et distribuer les médicaments...). Tu peux toujours signer Pharm. D. à la fin de ton nom par contre.
  6. L'externat et le CaRMS sont des choses liées, mais différentes. Si tu veux aller lire sur l'externat, je te réfère au site de l'UdeM par rapport à l'externat. https://md.umontreal.ca/externat/ En bref, c'est 85 semaines de formation principalement en hôpital après ton pré-clinique où tu seras exposé à divers milieux afin de prendre de l'expérience. Il y a 13 stages obligatoires, e.g. médecine familiale, urgence, chirurgie, médecine interne, psy et j'en passe. Tu as également 20 semaines de stage à option que tu peux faire dans le réseau de l'UdeM, mais il est également possible de faire des stages dans d'autres réseaux (ailleurs au Québec, mais également dans d'autres provinces). À quelque part durant ta dernière année, il y a les CaRMS qui sont en fait le service de jumelage des résidents. Tu dois donc alors soumettre ta candidature aux divers programmes dans les universités qui t'intéressent. Si ta candidature est jugée intéressantes tu seras alors convoquée à une entrevue. Par la suite, tu fais le classement des endroits où tu veux aller et les universités font leur propre classement. Le CaRMS s'occupe afin de trouver le meilleur fit. Maintenant pour les modalités d'évaluation. Elles sont variables d'université à l'autre pour le même programme et sont variables entre les programmes. De manière générale, ils vont demander des lettres de recommandations, vont regarder tes résultats à l'externat et plus principalement dans la discipline d'intérêt, voir si tu as passé tous tes cours au pré-clinique, un peu le CV, la recherche/publication, lettre de motivation et autre (il peut y avoir un examen de connaissance comme des mises en situation de type MEM). Il n'y a pas de recette gagnante afin de garantir une place dans aucun programme. Mon conseil est de prendre chaque chose en son temps, regarde ce qui t'intéresse au fur et à mesure de ton parcours comme implication fais-le, mais ne cherche pas à faire des choses seulement pour avoir la ligne supplémentaire dans le CV. Pour répondre de manière plus spécifique à tes questions: oui il y a un autre processus de sélection dans 5 ans. Oui il y a des gens qui "no-match" par choix ou non, i.e. une personne qui veut faire de la neurochirurgie et qui n'est pas prise parce que cette année là il n'y avait pas de place à l'UdeM et préfère attendre l'année suivante pour avoir de meilleures chances. je crois avoir répondu à l'autre question. Je n'ai pas toutes les connaissances par rapport à l'externat ni au CaRMS alors d'autres personnes peuvent renchérir/corriger sur ce que j'ai dit, mais si tu as d'autres questions je peux essayer d'y répondre.
  7. Salut, si tu parles de profession directement liées avec les sciences biomédicales, j'en ai que 2 en tête. Premièrement, tu peux prendre l'orientation perfusion extracorporelle qui t'enlèvera quelques cours je crois si tu appliques par la suite au DESS en perfusion (ça reste un programme contingenté, je crois que le nombre de place varie entre 1 à 4 par année). Sinon tu peux faire la maîtrise en conseil génétique également à la suite de ton baccalauréat (encore une fois un programme de cycle supérieur contingenté) et devenir conseiller génétique. Sinon pour ce qui est des emplois avec un baccalauréat seulement, je ne pourrais te répondre je crois qu'il y a une grande diversité d'options qui seraient disponibles dans le domaine pharma, possiblement en académique également, mais pas 1 seul emplois précis. La maitrise t'offre définitivement plus d'option. Si tu veux poursuivre tes études au PhD et plus encore, il y à la possibilité de devenir biochimiste clinique également, mais ça implique un DEPD (diplôme d'études post-doctorales) et seulement 4 personnes admises par année au Québec.
  8. pourquoi dis-tu bonification de 1,5? À moins que je ne m'abuse, la bonification va comme suit; 0,5 sur la CRU après 12 crédits, 1,0 après de dépôt d'une maîtrise ( et non 0,5 + 1,0, mais bien 1,0 total) et 2,0 après un PhD.
  9. J'ai personnellement fait biochimie avant d'aller en médecine. J'avais une cote R assez comparable à la tienne en sortant du CEGEP, seulement pour te dire que si tu réussis bien dans ton parcours universitaire c'est faisable d'arriver à changer vers les autres programmes contingentés. Puisque biochimie est un programme assez fondamental je ne sais pas si cela correspond à tes critères encore plus que les emplois ne sont pas garantis, mais après un baccalauréat comme science bio med, tu peux avoir accès à des professions comme perfusionnistes ou encore conseiller génétique (programmes de M.Sc. assez contingentés par contre). Il y a également la possibilité de devenir biochimiste clinique après un Ph.D. également (accessible tant avec un bac en biochimie que bio. med.) Si ce ne sont pas des options qui te parlent vraiment, je te suggère beaucoup plus d'aller vers quelque chose comme Kin, car tout ce qui est plus fondamental demande une bonne dose d'étude et c'est difficile si la motivation n'y est pas. Si tu as davantage de question sur le programme de biochimie je peux surement y répondre.
  10. Salut, de la promotion 2019, 5 personnes ayant gradué biochimie à UdeM ont été acceptés en médecine (principalement à UdeM) et quelques personnes en pharmacie également. À Montréal c'est un programme bien côté qui te permet d'accéder aux autres programmes contingentés, il est cependant assez mal côté dans les autres université francophones (il te faut environ 4,09 pour un entrevue en médecine à UdeS et 4,20 pour ULaval). Maintenant pour tes questions, le bac en tant que tel n'ouvre pas beaucoup de portes, des postes proches de techniciens, cependant une maitrise permet d'avoir des emplois beaucoup plus intéressant. Un des avantages de ce programme est la vaste gamme de sujets abordés, cela veut donc dire que si tu veux continuer vers d'autres sujets de recherche (chimie, bio mol, bio med, microbio/immuno, neuro, etc) il est tout à fait possible de le faire sans avoir trop de retard. Il y a également des professions comme la biochimie clinique qui sont accessible, mais qui requiert un PhD et un DEPD, où seulement 4 étudiants sont acceptés par année. Si le but est d'aller vers la pharmacie ou med, biochimie est un bon choix, particulièrement pour Montréal. Est-ce que changer vers physio sera mieux? Peut-être. C'est un programme mieux côté dans toutes les universités, mais cela dépend vraiment de ton intérêt vis-à-vis le programme. Si tu penses être intéressé par la recherche et les notions un peu plus fondamentales biochimie est une bonne option en tant que tremplin.
  11. Les bonifications ne sont pas cumulatives, c'est-à-dire, le bonus de 12 crédits universitaires est de 0,5. Si ce même étudiant complète une maîtrise, le bonus sera désormais de 0,5 de plus (+1,0 sur la CRU).
  12. Je connais leur GPA, mais pas la conversion en tant que CRU. Quelque part entre 4,00 et 4,10 de GPA en biochimie, faudrait voir ce que ça donne; dans les environs de 36,5-37,5 avec le bonus j'imagine?. Physio comme deuxième choix.
  13. Je connais 3 personnes qui ont été acceptées en physio en mars, deux de ces personnes ont refusé depuis déjà plus d'une semaine. Il devrait avoir d'autres convocations d'ici peu j'imagine.
  14. 1. Il est plutôt dur de comparer aux autres programmes en terme de difficulté étant donner que je ne les ai pas fait. Je pense que c'est un programme où pour bien réussir tu te dois d'avoir un intérêt pour la recherche et la compréhension d'un point de vue plus fondamental que certains autres programmes. La plupart des examens sont à QCM et évaluent surtout l'apprentissage par coeur. Les cours ne sont cependant pas inaccessible non plus, certaines personnes s'en sortent en haut de 4,2/4,3 à la fin de leur bacc, mais ils sont beaucoup plus l'exception que la règle. De manière globale, je crois que c'est un baccalauréat qui récompense bien tes efforts, si tu y mets l'énergie les notes suivent. Il est bien coté à Montréal, mais moins dans les autres universités. Pour avoir une entrevue en MD à ULaval, je crois qu'en bas de 4,2 c'est plutôt impossible et à UdeS le cutoff est davantage autour de 4,05 pour avoir une entrevue. 2. Cela dépend de la personne. Pour certains, les cours de chimie organique seront un A+ pratiquement assuré à condition de mettre l'effort nécessaire, car ces personnes comprendront bien la logique derrière les réactions. Pour d'autres ce seront des cours difficiles. Je ne pense pas qu'il y a de cours bonbon sauf peut-être un cours complémentaire comme astrobiologie. Encore une fois, les cours questionnent souvent l'apprentissage d'une quantité très importante d'information, mais la plupart du temps il y a une certaine logique derrière tout ça, il s'agit de la trouver. 3. Environ 15 crédits (5 cours la plupart du temps, avec une session à 6) 4. Oui! Possibilité également de faire certains cours à l'été.
×
×
  • Create New...