Jump to content
Premed 101 Forums

Médecine20

Members
  • Content Count

    128
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Médecine20 last won the day on February 29

Médecine20 had the most liked content!

About Médecine20

Recent Profile Visitors

771 profile views
  1. Par curiosité, les listes d'attente collégiennes/universitaires sont rendues où, environ, après la vague d'offre d'aujourd'hui ? Merci
  2. Oui t'as raison, je me demande c'était à combien à pareille date l'année passée, mais je pense que c'était rendu moins loin ! Ce que trouve spécial, c'est que si ça a autant avancé durant la 3e vague, ça veut dire qu'il y a vraiment beaucoup de personnes qui ont refusé l'offre qu'ils ont eu durant la 2e vague, environ 95/113 selon ce que j'ai calculé !
  3. C'est surprenant que ça ait moins avancé sur la liste d'attente pour Sherbrooke que l'année passée malgré les places supplémentaires, alors que ça a plus bougé pour l'UdeM et ULaval. On va voir à quoi ressemble la 3e vague...
  4. Pas la nouvelle définition des catégories, mais l'ensemble du processus a l'air à changer, un peu comme à Laval avec une cote minimum, le Casper puis les MEMs donc c'est sur que ça va m'affecter. Toi, est-ce que ça t'affecte ?
  5. Ils sont peut-être en train d'ajouter de nouvelles informations !!
  6. Très d'accord, comme tu dis les services de pratique de qualités sont payants et souvent chers, ça fait juste renforcer les inégalités entre les différents milieux socio-économiques. Je comprends l'idée de la personnalité, mais comme tu dis, leurs moyens ne sont pas idéaux..
  7. Je suis d'accord dans l'ensemble et je pense que le Casper peut être pertinent dans un processus d'admission s'il est bien utilisé. Par contre, je pense que le problème avec ce genre de test est que quand il est utilisé depuis plusieurs années (même principe pour les MEMs), les gens se préparent de plus en plus et le niveau de performance moyen à ces tests augmente toutes les années. Dans le cas du Casper, je pense que quand c'est rendu qu'avoir des réponses qui démontrent un bon jugement et les valeurs recherchées, c'est pas assez et qu'il faut en plus taper très vite, s'être préparés à réfléchir à une réponse très complexe en moins de 5 minutes, donner le plus d'exemples originaux possibles et aller plus loin que ce qui est demandé pour avoir une chance, ça ne veut plus dire grand chose sur ta qualité de futur médecin d'avoir un Casper dans la moyenne ou un peu en dessous (s'il n'y a pas de red flags). Et comme d'autres ont dit, ça reste un choix entre candidats basés sur les décimales de la cote Z qu'ils ont obtenus au test. Je ne pense pas que les personnes qui vont avoir un Casper juste sous le cut-off seraient des moins bons médecins que les autres. Et la cote R n'est pas parfaite non plus, mais au moins elle s'appuie sur des efforts à long terme que les candidats ont fournis, et on peut se permettre d'avoir des mauvais examens des fois et quand même rester compétitifs. Le Casper c'est un seul test d'1h30, on ne peut pas faire la moindre erreur, ou même juste ne pas être assez performants, sans être éliminés.
  8. Oui, c'est vrai que 33 ce n'est pas très haut. Je pense qu'ils n'auraient pas dû descendre en bas de 34... Parce que c'est vrai qu'il peut y avoir des variations entre les Cégeps et que c'est pas partout que c'est possible d'avoir une cote de plus de 38, même si on a de très bonnes notes. Par contre, je pense que peut importe ton groupe ou ton Cégep, c'est réaliste d'avoir 34 si tu mets de l'effort... Et c'est vrai que les CRUs à Ulaval ne sont pas toujours hautes et qu'ils cotent certains programmes particulièrement mal, mais ça va quand même permettre à plus de personnes de se rendre à l'étape du Casper qu'il y en a à l'étape des MEMs présentement je pense. C'est vrai que c'est exagérée de prendre le Casper comme seul critère de sélection préliminaire. S'ils éliminent beaucoup de candidats à cette étape, ça veut dire que ça va prendre un très bon Casper. Le problème, je pense, c'est que le Casper est un outil à utiliser avec prudence, pas de manière trop décisive. C'est un seul test d'1h30... S'ils décident de garder plus personnes pour les MEMs, ça va rendre cette étape encore plus compétitive qu'avant. Encore là, une décision basée sur un seul test...
  9. À Québec c'est 31 pour les universitaires je pense... Si c'est ça, ce n'est pas très haut
  10. Ah peut-être, tant mieux si c'est le cas et qu'il y a plus de places cette année ! Même sans ces modifications, il y a déjà légèrement plus de places que l'année passée je pense, donc tant mieux
  11. J'avais l'impression que l'UdeM serait moins porté à enlever autant d'importance aux notes, mais c'est vrai que maintenant qu'on sait que 2 universités sur 3 vont appliquer la nouvelle méthode, il y a des chances que l'uden fasse pareil . J'ai quand même espoir qu'ils ne suivent pas ou dans une moindre mesure par rapport aux autres... C'est dommage parce que ma cote aurait été très bonne à Montréal l'année prochaine...
  12. C'est juste moi où la réponse est contradictoire ? Elle commence par dire non parce que la décision du gouvernement est arrivée après la première vague, mais après elle dit que les prochaines offres vont refléter les nouvelles capacités...
  13. Oui c'est quand même triste, j'espère juste que l'UdeM ne fera pas pareil
  14. Ça aurait du sens pour les collégiens, mais selon le nombre d'offres faites à Sherbrooke le 13 mai pour les universitaires, il y a toujours 27 places pour eux à Sherbrooke... Comme si les 3 autres places avaient été mises au Saguenay...
  15. Ah merci, tant mieux, quand même 12 places de plus pour les collégiens et 3 pour les universitaires !
×
×
  • Create New...