Jump to content
Premed 101 Forums

Recommended Posts

Je suis en quatrième année en pharmacie à l'udem. Ma CRU n'est pas très élevé à 3,226.

 

J'ai récemment changer d'idée et souhaite étudier en médecine après mon pharm.d

 

Qu'en pensez vous? Quelles sont mes chances?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec 3,22/4.3 je crois malheureusement que tes chances sont minces.

 

À Laval un 3,22 donne environ 32.8 ce qui correspond environ au cut-off pour les entrevues. Et l'Université Laval est réputée pour donner de très bonne CRU aux programmes contingentés. À Sherbrooke oublie ça car ils utilisent une cote Z. En ce qui concerne montréal si tu es invité aux entrevues tu vas devoir faire l'entrevue de ta vie.

 

Bref, c'est difficile de prédire mais au pire tu n'as qu'à tenter ta chance. Et cette session tu peux toujours monter un peu ta GPA. D'après moi avec un 3.6 tu pourrais être compétitif à Laval et l'udem.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La bonification de 0.5 est donnée lorsque tu as ton diplôme (s'il te reste même qu'un seul cours à terminer avant que tu envoies ton admission tu n'auras pas la bonification).

 

Et même avec le 0.5 de bonification tu tombes à environ 33.3 à Laval. Une admission en médecine est pas impossible avec cette cote mais ça va te demander de faire une excellente entrevue. Bref, si j'étais toi je me forcerais le plus possible afin d'augmenter un peu ma moyenne et j'appliquerais à l'UdeM et l'UL. 

Il faut pas oublier qu'on ne fait que spéculer et que la seule manière d'avoir l'heure juste c'est de tenter ta chance.

 

À Sherbrooke, ils utilisent une cote Z (donc pas d'indice de force). C'est pour ça que je te dis que tes chances sont nulles à cette université.

 

Pour laval, il y a un étalon et 3.3/4.3 donnait environ 33 de CRU ce qui est pas mauvais mais pour être compétitif en médecine il te faudrait sûrement un peu plus de 34.5

 

Pour l'UdeM, il faudrait que tu trouves quelqu'un de pharmacie qui a fait le saut afin de pouvoir avoir une idée, mais ils utilisent eux aussi une cote Z et des indices de forces (selon le programme). D'après-moi, tes chances vont être similaire à tes chances pour Laval.

 

Bref, si tu as d'autres questions n'hésites-pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Riterfo! 

 

Je suis dans la même classe que toi (quelle coincidence lol?) et on vise la même chose! Non ce n'est pas impossible, je te rassure! N'oublie pas que la moyenne au PharmD a diminué de B+ à B, donc ton 3.226 est bien suffisant. En tout cas, tu ne perds rien à appliquer. 

 

On peut s'en parler par message privé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut!

 

Alors, j'ai fini ma pharmacie à l'Udem avec une cote de 3.39, puis suivi d'une maitrise il y a quelques années. J'ai réalisé graduellement par la suite que cette profession n'était pas pour moi et que j'aurais peut-être du songé à aller en médecine à la place. 

 

À combien vous estimeriez ma CRU pour Udem? Pensez-vous que j'aurai des chances pour être convoqué aux MEM, et si oui, quel score il me faudrait?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

C'est très difficile d'estimer ce genre d'information, mais je crois que tu pourrais obtenir une entrevue, mais tu ne serais définitivement pas un candidat très compétitif (donc, il faudrait que tu fasses une excellente entrevue pour être admis). Par exemple, à l'université laval, un 3.39 te donne une entrevue, mais tu es en bas de la moyenne des appliquants. Avec la bonification pour la maîtrise, tu risques cependant d'augmenter un peu tes chances. 

 

Il ne faut pas oublier que le processus d'admission en médecine est un processus très dynamique, et que d'une année à l'autre ta GPA peut te donner une CRU différente, et le cut-off peut augmenter ou diminuer. Donc ça vaut quand même la peine de tenter ta chance.

 

Qui ne tente rien n'a rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Clapton! En effet, le processus d'admission et les cut-offs semblent varier d'une année à l'autre. La CRU à ULaval est en diminution pour pharmacie pour les A-/B+ (2016 vs 2015) selon leur étalon. Pas très rassurant disons. Tout dépend du pool d'applicants de cette année et le cut-off final.. et j'imagine il faut avoir un peu de chance dans tout ça.

 

On se croise les doigts!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question:  si vous êtes accepté en médecine (ce que je vous souhaite bien-sûr :) ) est ce que vous allez renoncer à la profession de pharmacien? j'entend dire que ce n'est pas possible d'être membre dans deux ordres ( collège des médecins et OPQ) et par conséquent aucune chance de travailler dans ces deux domaines au même temps. Est ce que cela est vrai?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question:  si vous êtes accepté en médecine (ce que je vous souhaite bien-sûr :) ) est ce que vous allez renoncer à la profession de pharmacien? j'entend dire que ce n'est pas possible d'être membre dans deux ordres ( collège des médecins et OPQ) et par conséquent aucune chance de travailler dans ces deux domaines au même temps. Est ce que cela est vrai?

 

 

Lorsque tu es un professionnel de la santé, tu as le devoir de faire de la formation continue et de tout faire pour être le meilleur "médecin" ou "pharmacien" possible. Il est donc fort probable qu'il soit impossible d'être pharmacien et médecin en même temps. La médecine, tout comme la dentisterie, ou la pharmacie sont des professions qui demandent de se consacrer pleinement à sa pratique. De plus, être médecin et pharmacien en même temps, c'est propice aux conflits d'intérêts... My 2 cents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si cela est vrai, je trouve ça vraiment injuste envers les gens qui ont fait des longues d'années d'études dans un programme de la santé ( PharmD, maitrise en physio, bac en soins infirmiers..etc).vous avez aborder le point de conflit d'intérêt, on a déjà un ministre de la santé qui est un médecin, alors pourquoi un médecin ne pas être un pharmacien ou physiotherapeute ou nurse même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais je comprend pas le point...tu étudie pour devenir médecin OU pharmacien... Non? Quel est l'intérêt de faire deux professions une après l'autre? Pour pouvoir choisir après? J'ai peut être manquer quelque chose, mais je ne comprend pas le but de cette interrogation

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si cela est vrai, je trouve ça vraiment injuste envers les gens qui ont fait des longues d'années d'études dans un programme de la santé ( PharmD, maitrise en physio, bac en soins infirmiers..etc).vous avez aborder le point de conflit d'intérêt, on a déjà un ministre de la santé qui est un médecin, alors pourquoi un médecin ne pas être un pharmacien ou physiotherapeute ou nurse même.

 

1) Est-ce qu'après une semaine de 60-70 heures de travail tu aurais le gout d'aller faire un shift à ta pharmacie/clinique de physiothérapie en plus?

 

2) Un orthopédiste manque quelque chose mais réfère le patient à un physiothérapeute. Le physiothérapeute trouve la chose qui a été manquée. C'est fantastique sauf si le physiothérapeute et l'orthopédiste sont la même personne. Tu viens de manquer deux fois la même chose.

 

3) Impossible de se spécialiser dans deux champs de pratique à la fois puisqu'il y a beaucoup trop de choses pour rester à jour.

 

Dans tous les cas, faire deux professions à la fois finit par rendre l'outcome du patient pas mal moins bon. De toute façon, c'est complètement illogique de simplement penser à faire 2 emplois différents. Si j'étais au gouvernement et que j'avais payé des centaines de milliers de dollars pour former un médecin, je serais en ***** de le voir aller faire de la physiothérapie dans ses temps libres parce qu'il veut faire les deux. C'est la même chose si t'as un chirurgien qui décide d'aller se promener aux étages pour jouer à l'infirmier en prenant des prises de sang, etc. C'est juste ridicule de vouloir pratiquer deux professions à la fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma demande ne concerne pas mon cas, mais je me pose la question parce que je remarque qu'il a des personnes qui ont TERMINÉ leurs études en pharmacie, en physio ou en soins infirmiers, ou même des avocat ( droit) et puis ils veulent se lancer en médecine après. D'ailleurs, ce topic est un bon exemple de ce que je dis. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

1) Est-ce qu'après une semaine de 60-70 heures de travail tu aurais le gout d'aller faire un shift à ta pharmacie/clinique de physiothérapie en plus?

 

2) Un orthopédiste manque quelque chose mais réfère le patient à un physiothérapeute. Le physiothérapeute trouve la chose qui a été manquée. C'est fantastique sauf si le physiothérapeute et l'orthopédiste sont la même personne. Tu viens de manquer deux fois la même chose.

 

3) Impossible de se spécialiser dans deux champs de pratique à la fois puisqu'il y a beaucoup trop de choses pour rester à jour.

 

Dans tous les cas, faire deux professions à la fois finit par rendre l'outcome du patient pas mal moins bon. De toute façon, c'est complètement illogique de simplement penser à faire 2 emplois différents. Si j'étais au gouvernement et que j'avais payé des centaines de milliers de dollars pour former un médecin, je serais en ***** de le voir aller faire de la physiothérapie dans ses temps libres parce qu'il veut faire les deux. C'est la même chose si t'as un chirurgien qui décide d'aller se promener aux étages pour jouer à l'infirmier en prenant des prises de sang, etc. C'est juste ridicule de vouloir pratiquer deux professions à la fois.

1) Est-ce qu'après une semaine de 60-70 heures de travail tu aurais le gout d'aller faire un shift à ta pharmacie/clinique de physiothérapie en plus?

 

Pas tous les médecins travaillent 60-70 heures. Il est possible de travailler moins surtout si tu travailles à ton propre compte. médecin, dentiste, pharmacien sont des profession libérales.

 

 

2) Un orthopédiste manque quelque chose mais réfère le patient à un physiothérapeute. Le physiothérapeute trouve la chose qui a été manquée. C'est fantastique sauf si le physiothérapeute et l'orthopédiste sont la même personne. Tu viens de manquer deux fois la même chose.

 

Je ne comprend pas ce que tu essayes d’expliquer par ton exemple. Tu regarde juste le verre à moitié vide. Si l’orthopédiste était aussi physiothérapeute, ben il aurait rien manqué et aucune référence pour le patient ne serait requise. Aucun délais d’attente pour le patient non plus.

 

3) Impossible de se spécialiser dans deux champs de pratique à la fois puisqu'il y a beaucoup trop de choses pour rester à jour.

Rien ne prouve que c'est impossible, cela peut être difficile mais pas impossible. La ''spécialisation'' est un terme du 21ème siècle. Les grands savants dans notre histoire, n'étaient pas des spécialistes d'un seul domaine. On pouvait trouver facilement un savant qui était un philosophe, médecin, ingénieur et mathématicien aussi.

 

4) ''Si j'étais au gouvernement et que j'avais payé des centaines de milliers de dollars pour former un médecin, je serais en ***** de le voir aller faire de la physiothérapie dans ses temps libres parce qu'il veut faire les deux''

 

Et tu pense que le gouvernement aime ça quand il dépense des milliers de $$ pour former un physiothérapeute (ou un infirmier) qui à la fin de son bac lâche la physiothérapie pour s'en aller en médecine sans même travailler un mois comme physiothérapeute ? Ce n’est pas du gaspillage du fond public cela ?!! 3-4 ans d'études financé par le gouvernement pour rien. Aucune rentabilité. Moi, je pense, au contraire, donner à la personne la possibilité de travailler simultanément dans deux domaines de la santé  sera plus rentable pour le gouvernement, à condition que cette personne soit capable et en possession de toutes les connaissances nécessaires reliées à ces deux domaines, afin de ne pas avoir un impact négatif sur la santé du patient. 

 

Ceci est simplement mon point de vue, et bien-sûr les opinions sur ce sujet sont divergentes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

1) Est-ce qu'après une semaine de 60-70 heures de travail tu aurais le gout d'aller faire un shift à ta pharmacie/clinique de physiothérapie en plus?

 

Pas tous les médecins travaillent 60-70 heures. Il est possible de travailler moins surtout si tu travailles à ton propre compte. médecin, dentiste, pharmacien sont des profession libérales.

 

 

2) Un orthopédiste manque quelque chose mais réfère le patient à un physiothérapeute. Le physiothérapeute trouve la chose qui a été manquée. C'est fantastique sauf si le physiothérapeute et l'orthopédiste sont la même personne. Tu viens de manquer deux fois la même chose.

 

Je ne comprend pas ce que tu essayes d’expliquer par ton exemple. Tu regarde juste le verre à moitié vide. Si l’orthopédiste était aussi physiothérapeute, ben il aurait rien manqué et aucune référence pour le patient ne serait requise. Aucun délais d’attente pour le patient non plus.

 

3) Impossible de se spécialiser dans deux champs de pratique à la fois puisqu'il y a beaucoup trop de choses pour rester à jour.

Rien ne prouve que c'est impossible, cela peut être difficile mais pas impossible. La ''spécialisation'' est un terme du 21ème siècle. Les grands savants dans notre histoire, n'étaient pas des spécialistes d'un seul domaine. On pouvait trouver facilement un savant qui était un philosophe, médecin, ingénieur et mathématicien aussi.

 

4) ''Si j'étais au gouvernement et que j'avais payé des centaines de milliers de dollars pour former un médecin, je serais en ***** de le voir aller faire de la physiothérapie dans ses temps libres parce qu'il veut faire les deux''

 

Et tu pense que le gouvernement aime ça quand il dépense des milliers de $$ pour former un physiothérapeute (ou un infirmier) qui à la fin de son bac lâche la physiothérapie pour s'en aller en médecine sans même travailler un mois comme physiothérapeute ? Ce n’est pas du gaspillage du fond public cela ?!! 3-4 ans d'études financé par le gouvernement pour rien. Aucune rentabilité. Moi, je pense, au contraire, donner à la personne la possibilité de travailler simultanément dans deux domaines de la santé  sera plus rentable pour le gouvernement, à condition que cette personne soit capable et en possession de toutes les connaissances nécessaires reliées à ces deux domaines, afin de ne pas avoir un impact négatif sur la santé du patient. 

 

Ceci est simplement mon point de vue, et bien-sûr les opinions sur ce sujet sont divergentes. 

T'as raison. je suis de ton avis. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

1) Est-ce qu'après une semaine de 60-70 heures de travail tu aurais le gout d'aller faire un shift à ta pharmacie/clinique de physiothérapie en plus?

 

Pas tous les médecins travaillent 60-70 heures. Il est possible de travailler moins surtout si tu travailles à ton propre compte. médecin, dentiste, pharmacien sont des profession libérales.

 

 

2) Un orthopédiste manque quelque chose mais réfère le patient à un physiothérapeute. Le physiothérapeute trouve la chose qui a été manquée. C'est fantastique sauf si le physiothérapeute et l'orthopédiste sont la même personne. Tu viens de manquer deux fois la même chose.

 

Je ne comprend pas ce que tu essayes d’expliquer par ton exemple. Tu regarde juste le verre à moitié vide. Si l’orthopédiste était aussi physiothérapeute, ben il aurait rien manqué et aucune référence pour le patient ne serait requise. Aucun délais d’attente pour le patient non plus.

 

3) Impossible de se spécialiser dans deux champs de pratique à la fois puisqu'il y a beaucoup trop de choses pour rester à jour.

Rien ne prouve que c'est impossible, cela peut être difficile mais pas impossible. La ''spécialisation'' est un terme du 21ème siècle. Les grands savants dans notre histoire, n'étaient pas des spécialistes d'un seul domaine. On pouvait trouver facilement un savant qui était un philosophe, médecin, ingénieur et mathématicien aussi.

 

4) ''Si j'étais au gouvernement et que j'avais payé des centaines de milliers de dollars pour former un médecin, je serais en ***** de le voir aller faire de la physiothérapie dans ses temps libres parce qu'il veut faire les deux''

 

Et tu pense que le gouvernement aime ça quand il dépense des milliers de $$ pour former un physiothérapeute (ou un infirmier) qui à la fin de son bac lâche la physiothérapie pour s'en aller en médecine sans même travailler un mois comme physiothérapeute ? Ce n’est pas du gaspillage du fond public cela ?!! 3-4 ans d'études financé par le gouvernement pour rien. Aucune rentabilité. Moi, je pense, au contraire, donner à la personne la possibilité de travailler simultanément dans deux domaines de la santé  sera plus rentable pour le gouvernement, à condition que cette personne soit capable et en possession de toutes les connaissances nécessaires reliées à ces deux domaines, afin de ne pas avoir un impact négatif sur la santé du patient. 

 

Ceci est simplement mon point de vue, et bien-sûr les opinions sur ce sujet peuvent être divergentes. 

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

1) Laisse moi te dire que si tu veux travailler moins et négliger tes obligations en termes de "calls", les autres médecins de ta pratique ou de ton hôpital vont rapidement te suggérer d'aller te trouver un emploi ailleurs pour te remplacer par une personne plus disponible (scoop: pratiquer seul est impossible).

 

2) Presque la seule façon de découvrir une erreur médicale, c'est un deuxième avis et si une seule personne s'occupe d'un patient, il n'y aura jamais de deuxième avis.

 

3) C'était possible parce qu'on savait beaucoup moins de chose. Se former comme médecin spécialiste, c'est facilement 10 ans d'études et souvent plus pour une raison: beaucoup de choses à savoir. Si on veut rester à jour, il faut pratiquer beaucoup et faire de la formation continue. Cela est impossible si on a un sideline qui demande la même chose.

 

4) Former un médecin est pas mal plus cher. Ce n'est même pas comparable. De plus, le gouvernement s'attend à des switchs. Sinon, il n'y aurait pas de contingent universitaire.

 

Moi qui croyait que les cours CSS à l'UdeM étaient inutiles, je change d'avis. Si tu veux être un médecin efficace, il va falloir que tu réalises qu'une seule personne ne peut pas remplacer toute l'équipe multi-disciplinaire. Ce serait impossible et carrément dangereux pour les patients.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas super compliqué

 

Juste faites un DMD puis une spécialisation en maxillo.

 

Comme ça vous pourrez dire a vos enfants et amis que vous êtes un MD, un DMD puis en plus un PhD aussi..

 

Je pense qu'il y a conflit d'intérets entre la médecine et la pharmacie ( prescrire ET donner) mais entre un pharmacien et un dentiste ou un medecin ou un dentiste?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas permis d'être pharmacien et médecin en même temps. On ne peut faire partie que de l'un de ces deux ordres professionnels. Par contre, je ne comprend pas où est le problème si un pharmacien décide de vouloir poursuivre ses études en médecine. Il n'y absolument rien de mal là dedans. En sortant, les PharmDs connaissent les différentes lignes directrices de traitement pour une majeure partie des pathologies. Je dirais que c'est cette portion qui est difficile de conserver, car les lignes directrices changement constamment, et ce, pour toutes les conditions. Par contre, la pharmacie ça va au-delà de tout ça. À l'école, on nous apprend avant tout à résoudre des problèmes pharmacothérapeutiques (gérer des effets secondaires, des interactions, des allergies croisées etc.) Bien qu'on reste pas nécessairement à jour, la façon de faire reste la même. Quand on se fait présenter une nouvelle molécule, crois-moi, on sait quelles questions se poser pour avoir une vraie idée de si le médicament en vaut la peine ou non, ou dans quel cas ce serait plus favorable de l'utiliser. Au final, tu deviens juste un meilleur prescripteur selon moi. Puis, le patient attendra pas inutilement à la pharmacie car le médecin a prescrit quelque chose qui n'est pas sécuritaire avec la médication concomitante ou la condition du patient. Ça arrive très souvent d'ailleurs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut pas oublier que les professionnels de la santé sont des spécialistes. Pour être spécialiste d'un domaine, tu dois te consacrer uniquement à se domaine, faire de la formation continue, pratiquer, avoir de l'expérience, etc. Si tu es un neurologue, et que tu pratiques 2 jours par semaine la médecine dentaire, comment veux-tu être à la fine pointe des connaissances scientifiques dans les deux domaines tout en restant compétent dans les deux domaines ? C'est presque impossible.

 

Personnellement, en tant que citoyen, je préfère que mon médecin se concentre uniquement sur la médecine, afin d'être très "focus" sur tout ce qui se passe dans le monde médical. Et c'est un devoir professionnel. Ce n'est pas comme être barmaid le soir et emballeur dans un IGA le jour... On parle de deux domaines ultraspécialisés.

 

Je crois que certaines personnes semblent oublier que la médecine, c'est très axé sur la pratique, les communications entre collègues, et la formation continue. C'est bien beau connaître la théorie, c'est en étant là, dans l'action, que tu apprends le plus, que tu deviens excessivement habile à diagnostiquer, et c'est en pratiquant et en communiquant avec tes collègues que tu peux facilement te tenir à jour et être à l'affut des derniers traitements, etc. Selon moi, exercer deux professions aussi spécialisées, c'est se tirer dans le pied dans les deux professions et ça diminue la qualité des soins. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connais PERSONNELLEMENT  3 personnes avec deux professions en même temps.

La première est pharmacien et policier , la deuxième est médecin, ensuite il a fait des études en dentisterie à Mc gill pour finalement se spécialiser en maxillo-facial. La troisième est gastro-entérologue et pilote d'avion d'Air Canada. Eh oui, il pratique les deux métiers conjointement.

Il y a des gens phénoménals dans la vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...