Jump to content
Premed 101 Forums

***Médecine/UdeM prèparation pour admission 2020


Recommended Posts

4 minutes ago, Med.E said:

D'accord je comprends! Donc penses tu que tu es avantagé à McGill d'être un candidat universitaire? Moi j'ai été refusée direct à ULaval et USherbrooke, j'attend UdeM. (collégienne)

Pas forcément. Ils ont un nombre de place réservé aux universitaires et un nombre de place réservé aux collégiens, comme pour les autres universités. Donc on n'entre jamais en compétition.

Je pense que personnellement, je suis avantagée là par rapport aux autres universités car ils ne prennent pas en compte l'indice de force de programme, qui me nuit beaucoup... sérieux je trouve ça super biaisé comme fonctionnement, no way que mon programme était facile. Comme mon GPA n'est pas super fort, ça m'aide également de pouvoir me rattraper avec un bon CV et un bon Casper. Ça m'avantage aussi qu'ils ne regardent plus du tout la moyenne générale dans la sélection finale, parce que j'ai eu de meilleurs résultats dans mes cours prérequis et j'ai bien performé aux entrevues!

En tout cas je te souhaite de rentrer, mais si jamais ça n'arrive pas maintenant c'est pas la fin du monde. Perso ça m'aura pris 5 ans, mais ça a fini par arriver quand même!

Link to post
Share on other sites
  • Replies 833
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

SALUUUT!!    J’etais sur la LA bac connexe!! J’ai reçu mon dépôt hier et ma lettre aujourd’hui!! C’était ma 5EME ANNÉE UNIVERSITAIRE!! Ma Cru doit tourner autour de 35 et mon Casper était  moye

Ça tout simplement pas rapport cette rumeur la qu'on est évalué selon les gens qui ont passé le Casper en même temps. Premièrement, il n'y a pas de bonnes/mauvaises réponses aux questions du Casper. I

J'imagine que je ne suis pas la seule, mais vivez-vous des méchantes montagnes russes d'émotions? Genre un instant je suis optimiste "j'ai des chances de rentrer en médecine, oui!!!" pis après j'

Posted Images

1 minute ago, Mel96b said:

Pas forcément. Ils ont un nombre de place réservé aux universitaires et un nombre de place réservé aux collégiens, comme pour les autres universités. Donc on n'entre jamais en compétition.

Je pense que personnellement, je suis avantagée là par rapport aux autres universités car ils ne prennent pas en compte l'indice de force de programme, qui me nuit beaucoup... sérieux je trouve ça super biaisé comme fonctionnement, no way que mon programme était facile. Comme mon GPA n'est pas super fort, ça m'aide également de pouvoir me rattraper avec un bon CV et un bon Casper. Ça m'avantage aussi qu'ils ne regardent plus du tout la moyenne générale dans la sélection finale, parce que j'ai eu de meilleurs résultats dans mes cours prérequis et j'ai bien performé aux entrevues!

En tout cas je te souhaite de rentrer, mais si jamais ça n'arrive pas maintenant c'est pas la fin du monde. Perso ça m'aura pris 5 ans, mais ça a fini par arriver quand même!

merci beaucoup:)

Link to post
Share on other sites
15 hours ago, palladya said:

Pour ma part, j'ai appliqué à ULaval, Sherbrooke et Udem. Comme j'habite à 10 minutes de Ulaval, c'est, pour l'instant, mon premier choix. Toutefois, j'ai reçu d'excellents commentaires sur le programme de médecine à Sherbrooke, donc j'hésite encore un peu.

Si quelqu'un veut partager son opinion sur chacune de ces écoles, cela pourrait sans doute m'aider à prendre une décision (si je suis acceptée à plus d'une école). Bref, comme mon entourage me le dit, on traversera la rivière une fois arrivée au pont :) (si j'y arrive lol).  Aussi, est-ce que quelqu'un sait dans quelle école il est plus probable d'être accepté? Ou les chances sont approximativement tous égales? 

Tout ce que je sais, c'est qu'en terme de réputation (donc de stéréotypes), McGill > UdeM > UdeS >= ULaval (UdeS et ULaval à égalité avec un léger avantage pour UdeS). Encore une fois, je ne parle qu'en terme de réputation et de ce que j'ai souvent entendu dans mon entourage. Quelqu'un qui va à McGill en médecine, ça impressionne plus, mais ça ne veut pas dire que la qualité de l'éducation y est supérieure par rapport à l'UdeM (je dirais même que c'est le contraire).

Maintenant, si on fait fi de la réputation, ça dépend de ton learning style. Faut prendre en compte le fait que McGill et ULaval donnent plus de cours magistraux à style classique (même s'il y a aussi de l'APP), alors que UdeM et UdeS sont réputées pour s'orienter vers l'APP (donc si t'aimes apprendre avec beaucoup d'indépendance, en 'active learning', faudrait aller vers ces universités). Évidemment, il y a aussi le fait que les cours à McGill sont en anglais.

Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, Neykiz said:

Tout ce que je sais, c'est qu'en terme de réputation (donc de stéréotypes), McGill > UdeM > UdeS >= ULaval (UdeS et ULaval à égalité avec un léger avantage pour UdeS). Encore une fois, je ne parle qu'en terme de réputation et de ce que j'ai souvent entendu dans mon entourage. Quelqu'un qui va à McGill en médecine, ça impressionne plus, mais ça ne veut pas dire que la qualité de l'éducation y est supérieure par rapport à l'UdeM (je dirais même que c'est le contraire).

Maintenant, si on fait fi de la réputation, ça dépend de ton learning style. Faut prendre en compte le fait que McGill et ULaval donnent plus de cours magistraux à style classique (même s'il y a aussi de l'APP), alors que UdeM et UdeS sont réputées pour s'orienter vers l'APP (donc si t'aimes apprendre avec beaucoup d'indépendance, en 'active learning', faudrait aller vers ces universités). Évidemment, il y a aussi le fait que les cours à McGill sont en anglais.

Je pensais que le nouveau campus de McGill a Gatineau allait être pour une cohorte francaise?

Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Neykiz said:

Tout ce que je sais, c'est qu'en terme de réputation (donc de stéréotypes), McGill > UdeM > UdeS >= ULaval (UdeS et ULaval à égalité avec un léger avantage pour UdeS). Encore une fois, je ne parle qu'en terme de réputation et de ce que j'ai souvent entendu dans mon entourage. Quelqu'un qui va à McGill en médecine, ça impressionne plus, mais ça ne veut pas dire que la qualité de l'éducation y est supérieure par rapport à l'UdeM (je dirais même que c'est le contraire).

Maintenant, si on fait fi de la réputation, ça dépend de ton learning style. Faut prendre en compte le fait que McGill et ULaval donnent plus de cours magistraux à style classique (même s'il y a aussi de l'APP), alors que UdeM et UdeS sont réputées pour s'orienter vers l'APP (donc si t'aimes apprendre avec beaucoup d'indépendance, en 'active learning', faudrait aller vers ces universités). Évidemment, il y a aussi le fait que les cours à McGill sont en anglais.

Je ne suis pas certain de saisir en quoi la réputation devrait être considéré comme un facteur important (peut-être pour ceux désirant faire leur résidence à l’international?) dans le choix de l’université sachant que les 4 universités offrent le même diplôme à la fin des études en médecine....

De plus, à partir de l’automne prochain, McGill va ouvrir un campus de médecine entièrement francophone en Outaouais donc ton affirmation que les cours à McGill sont donnés en anglais est seulement vrai pour le campus de Montréal. :)

Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, meddstudent2020 said:

Je ne suis pas certain de saisir en quoi la réputation devrait être considéré comme un facteur important (peut-être pour ceux désirant faire leur résidence à l’international?) dans le choix de l’université sachant que les 4 universités offrent le même diplôme à la fin des études en médecine....

De plus, à partir de l’automne prochain, McGill va ouvrir un campus de médecine entièrement francophone en Outaouais donc ton affirmation que les cours à McGill sont donnés en anglais est seulement vrai pour le campus de Montréal. :)

Même si le même diplôme est obtenu à la fin des études, la réputation de l'institution peut jouer un rôle pour les résidences qui suivent (CaRMS). Les écoles ont une idée de la qualité de l'éducation et du niveau des étudiants en médecine qui y en sortent. 

Mais je ne connais pas vraiment les réputations respectives des écoles québeçoises, donc je n'avance rien à ce sujet... Je pense aussi que chaque école a ses goûts. 

Link to post
Share on other sites
On 4/8/2020 at 11:52 PM, palladya said:

Pour ma part, j'ai appliqué à ULaval, Sherbrooke et Udem. Comme j'habite à 10 minutes de Ulaval, c'est, pour l'instant, mon premier choix. Toutefois, j'ai reçu d'excellents commentaires sur le programme de médecine à Sherbrooke, donc j'hésite encore un peu.

Si quelqu'un veut partager son opinion sur chacune de ces écoles, cela pourrait sans doute m'aider à prendre une décision (si je suis acceptée à plus d'une école). Bref, comme mon entourage me le dit, on traversera la rivière une fois arrivée au pont :) (si j'y arrive lol).  Aussi, est-ce que quelqu'un sait dans quelle école il est plus probable d'être accepté? Ou les chances sont approximativement tous égales? 

Les études de médecine vont être difficiles peu importe où tu vas étudier. Autant mieux choisir une université où le programme te plait et où idéalement tu es près de tes proches. Être près de sa famille / amis / copain / copine n’a pas de prix pour toutes les fois où on a besoin de leur support moral et de se changer les idées.

Et bon la réputation des universités n’a absolument aucun impact sur le résultat du CaRMS et ne devrait même pas être une considération dans la sélection à moins que vises faire une résidence à Harvard. Un MD canadien c’est un MD peu importe où tu l’as obtenu. 

Link to post
Share on other sites
8 hours ago, Neykiz said:

Tout ce que je sais, c'est qu'en terme de réputation (donc de stéréotypes), McGill > UdeM > UdeS >= ULaval (UdeS et ULaval à égalité avec un léger avantage pour UdeS). Encore une fois, je ne parle qu'en terme de réputation et de ce que j'ai souvent entendu dans mon entourage. Quelqu'un qui va à McGill en médecine, ça impressionne plus, mais ça ne veut pas dire que la qualité de l'éducation y est supérieure par rapport à l'UdeM (je dirais même le contraire).

Sorry, mais non.

Le concept de « réputation » n’existe pas au Québec. On est pas aux États-Unis où y a le clash Ivy League vs Community colleges.

Comme dit plus haut, un MD au Québec, c’est un MD au Québec. La beauté dans nos facultés québécoises, c’est qu’elles ont chacune leur saveur. Tout le monde peut y trouver son compte. Ce sont TOUTES de très bonnes facultés. On a la chance au Quebec d’avoir une éducation de qualité à prix abordable.

Essayer de choisir  l’université où tu étudieras 4-5 ans en te basant sur une so called réputation/prestige est une perte de temps. Totale perte de temps. Les évaluateurs au CaRMS se foutent que t’aies fait McGill ou Sherbrooke. La seule manière que ton université peut possiblement  aider, c’est dans le cas où tu appliques à ta propre université, donc possiblement que tu connais des patrons/tu leur es familier.

Bref, je ne sais pas où t’as pigé ça de classifier les facultés ainsi, mais je trouve ça un peu pathétique. À moins que tu sois un haut directeur à la coordination des facultés québécoises, ou bien que t’aies somehow fait un MD dans chacune des 4 universités pour judicieusement les com’arer ...Je vois pas trop, non. 

Les 2 facteurs importants pour choisir sa faculté de médecine au Québec : A. Comment tu te sens dans cette ville-là, cadre socio (famille, amis, proximité, intégration culturelle...) B. Ton style d’apprentissage/pédagogique. 

Si quelqu’un me dit que son critère pour choisir sa fac c’est son prestige/réputation, ben je lui répondrai de faire sa médecine aux States. Parce que ici, on perd pas notre temps avec ces superficialités.

Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Symphonie said:

Sorry, mais non.

Le concept de « réputation » n’existe pas au Québec. On est pas aux États-Unis où y a le clash Ivy League vs Community colleges.

Comme dit plus haut, un MD au Québec, c’est un MD au Québec. La beauté dans nos facultés québécoises, c’est qu’elles ont chacune leur saveur. Tout le monde peut y trouver son compte. Ce sont TOUTES de très bonnes facultés. On a la chance au Quebec d’avoir une éducation de qualité à prix abordable.

Essayer de choisir  l’université où tu étudieras 4-5 ans en te basant sur une so called réputation/prestige est une perte de temps. Totale perte de temps. Les évaluateurs au CaRMS se foutent que t’aies fait McGill ou Sherbrooke. La seule manière que ton université peut possiblement  aider, c’est dans le cas où tu appliques à ta propre université, donc possiblement que tu connais des patrons/tu leur es familier.

Bref, je ne sais pas où t’as pigé ça de classifier les facultés ainsi, mais je trouve ça un peu pathétique. À moins que tu sois un haut directeur à la coordination des facultés québécoises, ou bien que t’aies somehow fait un MD dans chacune des 4 universités pour judicieusement les com’arer ...Je vois pas trop, non. 

Les 2 facteurs importants pour choisir sa faculté de médecine au Québec : A. Comment tu te sens dans cette ville-là, cadre socio (famille, amis, proximité, intégration culturelle...) B. Ton style d’apprentissage/pédagogique. 

Si quelqu’un me dit que son critère pour choisir sa fac c’est son prestige/réputation, ben je lui répondrai de faire sa médecine aux States. Parce que ici, on perd pas notre temps avec ces superficialités.

J'ai pas compris pourquoi vous me faites dire ce que je n'ai jamais dit. Je n'ai jamais dit que la réputation d'une faculté de médecine au Québec était importante (je suis conscient que ça ne change rien), et je n'ai jamais dit que c'était une bon critère sur lequel baser son choix d'université. D'ailleurs, je me cite moi-même dans le même message :

16 hours ago, Neykiz said:

 mais ça ne veut pas dire que la qualité de l'éducation y est supérieure par rapport à l'UdeM (je dirais même que c'est le contraire).

Ça n'empêche pas pour autant le fait que le concept de réputation existe TOUT DE MÊME (et il existe partout, même là où ça ne fait aucune différence), donc ta première affirmation est fausse. Et c'est sans oublier que je n'ai jamais parlé de réputation AU QUÉBEC mais de réputation en général. Dans les autres provinces, aux États-Unis et dans le monde en général, McGill est beaucoup plus connue, suivie de l'UdeM, puis des deux autres universités. Sachant qu'il est possible de faire sa résidence aux États-Unis après un M.D. à McGill, oui, c'est une information à au moins connaître.

Et encore une fois, personne n'a dit que la réputation était un critère important, c'était une simple observation considérant que les quatre facultés offrent des cursus de qualités équivalentes. Donc pitié, faut arrêter de prendre un simple message innocent et lui coller des étiquettes de nul part.

7 hours ago, Symphonie said:

Bref, je ne sais pas où t’as pigé ça de classifier les facultés ainsi, mais je trouve ça un peu pathétique. À moins que tu sois un haut directeur à la coordination des facultés québécoises, ou bien que t’aies somehow fait un MD dans chacune des 4 universités pour judicieusement les com’arer ...Je vois pas trop, non. 

Pas besoin d'avoir fait un M.D. dans chacune des 4 universités pour juger leur réputation, puisque la réputation est un critère qui se crée dans la population générale. Un ignorant peut se permettre de parler de la réputation d'une université, puisque par définition même la réputation se traduit par la manière dont cette université sera jugée par le public, incluant ceux qui ne l'ont jamais fréquentée. Donc argument invalide.

Link to post
Share on other sites
16 hours ago, Maggie19 said:

Je pensais que le nouveau campus de McGill a Gatineau allait être pour une cohorte francaise?

 

16 hours ago, meddstudent2020 said:

De plus, à partir de l’automne prochain, McGill va ouvrir un campus de médecine entièrement francophone en Outaouais donc ton affirmation que les cours à McGill sont donnés en anglais est seulement vrai pour le campus de Montréal. :)

 

Oui mybad haha, j'avais complètement oublié ça !

Link to post
Share on other sites
46 minutes ago, Neykiz said:

Ça n'empêche pas pour autant le fait que le concept de réputation existe TOUT DE MÊME (et il existe partout, même là où ça ne fait aucune différence), donc ta première affirmation est fausse.

Écoute, crois ce que tu veux. Classer comme tu l'as fait les universités sans même les connaître profondément est très mal placé. Le concept de réputation, il est imaginaire. J'en ai rencontré des gens en médecine de toutes les universités et les gens s'en contre calissent tu viens d'où. Ils te voient juste un futur collègue. 

46 minutes ago, Neykiz said:

Dans les autres provinces et aux États-Unis, McGill est beaucoup plus connue, suivie de l'UdeM, puis des deux autres universités.

I mean... McGill est la seule faculté de médecine qui est anglophone en sol québécois. C'est un peu normal qu'elle soit plus connue dans le reste du Canada et aux É-U. L'Albertain qui veut appliquer abroad en médecine, mais qui parle pas un mot de français, il va faire des recherches sur McGill ou sur Laval ? 

 

46 minutes ago, Neykiz said:

Sachant qu'il est possible de faire sa résidence aux États-Unis après un M.D. à McGill, oui, c'est une information à au moins connaître.

Cet argument est tellement, mais tellement mauvais... Je pense que t'as une vision altérée de McGill. Bien correct que ce soit ton premier choix, mais faut pas non plus l'élever sur un piédestal pour n'importe quoi. McGill n'est pas plus spéciale : c'est possible de faire une résidence aux États-Unis avec un MD de N'IMPORTE université du Canada. Oui oui, même avec un MD de Sherbrooke ou de Laval ! Tout le monde à le droit de s'inscrire pour faire le USMLE. Encore une fois, le nom de ton université, c'est pas ça qui va faire que les directeurs américains vont te prendre. C'est ton dossier, surtout celui que tu auras bâti à l'externat, et si tu as fait un stage à option aux États-Unis, dans la ville visée. 

Je répète encore : le concept de réputation au Québec n'est pas valable car les 4 universités donnent une éducation de grande qualité et de qualité semblable. Chaque année il y a des étudiants de Laval et de Sherbrooke qui matchent dans leur 1er choix de spécialités contingentées. Un MD de UdeM ne vaut pas plus qu'un MD de Laval, que ce soit pour un directeur d'ici, ou un directeur d'ailleurs. C'est TOI qui va faire la différence. Ton CV, tes commentaires d'externat, ton implication, tes motivations. C'est ça qui va peser dans la balance. 

 

46 minutes ago, Neykiz said:

Pas besoin d'avoir fait un M.D. dans chacune des 4 universités pour juger leur réputation, puisque la réputation est un critère qui se crée dans la population générale. Un ignorant peut se permettre de parler de la réputation d'une université, puisque par définition même la réputation se traduit par la manière dont cette université sera jugée par le public, incluant ceux qui ne l'ont jamais fréquentée

À la fin de la journée, fais ce que tu veux. Je suis pas là pour décider de ton université à ta place. Par contre, si je vois des gens dénigrer certaines universités sans raisons tangibles, je vais donner mon 2 cents. 

Ton patient, parce que oui au bout de tes études en médecine, c'est le patient l'objectif et non d'avoir un diplôme d'une université réputée™ , ton patient il s'en fout que tu viennes de UdeM, UdeS, UL... Il veut se faire soigner pour son mal de ventre.

Link to post
Share on other sites
8 hours ago, Symphonie said:

Sorry, mais non.

Le concept de « réputation » n’existe pas au Québec. On est pas aux États-Unis où y a le clash Ivy League vs Community colleges.

Comme dit plus haut, un MD au Québec, c’est un MD au Québec. La beauté dans nos facultés québécoises, c’est qu’elles ont chacune leur saveur. Tout le monde peut y trouver son compte. Ce sont TOUTES de très bonnes facultés. On a la chance au Quebec d’avoir une éducation de qualité à prix abordable.

Essayer de choisir  l’université où tu étudieras 4-5 ans en te basant sur une so called réputation/prestige est une perte de temps. Totale perte de temps. Les évaluateurs au CaRMS se foutent que t’aies fait McGill ou Sherbrooke. La seule manière que ton université peut possiblement  aider, c’est dans le cas où tu appliques à ta propre université, donc possiblement que tu connais des patrons/tu leur es familier.

Bref, je ne sais pas où t’as pigé ça de classifier les facultés ainsi, mais je trouve ça un peu pathétique. À moins que tu sois un haut directeur à la coordination des facultés québécoises, ou bien que t’aies somehow fait un MD dans chacune des 4 universités pour judicieusement les com’arer ...Je vois pas trop, non. 

Les 2 facteurs importants pour choisir sa faculté de médecine au Québec : A. Comment tu te sens dans cette ville-là, cadre socio (famille, amis, proximité, intégration culturelle...) B. Ton style d’apprentissage/pédagogique. 

Si quelqu’un me dit que son critère pour choisir sa fac c’est son prestige/réputation, ben je lui répondrai de faire sa médecine aux States. Parce que ici, on perd pas notre temps avec ces superficialités.

Pas besoin d'adopter un ton condescendant pour nous expliquer ton point de vue, cher. Pas besoin de qualifier l'opinion des autres de pathétique. Et t'es qui pour juger les critères qui guident le choix d'une personne? C'est personnel comme décision. Chacun peut se baser sur ce qu'il veut.

En passant, c'est pas tout le monde qui a l'intention de pratiquer ici. Le concept le réputation existe, et il est important particulièrement quand on sort du QC. Superficialités ou pas, c'est ça pareil. Et pour "je ne sais pas où t’as pigé ça de classifier les facultés ainsi", une recherche internet de 5 minutes va te donner ta réponse. Il existe pleins de ranking des facultés de médecine à travers le monde, qui sont basés sur différents critères plus ou moins objectifs. Je ne sais pas à quel point je suis en accord avec ça, mais ça existe, et de là à dire que ça ne vaut absolument rien pour personne... c'est faux.

Link to post
Share on other sites
47 minutes ago, Symphonie said:

À la fin de la journée, fais ce que tu veux. Je suis pas là pour décider de ton université à ta place. Par contre, si je vois des gens dénigrer certaines universités sans raisons tangibles, je vais donner mon 2 cents. 

Au risque de me répéter, encore une fois, je suis d'accord avec tout ce que tu dis; je pense que tu as simplement mal compris mon message. Il n'a jamais été question de quelle université offre la meilleure qualité d'éducation; si tu relis mon message, tu verras que je les ai classées en terme de réputation et non basé sur la réputation (il y a une nuance !). Il s'agit d'une simple observation de quelles universités sont les plus réputées, mais il n'a jamais été question de si cette réputation est corrélée à la qualité du M.D. ou de son importance en tant que critère de sélection. Aucune université n'a été dénigrée, donc je trouve simplement que tu démarres au quart de tour. C'est le lecteur qui choisit de faire peser ou non cette réputation sur son choix, et ça, c'est personnel. Si tu trouves que qualifier une université de moins réputée comme équivalent à la dénigrer, alors c'est peut-être toi qui accordes plus d'importance à la réputation qu'il ne faudrait...

Link to post
Share on other sites

Petite recherche, pour ceux que ça intéresse: le QS World University Rankings calcule des scores pour les facultés de médecine basé sur la réputation comme employeur, la réputation académique, le h-index citation et le nombre de citations par article. https://www.topuniversities.com/university-rankings/936992/university-subject-rankings/2020/medicine/compare/396/417/337/1758

Turns out que dans le monde, en 2020, McGill est classé 21e (79.4 / 90.3 / 91.7 / 84), UdeM dans le top 51-100 (69.3 / 92 / 92.9 / 65.5), ULaval dans le top 201-250 (62.2 / 85.1 / 93.4 / 47.4) et UdeS dans le top 401-450 (54.9 / 67.7 / 81.8 / 37.6). Pour quelqu'un comme moi qui veut faire de la recherche, et faire des collaborations à l'international, c'est clair que ça change quelque chose. Superficiel ou pas, qu'on soit d'accord ou pas, si le nom de l'Université fait une différence dans ma visibilité, ça a un impact. Pour quelqu'un qui veut aller pratiquer ailleurs, si l'employeur ne connait pas l'université de nom, vous pensez qu'il va se baser sur quoi? Ça a un impact. Pour un étudiant international, c'est important aussi.

Ce débat est pointless. Personne ici n'a dénigré quoi que ce soit en se basant là-dessus. Ni que c'était forcément un indicateur de la qualité de l'éducation. On dit juste que ça peut peser dans la balance au moment de choisir. C'est un fait.

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Mel96b said:

Pas besoin d'adopter un ton condescendant pour nous expliquer ton point de vue, cher. Pas besoin de qualifier l'opinion des autres de pathétique. Et t'es qui pour juger les critères qui guident le choix d'une personne? C'est personnel comme décision. Chacun peut se baser sur ce qu'il veut.

En passant, c'est pas tout le monde qui a l'intention de pratiquer ici. Le concept le réputation existe, et il est important particulièrement quand on sort du QC. Superficialités ou pas, c'est ça pareil. Et pour "je ne sais pas où t’as pigé ça de classifier les facultés ainsi", une recherche internet de 5 minutes va te donner ta réponse. Il existe pleins de ranking des facultés de médecine à travers le monde, qui sont basés sur différents critères plus ou moins objectifs. Je ne sais pas à quel point je suis en accord avec ça, mais ça existe, et de là à dire que ça ne vaut absolument rien pour personne... c'est faux.

C'est un forum de discussion. Il n'y a aucune condescendance, des deux partis. Si on voit de la condescendance partout, on n'aura aucune discussion. J'en suis désolé si ça a été perçu comme de la condescendance. Ce n'était bien sûr pas mon but. Et oui je trouve ça pathétique de classifier arbitrairement les universités. Je trouve ça pathétique d'ainsi minimiser l'importance de l'externat sur le match de la résidence. Comme tu l'as dit, oui il y a des rankings. Mais justement, ils ont tous des critères différents : vie étudiante, recherche, exposition clinique, localisation (ville, culture...)... Tu te bases alors sur quel critère précisément pour décider qu'un tel est avant un tel ? 

Et si tu remarques bien dans mon intervention, à la fin, j'ai rappelé que je ne suis pas là pour choisir l'université de quiconque. Par contre, si je peux empêcher des gens de croire à tort que le nom d'une université prévaut sur les compétences durant l'externat, je vais le faire. Mon principal point dans cette discussion est que le concept de réputation ne marche pas tellement lorsqu'on considère que l'externat est le plus important à la fin. C'est un fait ;)

Encore une fois, l'argument de pratiquer hors du Québec ne tient pas tellement. Durant le préclinique et durant l'externat, ils vont vous le répéter : le plus important pour la résidence, c'est tout ce que tu fais à l'externat. Ton comportement en stage, tes connaissances théoriques, tes habiletés cliniques, tes stages électifs. Si tu fais aucun stage électifs hors du Québec en pensant que la réputation de ton université va ramer à ta place... Good luck. J'en ai vu des étudiants de Sherbrooke avoir des stages de recherche, des électifs en dehors du Québec... Pourtant à en croire le thread ci présent, ton chat est mort si tu vises l'hors Québec et que tu étudies à Sherbrooke ou à Laval. C'est encore plus vrai avec l'adoption du système Pass or Fail et l'homogénisation des processus d'admission. Tu dois te démarquer avec des choses concrètes. 

Les directeurs qui choisissent les résidents ne sont pas nés de la dernière pluie. Une personne qui vient de ULaval mais qui a fait un électif chez eux, qui a fait de la recherche dans le domaine, etc. sera bien plus intéressant que le second candidat qui a cru, à tort, que simplement avoir « UdeM » marqué sur son diplôme allait lui être la clef. 

Je vais donner un exemple personnel. Psychiatrie est une des spécialités qui m'intéressent. La faculté où j'étudie n'a même pas de Groupe d'intérêt en psychiatrie, alors que c'est une pratique courante dans les autres universités.  J'ai pas pris ce fait en compte dans la balance, parce que, de fait, le pré-clinique ne compte pas tant que ça pour les CaRMS. Oui c'est bien de s'impliquer durant le pré-clinique, ce que je fais, mais c'est pas une question de vie ou de mort. Est-ce que mon chat est mort pour faire psychiatrie à la résidence, parce qu'il n'y a pas de groupe d'intérêt en psychiatrie à mon université ? Bien sûr que non ! Ça serait ''pathétique'' de croire ça. Parallèlement, il ne faut pas lire ce thread et avoir ''peur'' de certaines universités à cause de petits détails comme ça. Je le répète, le gros morceau c'est l'externat. 

Donc à tous ceux qui rentreront en médecine cette année : choisissez l'université dans la ville où vous vous sentez le mieux et où vous aimez les méthodes d'apprentissage. Tout ce qui est résidence, au Québec ou outre-mer, ça va se jouer à l'externat. On donne son meilleur à l'externat, on a un bon CV et tout est possible ! 

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Symphonie said:

Comme tu l'as dit, oui il y a des rankings. Mais justement, ils ont tous des critères différents : vie étudiante, recherche, exposition clinique, localisation (ville, culture...)... Tu te bases alors sur quel critère précisément pour décider qu'un tel est avant un tel ? 

Tu te bases sur ceux qui évaluent des critères qui sont importants pour toi, tout simplement.

Puis-je te rappeler que tu as affirmé que le concept de réputation n'existait pas? On t'a juste dit que c'était faux. C'est un fait, et ça n'a rien de pathétique.

1 hour ago, Symphonie said:

Si tu fais aucun stage électifs hors du Québec en pensant que la réputation de ton université va ramer à ta place... Good luck. J'en ai vu des étudiants de Sherbrooke avoir des stages de recherche, des électifs en dehors du Québec... Pourtant à en croire le thread ci présent, ton chat est mort si tu vises l'hors Québec et que tu étudies à Sherbrooke ou à Laval. C'est encore plus vrai avec l'adoption du système Pass or Fail et l'homogénisation des processus d'admission. Tu dois te démarquer avec des choses concrètes. 

On a jamais dit que l'externat avait aucune importante, loin de là. Comme dans n'importe quoi, plusieurs facteurs pèsent dans la balance. Certains plus que d'autres, c'est vrai, mais de là à dire que ça n'a jamais aucune importance... sorry, mais non. Et PERSONNE n'a dit ou même insinué que ton chat est mort si tu étudies à Sherbrooke ou Laval. Évidemment que c'est pas la seule chose qui est prise en compte, ni même que c'est important. Mais à deux candidats égaux, pour certaines universités (probablement plus hors QC), ça se pourrait que ça change quelque chose.

 

1 hour ago, Symphonie said:

Je vais donner un exemple personnel. Psychiatrie est une des spécialités qui m'intéressent. La faculté où j'étudie n'a même pas de Groupe d'intérêt en psychiatrie, alors que c'est une pratique courante dans les autres universités.  J'ai pas pris ce fait en compte dans la balance, parce que, de fait, le pré-clinique ne compte pas tant que ça pour les CaRMS. Oui c'est bien de s'impliquer durant le pré-clinique, ce que je fais, mais c'est pas une question de vie ou de mort.

Non, mais en même temps tu es capable de comprendre que pour quelqu'un d'autre, ça peut être quelque chose qui pèse dans la balance, même si c'est pas dans tes ''2 facteurs importants''. Personnellement, je vise psychiatrie aussi, et je n'aurais pas choisis Sherbrooke pour cette raison. Parce que j'ai envie de faire de la recherche dans ce domaine durant mon MD. Pour moi, ça change quelque chose. Tout comme la vie étudiante. Chacun ses critères. Chacun y accorde l'importance qu'il veut. Pour d'autres, la réputation est plus importante. Ça n'a rien de pathétique.

Link to post
Share on other sites

Comme ça a été dit par un résident plus haut, la ''réputation'' c'est pas vraiment important à moins que tu vises Hardvard ou une autre Ivy League. Tant mieux si c'est ton cas, mais ce n'est pas le cas de la majorité. Quand je dis que ça n'a aucune importance, c'est relativement. 

Il vaut mieux se forcer à l'externat, faire des électifs, de la recherche, etc. que de miser sur le nom de ton alma mater.

La vie étudiante, c'est un critère beaucoup plus valable, parce que ça aura un réel impact sur la santé mentale de la personne. C'est aussi un critère plus important, car tu ne peux pas modifier la vie étudiante de ton uni, tandis que tu as le contrôle sur ton externat et indirectement tes CaRMS. Je ne dis pas qu'il faut choisir son université pour les party : je dis simplement qu'il faut éviter d'enfler artificiellement l'importance du nom de l'université. L'externat et le CV sont très très importants. :)

Il y a des gens de Sherbrooke/UL qui ont matché en plastie, orthopédie, chirurgie cardiaque (une place à McGill), et plus, des spécialités très très contingentées. J'ai vu même des gens de UL/UdeS matcher en psychiatrie à McGill.  C'est très possible si la personne ne minimise pas l'externat. 

Je pense qu'on devra juste agree to disagree  :lol:Mon but est de rappeler l'importance de l'externat, bien avant le nom de l'université et de ne pas faire peur aux gens qui sont intéressés par UdeS et ULaval. Anyway, ils vont vous redire tout ça au pré-clinique. 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...