Jump to content
Premed 101 Forums

Recommended Posts

Merci Raton et 8blue pour vos réponses. 

Personnellement, depuis toute petite je m'imaginais vétérinaire, mais aujourd'hui, à 20 ans, je me rends compte que je suis peut-être trop empathique envers les animaux... L'idée de ne pas être en mesure d'offrir au patient l'essentiel, comme quand nous, humains, allons à l'hôpital (radiographie et toute la batterie de tests), me fait très peur. Bien sûr, rendu là, il faut commencer par rentrer, mais je trouve le processus d'admission tellement anxiogène et en plus d'être, pardonnez-moi, mais décalissant, que je ne sais pas si ça vaut toujours la peine de m'infliger la pression de performance.

Je partage mon expérience pour ceux qui devront trouver un plan B. 

Je voulais être vétérinaire pour travailler avec les animaux et les aider. Maintenant, je veux toujours travailler avec les animaux et les aider, mais d'une manière différente. 

J'étudie en génie agroenvironnement, à Ulaval. En génie, ben oui, il y a des maths, mais cette profession m'offre énormément d'impacts dans la vie des animaux, car le design des fermes respectant le comportement naturel des animaux est notre devoir. Le drainage des pâturages pour éviter la boue, la ventilation des poulaillers et autres, c'est aussi notre tâche. Tu peux aussi lancer ton entreprise qui fabrique quelconques inventions dédiées aux animaux.

La confection d'écuries intelligentes, écoresponsables, c'est un de mes rêves. Bref, allier l'étude du comportement animal et le confort en élevage, en plus d'être soucieux de l'environnement, c'est une job qui existe.

J'ai vu plusieurs personnes en bio ici et je m'enlignais là moi aussi après avoir été refusé, mais j'ai eu la chance de découvrir le monde du Génie et sérieux, on n’en parle pas assez au cégep. Saviez-vous que Génie Agroenvironnemental vous offre la formation d'agronome et d'ingénieur en 4 ans? Bref, des possibilités d'emplois, en veux-tu? En v'là. (Sans parler du salaire, mais l'important reste de faire quelque chose qui te rendra heureux)   

J'abandonne le rêve d'être vétérinaire, parce que j'accepte le fait de ne pas être assez forte pour négocier avec l'euthanasie en plus de me libérer de l'anxiété reliée à l'admission. J'arrête d'être déçue de moi quand j'ai 80%.  

Personne ne va m'enlever mon amour pour les animaux. Je ne pourrais peut-être pas les soigner directement, mais je sais que les miens seront toujours soignés comme un médecin le ferait avec moi.  

Bonne chance pour le processus d'admission la gang, je vous trouve fort et courageux. Des vétérinaires, ça en prend et j'espère que ce sera vous. 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 130
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Good, je voulais en créer un ahhahahah.  Personellement je sais pas trop quoi penser pour 2021... Dans le sens que l'automne 2020 compte pas... Juste la session d'hiver 2020... J'ai comme l'impression

Merci Raton et 8blue pour vos réponses.  Personnellement, depuis toute petite je m'imaginais vétérinaire, mais aujourd'hui, à 20 ans, je me rends compte que je suis peut-être trop empathique enve

Si au moins on pouvait savoir si notre test était complètement pourri ou dans la moyenne.  C'est ma troisième fois et je commence à me sentir un peu usée face au Casper!

Posted Images

1 hour ago, Laurei said:

Merci Raton et 8blue pour vos réponses. 

Personnellement, depuis toute petite je m'imaginais vétérinaire, mais aujourd'hui, à 20 ans, je me rends compte que je suis peut-être trop empathique envers les animaux... L'idée de ne pas être en mesure d'offrir au patient l'essentiel, comme quand nous, humains, allons à l'hôpital (radiographie et toute la batterie de tests), me fait très peur. Bien sûr, rendu là, il faut commencer par rentrer, mais je trouve le processus d'admission tellement anxiogène et en plus d'être, pardonnez-moi, mais décalissant, que je ne sais pas si ça vaut toujours la peine de m'infliger la pression de performance.

Je partage mon expérience pour ceux qui devront trouver un plan B. 

Je voulais être vétérinaire pour travailler avec les animaux et les aider. Maintenant, je veux toujours travailler avec les animaux et les aider, mais d'une manière différente. 

J'étudie en génie agroenvironnement, à Ulaval. En génie, ben oui, il y a des maths, mais cette profession m'offre énormément d'impacts dans la vie des animaux, car le design des fermes respectant le comportement naturel des animaux est notre devoir. Le drainage des pâturages pour éviter la boue, la ventilation des poulaillers et autres, c'est aussi notre tâche. Tu peux aussi lancer ton entreprise qui fabrique quelconques inventions dédiées aux animaux.

La confection d'écuries intelligentes, écoresponsables, c'est un de mes rêves. Bref, allier l'étude du comportement animal et le confort en élevage, en plus d'être soucieux de l'environnement, c'est une job qui existe.

J'ai vu plusieurs personnes en bio ici et je m'enlignais là moi aussi après avoir été refusé, mais j'ai eu la chance de découvrir le monde du Génie et sérieux, on n’en parle pas assez au cégep. Saviez-vous que Génie Agroenvironnemental vous offre la formation d'agronome et d'ingénieur en 4 ans? Bref, des possibilités d'emplois, en veux-tu? En v'là. (Sans parler du salaire, mais l'important reste de faire quelque chose qui te rendra heureux)   

J'abandonne le rêve d'être vétérinaire, parce que j'accepte le fait de ne pas être assez forte pour négocier avec l'euthanasie en plus de me libérer de l'anxiété reliée à l'admission. J'arrête d'être déçue de moi quand j'ai 80%.  

Personne ne va m'enlever mon amour pour les animaux. Je ne pourrais peut-être pas les soigner directement, mais je sais que les miens seront toujours soignés comme un médecin le ferait avec moi.  

Bonne chance pour le processus d'admission la gang, je vous trouve fort et courageux. Des vétérinaires, ça en prend et j'espère que ce sera vous. 

C'est vraiment un beau texte, wow. Je trouve ça bien que tu apportes cet aspect là car c'est tellemeeeent facile pour quelqu'un dans le programme de dire "lâchez pas", parfois je trouve ça "enrageant" dans un sens hahaha (No offense people, just saying). Il y a d'autres choses en dehors de vétérinaire et j'aime le fait que tu ais décidé de le partager. Ton programme a l'air vraiment intéressant.

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Laurei said:

Merci Raton et 8blue pour vos réponses. 

Personnellement, depuis toute petite je m'imaginais vétérinaire, mais aujourd'hui, à 20 ans, je me rends compte que je suis peut-être trop empathique envers les animaux... L'idée de ne pas être en mesure d'offrir au patient l'essentiel, comme quand nous, humains, allons à l'hôpital (radiographie et toute la batterie de tests), me fait très peur. Bien sûr, rendu là, il faut commencer par rentrer, mais je trouve le processus d'admission tellement anxiogène et en plus d'être, pardonnez-moi, mais décalissant, que je ne sais pas si ça vaut toujours la peine de m'infliger la pression de performance.

Je partage mon expérience pour ceux qui devront trouver un plan B. 

Je voulais être vétérinaire pour travailler avec les animaux et les aider. Maintenant, je veux toujours travailler avec les animaux et les aider, mais d'une manière différente. 

J'étudie en génie agroenvironnement, à Ulaval. En génie, ben oui, il y a des maths, mais cette profession m'offre énormément d'impacts dans la vie des animaux, car le design des fermes respectant le comportement naturel des animaux est notre devoir. Le drainage des pâturages pour éviter la boue, la ventilation des poulaillers et autres, c'est aussi notre tâche. Tu peux aussi lancer ton entreprise qui fabrique quelconques inventions dédiées aux animaux.

La confection d'écuries intelligentes, écoresponsables, c'est un de mes rêves. Bref, allier l'étude du comportement animal et le confort en élevage, en plus d'être soucieux de l'environnement, c'est une job qui existe.

J'ai vu plusieurs personnes en bio ici et je m'enlignais là moi aussi après avoir été refusé, mais j'ai eu la chance de découvrir le monde du Génie et sérieux, on n’en parle pas assez au cégep. Saviez-vous que Génie Agroenvironnemental vous offre la formation d'agronome et d'ingénieur en 4 ans? Bref, des possibilités d'emplois, en veux-tu? En v'là. (Sans parler du salaire, mais l'important reste de faire quelque chose qui te rendra heureux)   

J'abandonne le rêve d'être vétérinaire, parce que j'accepte le fait de ne pas être assez forte pour négocier avec l'euthanasie en plus de me libérer de l'anxiété reliée à l'admission. J'arrête d'être déçue de moi quand j'ai 80%.  

Personne ne va m'enlever mon amour pour les animaux. Je ne pourrais peut-être pas les soigner directement, mais je sais que les miens seront toujours soignés comme un médecin le ferait avec moi.  

Bonne chance pour le processus d'admission la gang, je vous trouve fort et courageux. Des vétérinaires, ça en prend et j'espère que ce sera vous. 

Personnellement tu me redonnes espoir que je finirai aussi par trouver quelque chose qui me permettra de me réaliser et oui je dans le m^me pattern même à 85% je ne me trouve pas bonne, je suis m^me à l'heure actuelle en train d'envisager de la psychologie spécialisée en deuil pour les propriétaires d'animaux, je ne sais même pas si cela existe! mais si tu changes d'idée, il y a sûrement une façon d'aller te chercher du support pour les premières années de pratique.  Mais de te lire me montre qu'il y a plein d'avenues.  Merci.

Link to post
Share on other sites

Ne vous souciez-pas, il y a TOUJOURS des possibilités autre que med vet, d'ailleurs la vie continue même après qu'on reçoit un refus!!!! En 2019, j'étais hyper déprimée après mon 2e refus pour med vet, mais c'est aussi durant cette même année que j'ai changé de bac et je suis tombée en amour avec mon nouveau domaine! Depuis, j'ai réalisé que vet est un emploi parmi tant d'autres, et il ne faut jamais arrêter d'apprendre à se connaître. C'est en traversant plusieurs chemins et en vivant des d'expériences que j'ai pu réaliser où se situaient mes intérêts, mes passions, mes forces.

Bref, tout ça pour vous suggérer d'être "open-minded" pendant votre trajet de "pre-vet" puis d'explorer d'autres possibilités, puisque la vie pourrais bien vous surprendre!

Link to post
Share on other sites
On 12/2/2020 at 2:47 PM, Laurei said:

Hello! Je me demandais de ce que vous pensiez de l'euthanasie d'un animal si le propriétaire ne veut pas payer pour une chirurgie ? J'aime bien les animaux, mais tuer parce que les proprio ne veulent pas payer... on deal comment avec ça?

Allo. Je suis en medvet. La réponse est complexe.

En fait, le vétérinaire peut refuser l'euthanasie s'il ne se sent pas à l'aise de procéder (ex: bon pronostic, traitement à essayer, euthanasie de convenance, etc). Par contre, il y a toujours le problème que soit le proprio te menace de le faire lui-même..., soit tu sais qu'il va aller ailleurs et un autre vét va le faire possiblement. Parfois, c'est aussi triste que juste...le proprio n'a même plus l'argent pour traiter. Donc, vraiment, tu dois peser toutes les variables. Sinon, parfois il est possible de proposer au proprio l'abandon. Plusieurs cliniques prennent certains animaux, les soignent et ensuite les mettent en adoption. 

Sinon, tu peux discuter le financement, assurance, etc. 

En bref, personne ne te forcera à euthanasier un animal pour une raison que tu ne juge pas nécessaire. Par contre, si tu n'es pas à l'aise avec les côtés que je viens de te donner, ça sera lourd pour toi d'être vét car tu en verras des injustices malheureusement. Malheureusement, les burn out et les suicides chez les vétérinaires sont très communs, donc il faut apprendre à se préserver aussi.

 

Link to post
Share on other sites
On 11/13/2020 at 6:09 PM, Kath said:

Salut!

Je suis exactement dans la même situation que toi. Pour ma part, cette année je termine ma maîtrise en kinésiologie et c'est la 6e fois que j'applique en médecine vétérinaire (alors je connais assez bien le processus d'admission!). Tout comme toi, je me suis inscrite à l'examen Casper du 17 novembre et en me promenant sur le site des admissions de l'UdeM cette semaine, je me suis rendue compte que la date limite pour les étudiants universitaires était le 5 novembre. J'ai également appelé aux admissions et ils m'ont dit qu'ils n'accepteraient pas les Casper du 17 novembre. J'ai proposé des solutions (telle que prendre le résultat de mon Casper de l'année précédente) et ils n'ont rien accepté. Je trouve ça complètement illogique de leur part de permettre les applications jusqu'au 15 novembre, mais de devancer la date limite pour compléter l'examen Casper. J'ai essayé de te contacter en privé, mais je n'ai pas trouvé comment! Nous ne sommes certainement pas seules dans cette situation et nous pourrions sûrement demander aux admissions d'accepter le Casper du 17 novembre si nous sommes plusieurs. N'hésites pas à me contacter!

Je suis avec vous si vous souhaitez faire une pétition. C'est incroyablement frustrant.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...