Jump to content
Premed 101 Forums

Recommended Posts

Salut! J’aimerai savoir les différences qu’il y a entre le programme de pharmacie à udem et à ulaval ainsi que le pour et le contre de chacun des 2 universités? J’hésite entre les 2 universités. À quelle endroit pharmacie est le ‘’moins’’ stressant?

Link to post
Share on other sites
2 hours ago, pharma1 said:

Salut! J’aimerai savoir les différences qu’il y a entre le programme de pharmacie à udem et à ulaval ainsi que le pour et le contre de chacun des 2 universités? J’hésite entre les 2 universités. À quelle endroit pharmacie est le ‘’moins’’ stressant?

Je serais vrmt intéressé par la réponse aussi :) 

Surtout le stress part LoL

Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, M112 said:

Je serais vrmt intéressé par la réponse aussi :) 

Surtout le stress part LoL

UdeM c'est mieux. À Montréal, tu auras l'embarras du choix pour les stages. J'ai travaillé comme ATP dans une pharmacie et j'ai vu pas mal d'étudiants venir de Québec passer leur stage car ils n'en trouvaient pas là-bas.

Il y'a aussi la renommée : c'est plate à dire mais il y'a encore des pharmaciens propriétaires qui préfèrent les diplômés de l'UdeM :( . En tout cas, il s'agit de mon vécu personnel

Link to post
Share on other sites
11 hours ago, canamtl said:

UdeM c'est mieux. À Montréal, tu auras l'embarras du choix pour les stages. J'ai travaillé comme ATP dans une pharmacie et j'ai vu pas mal d'étudiants venir de Québec passer leur stage car ils n'en trouvaient pas là-bas.

Il y'a aussi la renommée : c'est plate à dire mais il y'a encore des pharmaciens propriétaires qui préfèrent les diplômés de l'UdeM :( . En tout cas, il s'agit de mon vécu personnel

Mais en ce qui concerne la structure du programme et la charge du travail, on m’a dit que UL est plus relaxe et tranquille alors que Udem c’est un peu compétitif et les gens sont plus stressés ??!! 

Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas en pharmacie et je n'ai pas visité l'UDEM mais j'ai visité la faculté de pharmacie de Laval et ils sont extrêmement bien équipés. Ils ont une mini pharmacie communautaire dans l'université pour que les élèves se pratiquent, avec des comptoirs de commandes, de réceptions, un bureau d'infirmières, etc. Ils l'utilisent pour pratiquer des situations et invitent parfois même des acteurs. Selon la prof, c'est la seule université canadienne qui a ce genre d'équipement et d'installations. Si c'est vrai, pour moi ce serait un avantage à considérer ! Je ne sais pas si c'est pour cette année ou l'an prochain ton application. Si ce n'est pas pour tout de suite, je te conseille d'aller aux portes ouvertes, ça éclaircit les idées

Voici un lien du centre Apprentiss de Laval: https://www.pha.ulaval.ca/etudiants-actuels/mes-ressources/centre-apprentiss/

Link to post
Share on other sites

I mean peu importe où tu vas aller, tu vas finir avec le même diplôme et la même carrière... donc je dis suis ton coeur. Visite les deux universités, pose des questions, regarde les possibilités d'implication, etc. Et penses aux frais que tu auras à couvrir toi-même, ça peut faire pencher la balance...

Pharmacie étant un programme contingenté, c'est sûr que ça sera stressant anyways 

Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, PharMAlover said:

I mean peu importe où tu vas aller, tu vas finir avec le même diplôme et la même carrière... donc je dis suis ton coeur. Visite les deux universités, pose des questions, regarde les possibilités d'implication, etc. Et penses aux frais que tu auras à couvrir toi-même, ça peut faire pencher la balance...

Pharmacie étant un programme contingenté, c'est sûr que ça sera stressant anyways 

Oui, c'est vrai : le même diplôme et la même carrière, mais sauf que le début de carrière va être tough

Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, canamtl said:

Oui, c'est vrai : le même diplôme et la même carrière, mais sauf que le début de carrière va être tough

ouin je peux comprendre... mais que tu sois à Montréal à Québec y a des défis des 2 côtés, c'est pas comme si une des villes étaient saturés de pharmciens et l'autres en manque

Link to post
Share on other sites
57 minutes ago, PharMAlover said:

ouin je peux comprendre... mais que tu sois à Montréal à Québec y a des défis des 2 côtés, c'est pas comme si une des villes étaient saturés de pharmciens et l'autres en manque

Oui, les deux sont saturées :(

Par contre, quand tu sors de l'UdeM, tu as une petite longueur d'avance sur tous les autres : demande à n'importe quel pharmacien propriétaire et il le confirmera. Ça va prendre des années avant que UL se démarque et encore, on ne sait pas encore car l'UdeM dispose de beaucoup de ressources ($) et projets de recherche qui la place en situation de leader.

Durant mon expérience en pharmacie, j'ai parlé à beaucoup de pharmaciens au sujet de l'avenir, des perspectives, des deux pgmes, ... et c'est à ces conclusions que tout le monde s'entend (même ceux qui proviennent de Ulaval, voire même des pharmaciens diplômés de l'Alberta et des USA)

Link to post
Share on other sites

Salut!

Je commence ma 4e en pharmacie à Ulaval.

Pour les stages, ce qui a été dit plus haut est faux (malgré que je ne connais pas le situation pour les stages à Montréal). L'attribution des stages se font selon des préférences de régions. Mes amis ont toujours eu des stages dans leurs préférences. Personnellement, j'ai choisi tous mes stage moi même, que ce soit à Québec ou ailleurs, en contactant moi même les pharmacies et je n'ai pas eu de difficulté. 

Parlant de stage, le format est différente Udem VS Ulaval. À l'Ulaval, les stages sont intégrez dans les sessions, ce qui veut dire que, par exemple, dans ta session d'hiver de 1ère année, tu auras 1 stage d'une semaine au cours de la session et une autre semaine à l'été de la 1ère année. À partir de la 3e année, les stages deviennent de 3 semaines (mais je crois que ça se parle de mettre tous les stages à 3 semaines dès la première année). À l'Udem, tu as 1 mois de stage à la fin de l'année (pour la première au moins, après je sais pas). 

Beaucoup critiquent la durée de 1 semaine des stages d'Ulaval. Honnêtement, à ce stade-là on connait pas tant de choses et 1 semaine c'est quand même suffisant pour apprendre beaucoup.

Sinon, pour le programme en tant que tel, à l'Ulaval ça va vraiment en gradation. Première année tu vois la théorie de base, les techniques de communication, les médicaments de vente libre (MVL), ce qui fait qu'après la première année, tu es compétent pour «dealer» avec tous les conseils MVL, ou presque.  Puis au fur et à mesure que tu avances, tu vois les autres pathologies et médicaments associés dans des situations simples, puis complexes. Les cours sont fait par systèmes (Ex: Médicaments du système cardiovasculaire), et dans le cours tu va voir la physiopathologie, la chimie et la pharmacologie relativement en même temps, ce qui facilite la compréhension. Par ailleurs, nous avons aussi plusieurs ateliers pratiques a/n de résolution de cas par simulation (les étudiants font le patients et parfois il y a des commédiens) et pour apprendre les logiciels de pharmacie.

Je ne connais pas grand chose du programme de l'Udem, mais j'ai une connaissance qui a fait 1 an dans le programme et l'amie d'une amie qui est dans le programme live (4e année). De ce que j'ai compris, il y a pas de gradation dans la complexité de la théorie: tu vois la néphrologie à la première session je crois et tu vois peu les MVL dans la première année. La connaissance à qui j'avais parlé avait trouvé son stage d'un mois très long et elle se sentait peu utile. De plus, de ce qu'elle et que l'amie de mon amie m'a dit, c'est plutôt compétitif et plis stressant.

Pour ce qui est perspective d'emploi, je n'ai jamais entendu parlé que l'Udem serait mieux côté de Ulaval pour les propriétaires. Je pense que c'est surtout le cas à Montréal même. La formation à Ulaval est excellente et les pharmaciens avec qui j'ai travaillé ou été en stage étaient presque tous de Laval et ils étaient tous très bons.

Bref, je ne connais pas beaucoup le programme à l'Udem et il doit avoir de nombreux points forts, mais de ce que j'ai entendu de ces 2 personnes et de mon expérience personnelle à l'Ulaval , j'aurai tendance à conseiller le programme d'Ulaval.

Ce serait pertinent d'avoir le point de vu d'un étudiant de l'Udem là-dessus!

En espérant que cela puisse t'aider! 

Link to post
Share on other sites
16 hours ago, canamtl said:

Oui, les deux sont saturées :(

Par contre, quand tu sors de l'UdeM, tu as une petite longueur d'avance sur tous les autres : demande à n'importe quel pharmacien propriétaire et il le confirmera. Ça va prendre des années avant que UL se démarque et encore, on ne sait pas encore car l'UdeM dispose de beaucoup de ressources ($) et projets de recherche qui la place en situation de leader.

Durant mon expérience en pharmacie, j'ai parlé à beaucoup de pharmaciens au sujet de l'avenir, des perspectives, des deux pgmes, ... et c'est à ces conclusions que tout le monde s'entend (même ceux qui proviennent de Ulaval, voire même des pharmaciens diplômés de l'Alberta et des USA)

*disclaimer: J'étudais à Laval

Je ne sais pas c'est quoi ce hate contre Ulaval (et pharmacie) hahahaha. Il est peut être vrai que Udem dispose de plus d'argent en recherche et a une meilleure renommée, mais fact is: la très grande majorité des futurs pharmaciens ne vont pas faire de recherche et vont travailler en communautaire et on finit tous avec le même diplome.

J'avais déjà discuté avec des amis en pharm Udem et on est arrivé à la conclusion que le programme de Ulaval était bcp plus logique que Udem(on commence avec les notions de base et ca évolue vs Udem où ca commence avec des notions compliqués de niveau des pharmaciens d'hopital). Pour cette raison, dans leur premier stage(qui dure 1 mois en été 1ere année), les gens trouvent le temps bien long parce qu'ils n'ont rien vu «d'utile».

De ce que j'ai entendu, pharm Udem avait presque perdu leur accréditation dans les dernières années aussi.

Pour ce qui est des stages à Montréal pour les étudiants de Ulaval, personnellement, je n'ai jamais eu de problème à être placée à Montreal par la faculté. Si tu n'es pas placé, tu peux toujours demander directement aux pharmaciens s'ils veulent t'accepter et la plupart vont dire oui(à moins que tu sois en premiere année j'imagine), car c'est basically du free labour :)

Concernant la situation sur l'emploi, pharmacie ce n'est plus comme avant où as long as you are a human, alive and have a licence, you're hired, mais la situation n'est pas aussi mal que ce que tu dis. J'ai moi-même eu quelques offres d'emploi pour après que je gradue de mes maitres de stages et j'avais fait tous mes stages à Montreal(bien sur, je sais que ces offres ne veulent surement rien dire haha :( ). Il est vrai que beaucoup travaillent à temps partiel et ont plusieurs jobs au début, surtout à Montreal, mais ca s'améliore avec le temps et ca te donne bcp de flexibilité sur combien de temps tu veux travailler. Dans les autres endroits au Quebec, des offres à temps plein avec possibilité de s'associer etc ne sont pas rares.

Tu avais mentionné la situation des pharmaciens des autres pays qui viennent ici. Il y a plein de Francais et de gens d'afrique du nord en effet, mais n'oublie pas qu'ils sont à peu près les seuls éligibles car il faut savoir parler le francais au Québec!

Link to post
Share on other sites
On 8/22/2020 at 11:54 PM, canamtl said:

UdeM c'est mieux. À Montréal, tu auras l'embarras du choix pour les stages. J'ai travaillé comme ATP dans une pharmacie et j'ai vu pas mal d'étudiants venir de Québec passer leur stage car ils n'en trouvaient pas là-bas.

Il y'a aussi la renommée : c'est plate à dire mais il y'a encore des pharmaciens propriétaires qui préfèrent les diplômés de l'UdeM :( . En tout cas, il s'agit de mon vécu personnel

Personnellement, je ne fais pas de discrimination selon l'université. S'il y a des pharmaciens propriétaires qui le font, c'est qu'ils ont quelques mauvaises expériences et ils généralisent.

Link to post
Share on other sites
20 hours ago, canamtl said:

Oui, les deux sont saturées :(

Par contre, quand tu sors de l'UdeM, tu as une petite longueur d'avance sur tous les autres : demande à n'importe quel pharmacien propriétaire et il le confirmera. Ça va prendre des années avant que UL se démarque et encore, on ne sait pas encore car l'UdeM dispose de beaucoup de ressources ($) et projets de recherche qui la place en situation de leader.

Durant mon expérience en pharmacie, j'ai parlé à beaucoup de pharmaciens au sujet de l'avenir, des perspectives, des deux pgmes, ... et c'est à ces conclusions que tout le monde s'entend (même ceux qui proviennent de Ulaval, voire même des pharmaciens diplômés de l'Alberta et des USA)

Je crois que les pharmaciens propriétaires choisissent un nouveau gradué en fonction de sa capacité de travailler et non en fonction de l'université. Les étudiants qui ne travaillent pas comme ATP durant les études peuvent être désavantagés, qu'ils soient de Montréal ou Laval. Les stages ne sont pas comme le travail d'ATP. Durant les stages, c'est très rare que les stagiaires comptent des pilules ou faire la caisse. Par contre, s'ils travaillent comme ATP, ils vont compter beaucoup de pilules (ou opérer les robots) et ils doivent faire la caisse. 

C'est bizarre de dire, mais un pharmacien-propriétaire va préférer un étudiant qui a une bonne expérience chez McDo (travailler rapidement sans faire erreur tout en étant respectueux des clients-patients).

Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Hieu said:

Personnellement, je ne fais pas de discrimination selon l'université. S'il y a des pharmaciens propriétaires qui le font, c'est qu'ils ont quelques mauvaises expériences et ils généralisent.

Êtes vous un pharmacien propriétaire présentement ?

Link to post
Share on other sites
On 8/24/2020 at 4:35 PM, cotecc said:

*disclaimer: J'étudais à Laval

Je ne sais pas c'est quoi ce hate contre Ulaval (et pharmacie) hahahaha. Il est peut être vrai que Udem dispose de plus d'argent en recherche et a une meilleure renommée, mais fact is: la très grande majorité des futurs pharmaciens ne vont pas faire de recherche et vont travailler en communautaire et on finit tous avec le même diplome.

J'avais déjà discuté avec des amis en pharm Udem et on est arrivé à la conclusion que le programme de Ulaval était bcp plus logique que Udem(on commence avec les notions de base et ca évolue vs Udem où ca commence avec des notions compliqués de niveau des pharmaciens d'hopital). Pour cette raison, dans leur premier stage(qui dure 1 mois en été 1ere année), les gens trouvent le temps bien long parce qu'ils n'ont rien vu «d'utile».

De ce que j'ai entendu, pharm Udem avait presque perdu leur accréditation dans les dernières années aussi.

Pour ce qui est des stages à Montréal pour les étudiants de Ulaval, personnellement, je n'ai jamais eu de problème à être placée à Montreal par la faculté. Si tu n'es pas placé, tu peux toujours demander directement aux pharmaciens s'ils veulent t'accepter et la plupart vont dire oui(à moins que tu sois en premiere année j'imagine), car c'est basically du free labour :)

Concernant la situation sur l'emploi, pharmacie ce n'est plus comme avant où as long as you are a human, alive and have a licence, you're hired, mais la situation n'est pas aussi mal que ce que tu dis. J'ai moi-même eu quelques offres d'emploi pour après que je gradue de mes maitres de stages et j'avais fait tous mes stages à Montreal(bien sur, je sais que ces offres ne veulent surement rien dire haha :( ). Il est vrai que beaucoup travaillent à temps partiel et ont plusieurs jobs au début, surtout à Montreal, mais ca s'améliore avec le temps et ca te donne bcp de flexibilité sur combien de temps tu veux travailler. Dans les autres endroits au Quebec, des offres à temps plein avec possibilité de s'associer etc ne sont pas rares.

Tu avais mentionné la situation des pharmaciens des autres pays qui viennent ici. Il y a plein de Francais et de gens d'afrique du nord en effet, mais n'oublie pas qu'ils sont à peu près les seuls éligibles car il faut savoir parler le francais au Québec!

Pharm udem à failli perdre son accréditation??? comment ca? est-ce que ya une source qqpart?

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour vos réponses !!!! :) De ce que j'ai entendu ; les cours à UdeM marchent par bloc, alors que ceux à uLaval c'est tous en même temps (n'est-ce pas lourd plusieurs cours en même temps?) Comment trouvez-vous cela les étudiants de UdeM et uLaval ?

Link to post
Share on other sites

Je suis en 4e année pharmacie à udem, voici quelques points:

Pour les stages.

- 4 ans d'étude, mais la dernière année c'est seulement des stages (communautaire x 4 mois, hopital x 3 mois, au choix x 1 mois)

- 1 stage en pharmacie communautaire (Ex. pharmaprix) pendant l'été de ta 1ere année  = tes connaissances ne sont pas poussées, mais cest plus pour te familiariser avec le milieu de pharmacie (rôle d'ATP surtout) avec conseils sur allergies (car tu auras seulement fait 1 cours de soins d'immuno)

- 1 stage en hôpital pendant l'été de ta 2e année = plus un rôle d'étudiant mais avec la moitié des compétences, encore une fois c'est pour voir le milieu de l'hôpital et le fonctionnement.

- La faculté assigne tous les stages alors aucune recherche à faire toi même, ce qui est quand même moins compliqué pour les étudiants. Les lieux de stages sont en fonction de ton adresse et de ton choix de préférences (il faut classer environ 18 régions en priorité), la grosse majorité ont toujours dans leur top 3 même top 2 des choix, alors c'est rarement un stress...

Pour les cours:

- 1e année: cours plus généraux sur le fonctionnement du corps humain, la pharmacocinétique, pharmacodynamique, métabolisme, la législation....

- 2e-3e année: cours de soins par système (cardiologie, immunologie, gastro, etc...) + cours de laboratoire (mise en situation avec d'autres étudiants en groupe de 4 donc c'est super bien pour apprendre, on a des labo avec des vrais logiciels de pharmacie et des pharmaciens supervisent les groupes et regardent les 'jeux de rôle', pour donner leurs commentaires) + d'autres cours (projets, statistiques, communication)

**Les cours de soins sont en blocs, c'est vraiment plus facile car tu focus ton énergie sur une matière seulement pour quelques semaines et les laboratoires hebdomadaires sont souvent sur le même sujet alors pratique +++

C'est sur les gens sont stressés, mais c'est juste un mindset...le programme est très faisable et les moyennes tournent toujours autour de 75-85. Pour les emplois, je crois c'est deja répondu plus haut. A MTL = difficile de trouver un temps plein c'est souvent temps partiel ou remplacements et très difficile de devenir proprio **a mtl aussi*, car c'est très saturé, souvent il faut travailler 10-15 ans pour en acquérir car les listes sont longues de gens intéressés.  

Au final, choisi l'université selon tes préférences (tu veux rester dans ta ville avec tes amis et famille et potentiellement travailler en même temps comme ATP = un atout important!!) OU tu veux déménager et vivre une nouvelle expérience et faire du vas-et-viens pour visiter tes proches....c'est vraiment la différence, car niveaux compétences et connaissances, tu les auras peu importe sans inquiétudes!
 

Si vous avez des questions, hésitez pas!

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...