Jump to content
Premed 101 Forums

Expériences admission, discrimination ?


Recommended Posts

Bonjour à la communauté,

Je tiens à partager mes expériences sur le processus d’admission en médecine au Québec et au Canada. Ce message pourrait être utile pour celui ou celle qui veut une opinion sur la culture qui sous-tend le processus d’admission. Puis, il vous permettra peut-être aussi de confirmer/infirmer votre projet, de gagner du temps, de l’argent et de conserver votre dignité. Pour ma part, c’est un écrit cathartique qui me permet de passer à travers ma frustration face à une sensation d’injustice mais aussi de me sentir mieux en passant un relai personnel aux prochains.

J’ai un profil un peu particulier, je suis arrivé dans la vingtaine au Québec et je n’ai donc pas fait mon CEGEP ici. Par contre, j’ai fait mes études universitaires ici Mineur, Bac et Maitrise et j’ai validé tous mes cours parmi les meilleurs étudiants (GPA>4,15) que ce soit dans des cours de sciences humaines ou sciences exactes (qui d’après les indices de forces donne des CRU jusqu’à environ 40). J’ai obtenu beaucoup de prix académiques (5) et j’ai été très impliqué dans des associations, au niveau sportif et en CHU. J’ai fait beaucoup d’efforts et de sacrifices pour exceller et je rêve vraiment de travailler, de me dépasser pour les gens, pour la médecine, pour la science et la santé, toute ma vie. Alors, j’ai postulé plusieurs fois en médecine au Québec et au Canada

Cependant, je connais des candidats, qui avec des résultats inférieurs aux miens (dans les mêmes programmes), ont été convoqués aux entrevues et admis alors que j’étai moi-même refusé pré entrevue. Je suis très heureux pour leurs réussites, vraiment, mais je trouve aussi que c’est injuste qu’avec des résultats supérieurs je n’ai même pas pu être convoqué aux entrevues les premières années quand je postulai. Malgré cette situation j’ai continué à faire des efforts, dormir moins, travailler plus, m’impliquer plus puis je crois que je me suis brûlé.

En même temps, j’ai réfléchi à la raison pour laquelle des étudiants aux résultats scolaires inférieurs pouvaient avoir plus de chance d’être admis. D’abord, ils avaient tous les deux fait leurs CÉGEP ici, même si leurs études universitaires avaient substitué les résultats de leurs études préuniversitaires. Aussi, ils avaient des noms de famille d’origine Québécoise et de mon côté mon nom sonne barbare...À ma plus grande déception, ce que j’ai compris, c’est que la convocation aux entrevues ne repose pas uniquement sur les résultats scolaires puisque les CRU sont calculées de manière arbitraire quand on n’a pas fait le CEGEP ici. De même pour la décision post-entrevue, spécialement si on n’a pas fait le CEGEP ici auparavant (prérequis).

Ma compréhension de l’arbitrage des universités, c’est que la catégorie d’appartenance et l’origine est importante, que soit au sujet du nom de famille, de l’origine ethnique, du genre, de la nationalité, de la religion (à ce propos, il y a des hôpitaux avec des noms religieux à Montréal…) ou de l’accent linguistique.  Personnellement, pour moi le plus important c’est le résultat et la qualité du travail, c’est ainsi que mes parents m’ont éduqué. Je ne me suis jamais soucié (négativement) de l’accent linguistique, de la nationalité, du genre, de la couleur de peau ou de la religion de mes collègues.

Pourtant c’est un non-dit et je crois bien comprendre que ce sont des facteurs qui comptent pour la sélection des étudiants en médecine au Québec et peut-être plus généralement au Canada. Sur la même logique, j’imagine que ce n’est pas propre au processus de sélection mais aussi pendant le parcours de doctorat voire la carrière. Sûrement, le corrélat du système médical anglophone qui ne desservait pas les francophones il y a plusieurs décennies… Bref, tout le contraire de ma vision humaniste, d’union, de performance, d’universalisme qui devraient, à mon avis, s’appliquer à la médecine et un pays avec une grande diversité comme le Canada. C’est ce qui me pousse à mon plus grand désespoir à laisser ce projet, je ne veux pas être moins bien évalué sous prétexte de mes catégories d’appartenance. De même, je pense quitter ce pays, je ne veux pas me faire insulter ou être mal soigné sous prétexte de mon origine. Dommage qu’au Canada et au Québec, ce ne soit pas l’intégrité, la dignité et les résultats qui comptent (cela me fait penser au référendum de 1995 mais cela est une autre histoire…). Il est possible que mon opinion soit biaisé par ma frustration et ma subjectivité, mais il est aussi que ce soit véridique.Si c'est le cas, je proteste.

 

Link to post
Share on other sites

Bonjour @Nojustice!

Vraiment désolé pour ton refus, je comprends qu'il est effectivement très décevant de ne pas atteindre ton but d'être admis après avoir mis tant d'effort... Si tu regardes bien le processus d'admission de cette année, les convocations aux entrevues se font seulement par la CRU des candidats (donc, par logique, le GPA + le programme dans lequel tu es), donc il n'est pas du tout normal que tu te fasses refuser tandis que les gens dans le même programme que toi se font convoquer. Avais-tu pensé à demander une révision de dossier?

Toutefois, je ne pense sincèrement pas qu'il y ait eu de discrimination raciale durant le processus d'admission, surtout cette année, comme le processus d'admission est pas mal anonyme (ta CRU est rattachée à ton matricule, pas ton nom, et le test CASPer est toujours corrigée de façon anonyme - les évaluateurs voient seulement ce que tu as écrit, pas ton nom, ni ton visage). La seule raison pour laquelle je penserais qu'ils pourraient te refuser est qu'il pourrait te manquer certains prérequis comme tu n'as pas fait ton cégep ici (il faut que tu aies fait tes cours de biologie/calcul/physique/chimie au cégep, ou des cours qu'ils jugent équivalents à l'université avant de rentrer en médecine), mais sinon, je pense vraiment qu'il s'agissait d'une erreur.

Par curiosité, où avais-tu déposé une demande? Si jamais tu décides de redéposer une demande pour l'année qui s'en vient, je pense que McGill serait une bonne option pour toi, comme ils tiennent compte de toutes tes implications et de tes prix scolaires (contrairement au reste des facultés francophones où les seuls moments pour démontrer tes valeurs/capacités/implications sont pas mal limités au CASPer et aux MEMs), et qu'ils valorisent les candidats moins traditionnels (surtout ceux qui ont plus de bagage de vie)!

Encore une fois, je comprends ta déception, et je te souhaite rien de moins que la meilleure des chances l'année prochaine si tu décides de réappliquer! :)

Link to post
Share on other sites

Bienvenue sur ce forum NoJustice,

Évidemment, je comprends ta déception de ne pas avoir pu rentrer en médecine. Je comprends que c'est un grand rêve pour plusieurs personnes, alors je peux comprendre la frustration de sentir que ses efforts n'ont pas porté fruits. Je voudrais te dire qu'au contraire, tes efforts serviront aussi de gage pour ta persévérance, et je t'invite à ré-appliquer l'an prochain. 

Concernant la discrimination culturelle, je ne pense pas qu'elle est présente dans le processus d'admission. Comme dit plus haut, le processus est très anonymisé. De plus, à chaque année, beaucoup de candidats provenant de minorités culturelles sont acceptées en médecine. 

As-tu ta citoyenneté ? Ne pas être citoyen canadien/ résident québécois te met dans un contingent TRÈS compétitif, alors c'est p-t ça la raison de ton refus. Un manque de prereqs est aussi possible.

2 hours ago, Nojustice said:

puisque les CRU sont calculées de manière arbitraire quand on n’a pas fait le CEGEP ici.

^ Ce n'est pas vrai, ça. Une personne qui a un bac (90 crédits, disons), sa CRC ne compte même plus, car 1 crédit universitaire compte pour 2%, donc au bout de 50 crédits, ton dossier du cégep est totalement effacé. Donc si tu as un bac, c'est uniquement ton GPA qui est pris en compte, lequel est transformé en CRU par la table étalon de l'université. Ce n'est pas arbitraire.Je t'invite à consulter la table étalon de l'ULaval pour te donner une idée. UdeM et USherbrooke ont une table étalon aussi, mais elle n'est pas publique. 

J'espère te voir réappliquer l'an prochain, car les besoins en médecins de divers horizons culturels augmentent d'année en année, car le Québec se colore de plus en plus. Je reconnais ta déception et elle est valide et comprenable, mais je ne pense pas que la raison réside dans ton origine ethnique. Repasse au peigne fin ton dossier, assure-toi d'avoir tous les pré-requis, complète ton processus de citoyenneté (long, je sais) et même tu pourrais écrire aux comités d'admission où tu as appliqué la raison de ton refus/ta CRU.

Bonne chance dans la suite

Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Symphonie said:

As-tu ta citoyenneté ? Ne pas être citoyen canadien/ résident québécois te met dans un contingent TRÈS compétitif, alors c'est p-t ça la raison de ton refus. Un manque de prereqs est aussi possible.

Bon point, mais je veux juste apporter une petite correction: il n'est pas nécessaire d'avoir la citoyenneté canadienne pour être classé dans le contingent québécois régulier! Expérience personnelle: je ne suis pas (encore) citoyen canadien, mais j'ai été classé et accepté dans le contingent québécois régulier (j'ai cependant fait mon cégep ici au QC)!

De mémoire, normalement juste le fait de résider au QC pendant un an au minimum sans être aux études (ou ayant un parent/répondant qui fait la même chose) suffit de te donner le statut de résident québécois, mais il se peut que je me trompe!

Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses et je suis résident et citoyen sachant bien que la catégorie extra province est très peu accessible, voir inaccessible...

À ce propos, ma CRU m'a permis d'être convoqué à Mc Gill parmi les 10 % meilleurs dossiers, m'a donné 34 à UdeM, 31 à Laval et 27 à Sherbrooke. Quand je superpose ces évaluations au classement des universités, je trouve l'ordre de ces évaluations bien étrange, c'est aussi à cause de cela que j'ai envisagé qu'il y avait de la discrimination dans les uni franco... Pourtant je suis francophone première langue, mais bon...

Pour les demandes de recours de dossier, ce n'est pas trop mon habitude, je n'ai pas appris à me plaindre sur un processus que je pensais objectif, puis je ne me sens pas à place pour faire ca. Maintenant, j'ai laissé tombé ce projet ici, je n'ai pas envie de vivre cette situation désagréable au cours de ma carrière.

Bref, ce message n'est pas tant pour me plaindre que pour un jour un prochain puisse réaliser que le système n'est pas objectif et que certains cas d'étudiants 'semi-internationaux'/'demi-laine' ont moins de chance que les autres candidats et que les documents universitaires le mentionne...

Link to post
Share on other sites

Comme j'ai dit dans mon message plus haut, toutes les universités ont leur propre table étalon. C'est donc normal que ta CRU varie d'une université à l'autre. 

Et btw, 31 te donnerait une convocation automatique au CASPer à ULaval cette année. Dans les dernières années, 31 c'est trop faible pour être convoqué. Idem pour 27 à Sherbrooke. 

 

Je te souhaite bonne chance pour la suite. 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...