Jump to content
Premed 101 Forums

Recommended Posts

  • Replies 135
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bon je remarque que la discussion ici échauffe beaucoup les émotions. Je pense qu'il y a des bons points des 2 côtés et mon but n'est pas de prendre parti.  Par contre -  Je veux rappeler que ce

« les médecins connaissent tous leur pharmaco de manière plus poussée »  sike.

Il y a des trucs avec lesquels j'ai de la misère avec dans ce que tu dis : premièrement, penser que les médecins ont une meilleure connaissance générale des médicaments est faux. Complètement faux mêm

Posted Images

3 hours ago, Kazem said:

Je suis désolé pour toi, j’espère que la prochaine fois soit la bonne ! As-tu appliquer en pharmacie ou ailleurs ? J’espère que tu seras pris dans un de tes choix ! 

Thanksss

J'ai appliqué en med dans les 4 unis du Québec and aucun autre choix pcq pour répondre à @Medsay en même temps mon tremplin (j'imagine ça veut dire mon parcours?) c'est que j'ai fait deux bacs à McGill donc dans 2 mois je gradue avec mon 2e bac en Nutrition (le 1er était en Kinésiologie).
J'ai appliqué dans rien d'autre parce que je veux être médecin et je crois pas que faire d'autres bacs vont m'aider à entrer en med. I might do a masters at McGill if I don't get into anything mais même ça jsuis pas certaine because si je fais un masters, jveux que ça soit quelque chose qui m'intéresse you know

Link to post
Share on other sites
11 hours ago, Med201920 said:

mon pote à 40.8 de CRU (calcul de 2019). et il vient de recevoir son refus! je pense que c'est une erreur! et ca ne m'étonnerai pas. Laval à deja envoyé des erreurs par le passé.

 

je viens également d'avoir mon refus. avec un Casper qui a passé le seuil pour Mcgill

 

 

Est-ce qu’il a appliqué à Sherby? Parce que si oui, dis-lui qu’il peut déjà se chercher un appart là-bas ahahahah  

Link to post
Share on other sites
  • Em__ changed the title to Candidat universitaire
19 hours ago, Med201920 said:

Merci pour la précision. mon refus est presque un choc vu que je me suis beaucoup préparé pour le Casper. ca ne fait tellement de sens!

Tu as recu un refus alors que tu t'es fait convoqué pour McGill ? sait tu si c'est vrm a cause de ton casper, ou c'est ta cote a Laval qui est bordeline ? Je sais que McGill ne convoquent personne avec un casper mauvais, tellement la compétition est forte, sait tu qu'est ce qui pourrait expliquer ca dans ton cas ? maybe ulaval made a mistake

Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Ing_222 said:

Son casper a du être fait en anglais pour Mcgill, ce n'est pas le même que celui donné à Ulaval

Peut-être que son casper a été fait en anglais pour McGill, mais ça n’a pas être fait en anglais pour McGill, comme vous le dites.

McGill et UdeM acceptent les caspers tant en anglais qu’en français.

Sherbrooke et Laval par contre l’acceptent uniquement en français.

Link to post
Share on other sites

En lien avec ça, ce serait donc possible pour plusieurs ayant appliqué à McGill qui recevront une invitation ou un refus de prédire leurs chances d'être acceptés aux francos, du moins à ULaval surtout? Il me semble que j'ai déjà entendu dire que McGill donnait leur ranking au Casper à ceux qui appliquaient en méd. Donc, excellent ranking ou invitation aux entrevues malgré cote R limite = plutôt bonnes chances d'être admis à ULaval, techniquement? :huh:

Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, Turquoise said:

En lien avec ça, ce serait donc possible pour plusieurs ayant appliqué à McGill qui recevront une invitation ou un refus de prédire leurs chances d'être acceptés aux francos, du moins à ULaval surtout? Il me semble que j'ai déjà entendu dire que McGill donnait leur ranking au Casper à ceux qui appliquaient en méd. Donc, excellent ranking ou invitation aux entrevues malgré cote R limite = plutôt bonnes chances d'être admis à ULaval, techniquement? :huh:

J'ai eu un refus à McGill et j'ai rempli un formulaire pour obtenir mon classement... qui sera dévoilé en mai seulement

Link to post
Share on other sites
56 minutes ago, Laly20 said:

J'ai eu un refus à McGill et j'ai rempli un formulaire pour obtenir mon classement... qui sera dévoilé en mai seulement

 

1 hour ago, Turquoise said:

En lien avec ça, ce serait donc possible pour plusieurs ayant appliqué à McGill qui recevront une invitation ou un refus de prédire leurs chances d'être acceptés aux francos, du moins à ULaval surtout? Il me semble que j'ai déjà entendu dire que McGill donnait leur ranking au Casper à ceux qui appliquaient en méd. Donc, excellent ranking ou invitation aux entrevues malgré cote R limite = plutôt bonnes chances d'être admis à ULaval, techniquement? :huh:

Ils ne fournissent plus ton ranking par catégorie, seulement ton classement final tout combiné depuis l’an passé. Mon hypothèse c’est qu’ils se sont fait taper dans le dos par Altus de dévoiler aux candidats leur niveau de performance au Casper, alors que c’est censé être “confidentiel” selon eux.

Link to post
Share on other sites
11 hours ago, imz said:

Thanksss

J'ai appliqué en med dans les 4 unis du Québec and aucun autre choix pcq pour répondre à @Medsay en même temps mon tremplin (j'imagine ça veut dire mon parcours?) c'est que j'ai fait deux bacs à McGill donc dans 2 mois je gradue avec mon 2e bac en Nutrition (le 1er était en Kinésiologie).
J'ai appliqué dans rien d'autre parce que je veux être médecin et je crois pas que faire d'autres bacs vont m'aider à entrer en med. I might do a masters at McGill if I don't get into anything mais même ça jsuis pas certaine because si je fais un masters, jveux que ça soit quelque chose qui m'intéresse you know

Salut ! 
 

Je tiens à souligné ta persévérance honnêtement ; j’admire vraiment ! Je comprends que la médecine soit un choix de prédilection pour plusieurs personnes, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les efforts pour être admis sont immenses. J’espère sincèrement que tu sois pris dans un de tes choix cette année! 
 

Cependant, comme dans ce forum nous sommes la pour donner des conseils, j’espère que tu prendras  en considérations ce qui en suit. Dans la mesure où tu n’es pas pris cette année (j’espère pas tho), il faudrait que tu fasses une réelle introspection sur toi. Il faut vraiment que tu réfléchisse profondément sur toi et tes objectifs de vie et de carrière. Oui la médecine c’est une vocation, c’est un métier formidable, ça offre un statut social privilégié dans la société; mais faut pas oublier qu’il y a un revers du décor qui est très difficile à endosser. La médecine c’est énormément d’études ; et quand je dis énormément d’études, je pense qu’aucun d’entre nous ici (sauf ceux en médecine) ne pouvons avoir conscience de la charge de travail immense et des sacrifices sociaux et personnels immense à prendre pendant plusieurs années. La médecine c’est pas tout beau tout rose comme plusieurs peuvent le penser ; arriver à l’externat et à la résidence; tu prendras consciences de la souffrance réelle des étudiants. Certes après ces études (6 a 11 ans) tu auras un beau métier, mais même à la, ça dépend vraiment de la spécialité avec laquelle tu tombes (et malheureusement, la majorité des spécialités  médicales offre un mode de vie très très chargé et sont quasiment toujours à l’hôpital sans compter les gardes épuisantes mentalement et personnellement. Plusieurs de mes amis en médecine aujourd’hui se questionne sur s’ils ont fait le bon choix, (sacrifices familiaux etc,) Faut arrêter de voir ce que les médias vous montre sans cesse : « les médecins payés comme des millionnaires » oui ils font tout des centaines de milliers de dollars, mais à quel prix humains ? Est-ce que l’argent leur permet d’avoir leur vie de famille qu’ils ont voulu, d’avoir la liberté au quotidien qu’ils ont voulu. Plusieurs diront « oui mais quand tu deviens médecins, c’est une vocation et tu dédie ta vie à la médecine ..... NON. On est des être  humains, on n’est pas des robots de fonctions, on a le droit à une vie descente aussi. Je veux pas dramatiser la médecine, c’est un super beau métier, un des plus beau, mais je pense qu’il faut parfois se ressaisir. Après deux bacs, est-tu prêt à endosser encore une dizaine d’année d’études 5x plus chargé ? 
 

Je prône la persévérance, les gens qui lâche pas pour atteindre leur but, et plusieurs arrivent à l’atteindre après même un doctorat ! Mais je veux pas que les étudiants donne TROP de eux même, 2 bacs c’est pas anodins et faut savoir où se positionner. 
 

Je suis sûr à 100% que ce que tu recherches dans la médecine, tu le trouveras dans un autre métier aussi de la santé, dentiste, optométries, pharmacien ou autre ! 
 

J’ajouterai que personne ici ne sait c’est quoi la médecine, même les étudiants en médecine présentement. Vous pensez savoir c quoi mais c’est faux, y compris moi. Faut réellement attendre la résidence pour voir c’est quoi la responsabilité d’un vrai médecin, donc ceux qui pense savoir c’est quoi la médecine à travers les CanMed ou vos recherches sur internet ou vos année de pré cliniques, détrompez vous, et c’est pas un rêve de fée du tout. 
 

je veux pas te décourager du tout, j’espère sincèrement que tu sera admis cette année, mais je veux pas que tu fasse une maîtrise que tu regretterait et pour une fois, faut assurer ses arrières. Oui c’est bon de persévérer, mais il ne faut pas que ça frôle l’abus qui te fera regretter un jour.

 

je te souhaite bonne chance sincèrement !

Link to post
Share on other sites
43 minutes ago, Kazem said:

Salut ! 
 

Je tiens à souligné ta persévérance honnêtement ; j’admire vraiment ! Je comprends que la médecine soit un choix de prédilection pour plusieurs personnes, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les efforts pour être admis sont immenses. J’espère sincèrement que tu sois pris dans un de tes choix cette année! 
 

Cependant, comme dans ce forum nous sommes la pour donner des conseils, j’espère que tu prendras  en considérations ce qui en suit. Dans la mesure où tu n’es pas pris cette année (j’espère pas tho), il faudrait que tu fasses une réelle introspection sur toi. Il faut vraiment que tu réfléchisse profondément sur toi et tes objectifs de vie et de carrière. Oui la médecine c’est une vocation, c’est un métier formidable, ça offre un statut social privilégié dans la société; mais faut pas oublier qu’il y a un revers du décor qui est très difficile à endosser. La médecine c’est énormément d’études ; et quand je dis énormément d’études, je pense qu’aucun d’entre nous ici (sauf ceux en médecine) ne pouvons avoir conscience de la charge de travail immense et des sacrifices sociaux et personnels immense à prendre pendant plusieurs années. La médecine c’est pas tout beau tout rose comme plusieurs peuvent le penser ; arriver à l’externat et à la résidence; tu prendras consciences de la souffrance réelle des étudiants. Certes après ces études (6 a 11 ans) tu auras un beau métier, mais même à la, ça dépend vraiment de la spécialité avec laquelle tu tombes (et malheureusement, la majorité des spécialités  médicales offre un mode de vie très très chargé et sont quasiment toujours à l’hôpital sans compter les gardes épuisantes mentalement et personnellement. Plusieurs de mes amis en médecine aujourd’hui se questionne sur s’ils ont fait le bon choix, (sacrifices familiaux etc,) Faut arrêter de voir ce que les médias vous montre sans cesse : « les médecins payés comme des millionnaires » oui ils font tout des centaines de milliers de dollars, mais à quel prix humains ? Est-ce que l’argent leur permet d’avoir leur vie de famille qu’ils ont voulu, d’avoir la liberté au quotidien qu’ils ont voulu. Plusieurs diront « oui mais quand tu deviens médecins, c’est une vocation et tu dédie ta vie à la médecine ..... NON. On est des être  humains, on n’est pas des robots de fonctions, on a le droit à une vie descente aussi. Je veux pas dramatiser la médecine, c’est un super beau métier, un des plus beau, mais je pense qu’il faut parfois se ressaisir. Après deux bacs, est-tu prêt à endosser encore une dizaine d’année d’études 5x plus chargé ? 
 

Je prône la persévérance, les gens qui lâche pas pour atteindre leur but, et plusieurs arrivent à l’atteindre après même un doctorat ! Mais je veux pas que les étudiants donne TROP de eux même, 2 bacs c’est pas anodins et faut savoir où se positionner. 
 

Je suis sûr à 100% que ce que tu recherches dans la médecine, tu le trouveras dans un autre métier aussi de la santé, dentiste, optométries, pharmacien ou autre ! 
 

J’ajouterai que personne ici ne sait c’est quoi la médecine, même les étudiants en médecine présentement. Vous pensez savoir c quoi mais c’est faux, y compris moi. Faut réellement attendre la résidence pour voir c’est quoi la responsabilité d’un vrai médecin, donc ceux qui pense savoir c’est quoi la médecine à travers les CanMed ou vos recherches sur internet ou vos année de pré cliniques, détrompez vous, et c’est pas un rêve de fée du tout. 
 

je veux pas te décourager du tout, j’espère sincèrement que tu sera admis cette année, mais je veux pas que tu fasse une maîtrise que tu regretterait et pour une fois, faut assurer ses arrières. Oui c’est bon de persévérer, mais il ne faut pas que ça frôle l’abus qui te fera regretter un jour.

 

je te souhaite bonne chance sincèrement !

Salut! Sans vouloir être indiscrète, quel est ton parcours et quelles sont tes aspirations? 

Link to post
Share on other sites

Je pense qu'une personne attachée à ce rêve même après 6 ans d'étude universitaire connait certainement le cheminement et la difficulté des études médicales. Je pense que tous ceux qui sont dans cette position sont entrain de se former de manière à ce que leur étude en médecine soit largement facilitée par les acquis des années précédentes.

6 ans d'études dans 2 bacs assez complexes comme la kinésiologie et la nutrition c'est 6 ans d'apprentissage relié à des notions de médecine. À mon avis, il ne faut pas laisser un système d'admission parfois injuste décider de son avenir quand on est certain de ce qui nous passionne. Certains ont commencé la médecine à 35 ans ... d'autres à 19. 

7 ans d'étude pour devenir médecin c'est n'est pas uniquement 7 ans de cours théorique ardu... c'est aussi l'expérience des stages, le contact humain, le développement de son savoir-faire et de ses compétences sociales et intellectuelles le tout dans un environnement qui a été créé pour être stimulant. 

Pour ma part, je crois que la persévérance de tous les étudiants avec un long bagage universitaire qui sont encore entrain d'appliquer et de persévérer même après plusieurs refus est sincèrement à souligner. 

Bonne chance à tous :) 

 

Link to post
Share on other sites
22 hours ago, imz said:

il reste a voir pour sherb si je suis refusée dans les prochaines semaines - i mean sherb is doing 60% notes, 40% CASPer but I'm not sure if I have a chance since last year je me suis refusée parce que j'étais 0.169 en dessous de leur seuil (ma cote calculee par sherb etait 34.831 et ils disaient dans l'email que j'avais besoin 35)
mon GPA a definitivement increase cette année but I don't know if it'll be enough - en tout cas time will tell

Sherb c'est 35 min? Je croyais que ct 33 min pr tt les unis franco

Link to post
Share on other sites
43 minutes ago, cardiomyocytes said:

Je pense qu'une personne attachée à ce rêve même après 6 ans d'étude universitaire connait certainement le cheminement et la difficulté des études médicales. Je pense que tous ceux qui sont dans cette position sont entrain de se former de manière à ce que leur étude en médecine soit largement facilitée par les acquis des années précédentes.

6 ans d'études dans 2 bacs assez complexes comme la kinésiologie et la nutrition c'est 6 ans d'apprentissage relié à des notions de médecine. À mon avis, il ne faut pas laisser un système d'admission parfois injuste décider de son avenir quand on est certain de ce qui nous passionne. Certains ont commencé la médecine à 35 ans ... d'autres à 19. 

7 ans d'étude pour devenir médecin c'est n'est pas uniquement 7 ans de cours théorique ardu... c'est aussi l'expérience des stages, le contact humain, le développement de son savoir-faire et de ses compétences sociales et intellectuelles le tout dans un environnement qui a été créé pour être stimulant. 

Pour ma part, je crois que la persévérance de tous les étudiants avec un long bagage universitaire qui sont encore entrain d'appliquer et de persévérer même après plusieurs refus est sincèrement à souligner. 

Bonne chance à tous :) 

 

Je n’ai jamais dit que les 6 années d’études sont des années inutiles, car bien évidemment elles permettent de forger ta personne et de te faire mûrir sur plusieurs plans personnels et scolaires. Cependant, on s’entend que son objectif de vie reste la médecine et donc ces 6 années ne sont pas quelques choses dont quelqu’un aspirerait à faire ou étudier. Il n’y a personne qui décide de son plein gré de faire un tremplin pour entrer en médecine, c’est un cheminement imposé par le processus d’admission. Ce que j’essaie de dire c’est que quelques fois il faut pas pousser le bouchon trop loins, et que il faut parfois se rendre à l’évidence de l’irrationalité de certains parcours tumultueux. Il faut se rendre à l’évidence et se questionner sur les raisons pour lesquels en 6 années les échecs s’accumulent ? Si l’admission en médecine se présente comme un obstacle de tel envergure, que prévoir des années à venir ? Parce que une fois admis en médecine, il faut conserver sa place et il ne suffit pas d’une admission pour pouvoir se faire un chemin dans ce domaine. 
 

je ne veux pas être blessant à certains égards, mais je veux que certains se rendent à l’évidence et arrête de se mentir à eux même en se disant « oui mais on acquiert  de la maturité ou autre avant d’entrer en médecine. Sachez un truc, certes le tremplin permet de développer la maturité ou les techniques d’études, tout le monde en médecine est obligé de développer cette maturité en faisant face à la charge d’études qui leur sont présenté, et les étudiants de 19 ans qui entrent deviennent de très bons médecins autant que ceux qui font des tremplins dont moi. 
 

Pour répondre à la question de RLV, je suis en biopharma et j’aspire à un métier de la santé point .

Link to post
Share on other sites

Je suis très d'accord, il s'agit d'une profession très difficile, comme vous le savez tous déjà. Si certains d'entre vous avez des questions concernant la pratique à cette "époque" ou à ce moment, vous pouvez m'écrire, je vais faire de mon mieux pour vous répondre (mes parents sont là-dedans, et ont récemment passé à travers le doctorat et résidence 2 fois à un âge plus avancé que la moyenne, car on est immigrants 1st gen). Je ne sais pas tout, bien évidemment, mais si jamais vous voulez, mes DM sont ouverts ;) 

Link to post
Share on other sites

Je veux aussi rajouter que sur le plan des notions, aucun tremplin ne ressemble à la médecine ne serait-ce que de 0,1%. La médecine c’est un autre domaine complètement différent des baccalauréats, et ces derniers ne peuvent t’offrir de facilité que pour les notions élémentaires, il faut tout de même tout apprendre de A à Z. 

Link to post
Share on other sites
12 minutes ago, Kazem said:

Je n’ai jamais dit que les 6 années d’études sont des années inutiles, car bien évidemment elles permettent de forger ta personne et de te faire mûrir sur plusieurs plans personnels et scolaires. Cependant, on s’entend que son objectif de vie reste la médecine et donc ces 6 années ne sont pas quelques choses dont quelqu’un aspirerait à faire ou étudier. Il n’y a personne qui décide de son plein gré de faire un tremplin pour entrer en médecine, c’est un cheminement imposé par le processus d’admission. Ce que j’essaie de dire c’est que quelques fois il faut pas pousser le bouchon trop loins, et que il faut parfois se rendre à l’évidence de l’irrationalité de certains parcours tumultueux. Il faut se rendre à l’évidence et se questionner sur les raisons pour lesquels en 6 années les échecs s’accumulent ? Si l’admission en médecine se présente comme un obstacle de tel envergure, que prévoir des années à venir ? Parce que une fois admis en médecine, il faut conserver sa place et il ne suffit pas d’une admission pour pouvoir se faire un chemin dans ce domaine. 
 

je ne veux pas être blessant à certains égards, mais je veux que certains se rendent à l’évidence et arrête de se mentir à eux même en se disant « oui mais on acquiert  de la maturité ou autre avant d’entrer en médecine. Sachez un truc, certes le tremplin permet de développer la maturité ou les techniques d’études, tout le monde en médecine est obligé de développer cette maturité en faisant face à la charge d’études qui leur sont présenté, et les étudiants de 19 ans qui entrent deviennent de très bons médecins autant que ceux qui font des tremplins dont moi. 
 

Pour répondre à la question de RLV, je suis en biopharma et j’aspire à un métier de la santé point .

 moi je comprends tout à fait ton point. On ne va pas se mentir, tous les tremplins ne sont pas compatibles avec médecine ,donc faire des années dans un programme qui ne nous plaît pas peut réellement ressembler à de la perte de temps. La clé c'est de ne pas perdre son objectif de vue pour rester motivé et donner un sens à ce qu'on fait! 

Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Medsay said:

 moi je comprends tout à fait ton point. On ne va pas se mentir, tous les tremplins ne sont pas compatibles avec médecine ,donc faire des années dans un programme qui ne nous plaît pas peut réellement ressembler à de la perte de temps. La clé c'est de ne pas perdre son objectif de vue pour rester motivé et donner un sens à ce qu'on fait! 

Merci ! 
 

je veux vraiment pas paraître pour quelqu’un de méchant, mais parfois, faut avoir la vérité en face et accepte que celle-ci n’est pas agréable à entendre. Il faut apprendre à reconnaître ses forces et ses faiblesses. 
 

Je prône la persévérance mais je n’encouragerais jamais quelqu’un à faire 36 diplômes pour la médecine, car à un moment donné, y’a quelque chose qui cloche. 
 

je veux pas faire l’hypocrite en disant oui continue tes études je crois en tes rêves bla-bla-bla, un moment donné faut dire tout haut ce que le monde pense tout bas. Il y a des gens qui se consolent en pensant que les tremplins sont super utile, pour être honnête ça change rien car au final ton cardiologue on s’en fou de son background. 

Link to post
Share on other sites
17 minutes ago, Kazem said:

Je n’ai jamais dit que les 6 années d’études sont des années inutiles, car bien évidemment elles permettent de forger ta personne et de te faire mûrir sur plusieurs plans personnels et scolaires. Cependant, on s’entend que son objectif de vie reste la médecine et donc ces 6 années ne sont pas quelques choses dont quelqu’un aspirerait à faire ou étudier. Il n’y a personne qui décide de son plein gré de faire un tremplin pour entrer en médecine, c’est un cheminement imposé par le processus d’admission. Ce que j’essaie de dire c’est que quelques fois il faut pas pousser le bouchon trop loins, et que il faut parfois se rendre à l’évidence de l’irrationalité de certains parcours tumultueux. Il faut se rendre à l’évidence et se questionner sur les raisons pour lesquels en 6 années les échecs s’accumulent ? Si l’admission en médecine se présente comme un obstacle de tel envergure, que prévoir des années à venir ? Parce que une fois admis en médecine, il faut conserver sa place et il ne suffit pas d’une admission pour pouvoir se faire un chemin dans ce domaine. 
 

je ne veux pas être blessant à certains égards, mais je veux que certains se rendent à l’évidence et arrête de se mentir à eux même en se disant « oui mais on acquiert  de la maturité ou autre avant d’entrer en médecine. Sachez un truc, certes le tremplin permet de développer la maturité ou les techniques d’études, tout le monde en médecine est obligé de développer cette maturité en faisant face à la charge d’études qui leur sont présenté, et les étudiants de 19 ans qui entrent deviennent de très bons médecins autant que ceux qui font des tremplins dont moi. 
 

Pour répondre à la question de RLV, je suis en biopharma et j’aspire à un métier de la santé point .

Je suis d'accord avec ton point qu'une introspection est nécessaire, mais ça s'applique autant pour ceux qui ont eu un refus que ceux qui en ont eu quatre consécutifs! Avant de s'embarquer dans un programme qui requiert autant de sacrifices, tant sur le plan personnelle que profesionnel, je suis aussi d'avis que de savoir clairement les raisons qui nous pousse à poursuivre une telle carrière est un exercice essentiel. Aussi, en ayant investi autant d'effort et de temps, j'ose espérer que tout le monde est conscient de l'envergure du métier au préalable. 

Je comprend que ton intention n'était pas de blesser, mais je ne crois pas que de critiquer le parcours des autres concorde avec les valeurs de ce forum! Le but est de s'encourager et de s'aider. Plusieurs étudiants doivent faire plusieurs années avant d'aller en médecine et l'exemple des États-Unis en est un. Personnellement, j'en suis à ma 3e année de pharmacie et je ferais un autre bacc s'il le fallait. Parce que non, c'est faux de dire que l'on retrouve dans un autre métier de la santé à 100% ce que l'on recherche dans la médecine. Tout le monde ne fait pas ça pour le statut.

Pour finir, je sais que pharmacie n'est pas médecine et que tous les tremplins ne sont pas équivalents, mais mon doctorat de premier cycle m'a enseigner bien plus que 0,1% des notions enseignées en médecine, que ce soit au niveau personnel ou académique. 

Bonne chance pour le futur! :)

Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Kazem said:

Merci ! 
 

je veux vraiment pas paraître pour quelqu’un de méchant, mais parfois, faut avoir la vérité en face et accepte que celle-ci n’est pas agréable à entendre. Il faut apprendre à reconnaître ses forces et ses faiblesses. 
 

Je prône la persévérance mais je n’encouragerais jamais quelqu’un à faire 36 diplômes pour la médecine, car à un moment donné, y’a quelque chose qui cloche. 
 

je veux pas faire l’hypocrite en disant oui continue tes études je crois en tes rêves bla-bla-bla, un moment donné faut dire tout haut ce que le monde pense tout bas. Il y a des gens qui se consolent en pensant que les tremplins sont super utile, pour être honnête ça change rien car au final ton cardiologue on s’en fou de son background. 

non vraiment ta réponse est authentique et je n'aurais pas mieux dit, c'est une bonne chose de rappeler l'importance de ne pas trop miser sur une seule chose , car la vie ne se passe pas toujours comme prévu et il faut savoir passer à autre chose aussi parfois

Link to post
Share on other sites
20 minutes ago, Kazem said:

Je veux aussi rajouter que sur le plan des notions, aucun tremplin ne ressemble à la médecine ne serait-ce que de 0,1%. La médecine c’est un autre domaine complètement différent des baccalauréats, et ces derniers ne peuvent t’offrir de facilité que pour les notions élémentaires, il faut tout de même tout apprendre de A à Z. 

Pas d'accord, pharmacie est un excellent tremplin qui ressemble à plus que 0.1% à la médecine, qui offre 100x plus que des notions élémentaires, il ne faut quand même pas rabaisser les autres programmes après tout! (: 

Si vous mettez médecine sur un si haut podium il faudrait aller faire un côté des autres programmes afin de voir à quel point les notions apprises sont enrichissantes et complémentaires. 

Edited by WALE
add
Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...