Jump to content
Premed 101 Forums

UdeS vs UdeM vs UL vs McGill 2021


Recommended Posts

  • Replies 79
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Jsp si ça risque d'influencer ton choix, mais l'intérieur de Roger-Godry (pavillon où y a med) est laid af loll

en train de tout remettre en question à la dernière minute lol so si y’en a qui ont eu à choisir entre udem et mcgill, ça serait vraiment apprécié si vous pouviez partager ce qui a influencé votre déc

Merci beaucoup!! J'en suis venue à des arguments similaires, mais j'avoue que c'est toujours difficile de départager. J'ai fait mon cégep en anglais alors la langue me dérange pas vraiment, et j'arriv

  • Symphonie changed the title to Udes vs UdeM vs UL vs McGill 2021

Bonjour tout le monde

Il y avait comme un influx de 4-5 threads différents de même thème  : Quelle université choisir 

Alors j'ai décidé de tous les mixer ensemble pour que ce soit moins redondant et faire un masterthread de comparaisons.

SVP SVP je demanderais à ceux qui ont déjà pris leur décision ou aux étudiants actuels, peu importe l'uni, de venir donner leur point de vue ! Ça serait super apprécié pour aider tout le bon monde dans ce thread  :) 

Donc que ce soit UdeM UL McGill UdeS, vous pouvez en parler ici !

Link to post
Share on other sites
  • Symphonie changed the title to UdeS vs UdeM vs UL vs McGill 2021

Voici l'opinion d'un étudiant de l'UdeS en 2e année.

AVANTAGES

- Ambiance vraiment agréable, les gens sont super sympathiques, il n'y a pas un esprit de compétition (quoi que ça puisse dépendre de ton groupe d'APP, mais en général, l'ambiance est vraiment le fun).

- Cours en petits groupes : Accessibilité des médecins, tu peux poser des questions selon ta compréhension de la matière, c'est vraiment dynamique. Les APP (apprentissage par problème), les APÉ (apprentissage par équipe) sont très dynamiques et c'est vraiment plus stimulant qu'un cours magistral classique.

- Parcours de professionnalisation : Au lieu d'avoir le format "approche par système" classique, à l'UdeS c'est "l'approche par symptôme". Ainsi, c'est vraiment plus intuitif une fois qu'on est rendu à "wrap up" la médecine et à devoir classer les maladies selon les présentations cliniques des patients. En plus, le programme mise beaucoup sur la réactivation des connaissances apprises antérieurement dans le programme, donc c'est vraiment un processus dynamique continue qui est selon moi gagnant.

- Pas de pré-med = 4 ans (VS 5 ans UdeM et McGill et 4, 4,5 ou 5 ans à ULaval). On apprend la science fondamentale au fur et à mesure qu'on apprend la clinique (ex. : tu apprends la science fondamentale du système GI en apprenant les pathologies qui y sont liées). Ainsi, c'est "logique" comme façon d'apprendre les concepts de base, car on peut tout de suite les lier aux pathologies. Par contre, il est à noté que certains préfèrent l'année pré-med pour avoir un bagage fort de connaissances de base avant d'attaquer les maladies. Venant du Cégep, j'aime vraiment que les sciences fondamentales soient intégrées dans la clinique, mais je dois admettre que je suis senti dépassé à plusieurs reprises, car apprendre les deux simultanément, ça fait beaucoup ! Overall, par contre, je crois que c'est gagnant.

DÉSAVANTAGES

- Si le classement de ton université t'importe, UdeS n'est pas la première. TOUTEFOIS, ils ont obtenu un agrément complet, ce qui en dit long sur la qualité de leur programme + les M.D. de l'UdeS sont généralement reconnus pour être de bons cliniciens. Aussi, le classement Macleans se fait souvent en fonction de critères assez indépendants de la qualité de la formation médicale, donc je ne le considérerais pas comme un désavantage à proprement parler. Je tenais à le mentionner, car le classement est important pour certains.

- Le fait que tout soit en auto-apprentissage peut parfois faire en sorte qu'on se sent moins guidés par la Faculté. Toutefois, nous sommes bien épaulés par la Faculté si nous rencontrons des problèmes. À noter que ce n'est pas évident de toujours tout devoir apprendre par soi-même, mais on s'habitue.

- Si tu aimes les grandes métropoles, Sherbrooke n'est pas nécessairement la plus grande ville.

AUTO-APPRENTISSAGE

- Je ne l'ai mis ni dans les avantages, ni dans les désavantages, car selon moi, ça dépend vraiment de chaque personne. Chose certaine, c'est toute une adaptation, mais c'est agréable. Le seul hic que j'y trouverai de mon côté et que TOUT (99,5 %) se fait en auto-apprentissage et ça peut parfois être très lourd à la longue (je pense, entre autres, aux cours de recherche où tu te dis qu'un petit cours magistral qui t'expliquer les statistiques aurait été plus efficace (!) ou à certains blocs où la science fondamentale est particulièrement difficile et un coup de main "magistral" serait le bienvenu). Mais à la fin, je pense qu'on devient autonome TRÈS rapidement et qu'au final, c'est gagnant pour l'externat / résidence.

CAMPUS

- Le campus n'est PAS sur le campus principal de l'UdeS, donc on a moins d'interactions avec les autres programmes pas de la santé. Toutefois, on est collés à l'hôpital, donc tu beignes dans le milieu médical (quoi que pour aller à tes cours tu ne passes pas nécessairement par l'hôpital) et tu peux facilement aller observer tes profs post-APP ! De mon côté, par contre, je préférerais que le campus soit avec tous les autres programmes (pas de santé), car j'aurais aimé avoir plus d'interactions. Ce point dépend vraiment de la personne, c'est pourquoi je ne le considère ni comme un avantage ni comme un inconvénient.

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter ! :)

 

** À noter que je ne suis pas à l'externat, donc je ne peux pas me prononcer à ce niveau-là. La seule chose que je sais pour l'instant, c'est que l'externat dure moins longtemps à l'UdeS (2 ans moins 3 mois je crois) VS 2 ans à UdeM, McGill et ULaval. Environ les 3 premiers mois de la troisième année sont consacrés à l'unité "multisystémique" où nous mettons toutes nos connaissances ensemble pour régler des cas complexes. 

Link to post
Share on other sites

Premièrement, med à UL suit 4 grands axes : cours de sciences fondamentales, cours système, cours longitudinaux et cours à option.

Dans les cours de sciences fondamentales, au nombre de trois, on apprend les bases de la biochimie, de l’histologie, de la physiologie cellulaire, de la génétique, de la pathologie, de la pharmacologie et de la microbiologie. Le mois de septembre de la 1ère année est consacré aux sciences fondamentales, pour mettre l’ensemble des étudiants au niveau. Ensuite, les cours deviennent plus spécifiques à la médecine, surtout en pathologie, en pharmacologie et en microbiologie. Ce qui est nice je trouve, c’est que quasiment tous les cours de sciences fondamentales sont donnés par des médecins (pathologie donnée par un pathologiste, pharmacologie donnée par une anesthésiologiste), donc on a pleins d’exemples cliniques, même si c’est de la matière plus aride un peu.

Dans les cours systèmes, on apprend l’anatomie et la physiologie d’un système et les pathologies associées à ce système. Ce sont des cours qui vont assez loin pour certain, tandis que d’autres se concentrent plus pour qu’on ait la base nécessaire à tout médecin. Ce sont des bons cours, très intéressant et on a une multitude de résumé et de notes de cours pour nous épauler dans nos apprentissages.

Les longitudinaux, eux, nous permettent d’intégrer la matière théorique vue dans les cours systèmes. Ce sont des cours qui se passent majoritairement en sous-groupes de 6 élèves environ. Ces cours fonctionnent par résolution de cas et par apprentissage plus autonome. Les moniteurs de nos sous-groupes répondent ensuite à nos questions, nous posent des questions et nous transmettent leurs expériences. C’est aussi dans ces sous-groupes qu’on apprend l’examen physique et les techniques d’entrevue médicale. Également, c’est dans les cours longitudinaux qu’on apprend l’éthique et la responsabilité médicale, et tout ce qui s’y rattache.

Finalement, les cours à option sont des cours que tu peux prendre dans n’importe quelle faculté. Ce sont des cours d’ouverture sur le monde, donc tu peux les prendre dans n’importe quel sujet qui t’intéresse. Si par exemple tu veux faire le profil recherche ou bien le profil international, ces crédits serviront à prendre des cours dans ces profils. Évidemment tout ce qui se rattache au profil et aux programmes de MD-MSc et MD-MBA prendrait plusieurs paragraphes à eux seuls à expliquer, donc si ça t’intéresse tu peux toujours me faire signe.

Comme points positifs je dirais donc qu’on a une grande variété d’enseignement. Personnellement j’aime bien ça, car ça me permet d’être très passif dans les cours, avec un système d’étude auquel je suis habitué, mais je peux quand même compter sur les cours en sous-groupe pour davantage interagir. Un autre point positif sont les labs d’anatomie. Je ne pourrais pas dire combien on en a normalement hors-COVID, mais ce sont des heures qui sont vraiment utiles pour bien comprendre l’anatomie du corps. Rien de mieux qu’un chirurgien (ou plus souvent des moniteurs, qui sont des étudiants en médecine ayant suivi une formation spéciale durant l’été) qui montre les structures anatomiques sur un vrai corps pour favoriser la compréhension. Dans un autre ordre d’idée, je trouve que la vie étudiante est très belle, même en pandémie. On a une page de meme, je connais beaucoup de monde de ma cohorte (même si je les ai rarement vu) et on a déjà quelques insides, ce qui montre bien l’esprit de groupe qu’on a réussit à développer malgré la pandémie. C’est quelque chose d’assez représentatif d’ULaval, cet esprit de groupe! Tu dois déjà savoir qu’ULaval offre son préexternat en 2, 2 ½ et 3 ans, ce qui demeure un avantage. Trois ans de préexternat, c’est vraiment avantageux pour l’implication dans pleins de comités, faire du bénévolat et de la recherche. On ne se cachera pas qu’avec les critères des CaRMS, ça peut être avantageux quand tu es collégien d’avoir un an d’expérience de plus pour bonifier ton CV. Cependant, plusieurs étudiants de chacune des deux universités rentrent à chaque année dans des résidences compétitives, donc en AUCUN CAS tu seras désavantagé de choisir UdeS versus ULaval pour la résidence. Mon point c’est juste qu’un an de plus peut te permettre d’acquérir plus d’expérience et de découvrir différentes choses! Sinon le parcours en 2 ½ te laisse la session de la 3e année libre, ce qui peut te permettre de compléter un projet de recherche dans le cadre du programme MD-MSc, de voyager ou bien de faire ce que tu veux.

Comme points négatifs je dirais que certains cours auraient besoin d’une mise à jour, pas dans le sens que le contenu n’est pas pertinent (loin de là), c’est juste que la structure de certains cours laisse un peu à désirer. Pour vrai j’en cherche d’autres, mais je trouve que ce n’est pas facile d’en trouver, dans le sens qu’un point positif pour un peut être négatif pour l’autre. Certains aiment les cours à 200, d’autres non, et c’est bin correct.

Sinon l’externat est sur 1 an et 8 mois. 

Link to post
Share on other sites

J’arrive tard au party hahaha, merci pour toutes les infos utiles pour comparer les unis, c’est super utile! :) J’ai une question en lien avec ça: on m’a dit que je peux payer le dépôt de 300$ pour réserver ma place en méd dans une uni, pour par après me désister pour mon choix préf. J’aimerais avoir un peu plus de détails, est-ce possible de le faire à répétition?

Je vous explique: l’uni qui risque d’être mon 1er choix est celle pour laquelle j’ai eu le classement le plus bas (pas mal assurée d’entrer quand même en 3-4e vague), suivi par un classement plus haut (99.99% sûre d’entrer en 2e vague) dans mon 2e choix. J’ai reçu des offres pour mes 3e/4e choix. Est-ce que je devrais payer dans 2 vagues le 300$ puis me désister par après pour réserver mes places à mesure en ordre de préférence pour ensuite me désister à chaque fois au cas où pour être prudente?

Si quelqu’un peut me confirmer, je vous remercie beaucoup!

Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Turquoise said:

J’arrive tard au party hahaha, merci pour toutes les infos utiles pour comparer les unis, c’est super utile! :) J’ai une question en lien avec ça: on m’a dit que je peux payer le dépôt de 300$ pour réserver ma place en méd dans une uni, pour par après me désister pour mon choix préf. J’aimerais avoir un peu plus de détails, est-ce possible de le faire à répétition?

Je vous explique: l’uni qui risque d’être mon 1er choix est celle pour laquelle j’ai eu le classement le plus bas (pas mal assurée d’entrer quand même en 3-4e vague), suivi par un classement plus haut (99.99% sûre d’entrer en 2e vague) dans mon 2e choix. J’ai reçu des offres pour mes 3e/4e choix. Est-ce que je devrais payer dans 2 vagues le 300$ puis me désister par après pour réserver mes places à mesure en ordre de préférence pour ensuite me désister à chaque fois au cas où pour être prudente?

Si quelqu’un peut me confirmer, je vous remercie beaucoup!

Oui sans stress! Par contre c’est non remboursable alors tu vas juste perdre de l’argent pour rien :P 

Link to post
Share on other sites

*Juste ajouter pour un point sur l’UdeM:

Perso, je connais personnellement deux étudiants en méd à l’UdeM et ils aiment beaucoup leur expérience! Ça dépend de chaque personne évidemment, mais eux apprécient l’ambiance et les méthodes d’enseignement! Comme ils habitaient déjà là-bas, ils ont aimé ne pas avoir à déménager. Ils aiment être à proximité de tout et apparemment c’est vraiment une expérience spéciale de vivre l’expérience étudiante de Montréal. Je ne peux pas confirmer que ce soit vrai à 100% puisque je n’ai pas de sources, mais ils m’ont dit que c’était un mini peu plus avantageux aussi pour pouvoir faire leur spécialité toujours à Montréal par après. Perso, j’irais peut-être là-bas suite à leurs commentaires, mais je n’ai pas vraiment les moyens de vivre à Montréal. J’ai aussi un copain à Sherbrooke, ça vient jouer dans la balance hihi. Bien sûr, c’est à prendre avec un grain de sel comme je ne suis pas moi-même les étudiants en question mais je voulais vous le partager pour ajouter à la réflexion :)

Link to post
Share on other sites

Je vous partage mon pour ou contre de McGill VS UdeM 

Mcgill

pour:

- recherche + (je veux en faire) je sais que udem aussi sont forts sur la recherche

- changement de milieu (je travailles déjà dans un hôpital francophone)

- perfectionner mon anglais

- prestige ?! (Mais rendu la udem ou mcgill c’est semblable selon moi et ça a pas tant d’impact sur mon choix mais c’est un point quand même)

contre:

- plus difficile en anglais ?

- un peu plus loin en transport en commun

UdeM

Pour :

- moins cher

- je connais des gens en méd donc facilitant

- méthode APP que j’aime bien

contre: 

- j’ai pas tant aimé mes 2 bacc à udem ahah

- faire des stages dans des milieux que je connais déjà 

 

vous pouvez donner votre opinion, en ajouter, etc. :) 

 

j’ai aussi des questions:

- quelles sont les méthodes d’enseignement de McGill ? Est-ce que ça ressemble aux APP ?

- Est-ce que c’est plus facile d’être accepté dans une résidence de son université ? Par ex. Si je choisi Mcgill est-ce que j’ai autant de chances d’être accepté dans la résidence de mon choix à l’udem que si j’avais étudié à l’udem ? 
 

merciiii ! 

Link to post
Share on other sites
52 minutes ago, Médecine1 said:

j’ai aussi des questions:

- quelles sont les méthodes d’enseignement de McGill ? Est-ce que ça ressemble aux APP ?

- Est-ce que c’est plus facile d’être accepté dans une résidence de son université ? Par ex. Si je choisi Mcgill est-ce que j’ai autant de chances d’être accepté dans la résidence de mon choix à l’udem que si j’avais étudié à l’udem ? 
 

merciiii ! 

Pour ton point du prestige, comme j'ai déjà expliqué à d'autres, c'est un concept qui n'existe pas vraiment au Québec. C'est un phénomène plus américain avec les Ivy League (Yale, Columbia, etc.) mais au Québec, il n'y a pas vraiment ce phénomène, étant donné notre système d'éducation très différent. C'est sûr que McGill est plus connu au niveau international, notamment par sa langue (anglais) et ses départements de recherche, mais considérant que la très vaste majorité des Québécois matchent au Canada, y a pas vraiment de plus-value à ce niveau. Donc comme je disais, il ne faut pas par exemple choisir McGill en pensant que ça va nous donner plus de chances de matcher dans une résidence contingentée, ça sera pas le cas. Il y a plusieurs autres points positifs à McGill qui sont vraiment plus ''réels''. 

Une grande proportion de gens font leur résidence à leur université, mais c'est pas non plus anormal de matcher ailleurs. La raison est simplement que beaucoup de gens font leurs stages électifs dans leur propre université, donc se font connaître dans ce milieu. Aussi, les gens préfèrent souvent rester là où ils sont habitués (connaissent les hôpitaux, le personnel, la culture, etc.) Mais à chaque chaque année, des gens de Québec matchent à Montréal, des gens de Montréal matchent à Sherbrooke, etc. Donc encore une fois selon moi, il ne faut pas trop baser son choix là-dessus. Comme j'ai déjà dit à d'autres, le nom de ton université a très peu de poids, voire aucun, pour le CaRMS vs l'ERAS (le système américain). J'ai d'ailleurs assisté à une conférence récemment par les directeurs de programme de résidence de l'UdeM. Ils ont confirmé qu'ils ne favorisent pas leurs étudiants p/r aux étudiants d'autres universités. Le +++ important c'est ton dossier (évals d'externat, stages électifs, CV etc) et ton entrevue. 

Link to post
Share on other sites
14 hours ago, Monocor said:

Premièrement, med à UL suit 4 grands axes : cours de sciences fondamentales, cours système, cours longitudinaux et cours à option.

Dans les cours de sciences fondamentales, au nombre de trois, on apprend les bases de la biochimie, de l’histologie, de la physiologie cellulaire, de la génétique, de la pathologie, de la pharmacologie et de la microbiologie. Le mois de septembre de la 1ère année est consacré aux sciences fondamentales, pour mettre l’ensemble des étudiants au niveau. Ensuite, les cours deviennent plus spécifiques à la médecine, surtout en pathologie, en pharmacologie et en microbiologie. Ce qui est nice je trouve, c’est que quasiment tous les cours de sciences fondamentales sont donnés par des médecins (pathologie donnée par un pathologiste, pharmacologie donnée par une anesthésiologiste), donc on a pleins d’exemples cliniques, même si c’est de la matière plus aride un peu.

Dans les cours systèmes, on apprend l’anatomie et la physiologie d’un système et les pathologies associées à ce système. Ce sont des cours qui vont assez loin pour certain, tandis que d’autres se concentrent plus pour qu’on ait la base nécessaire à tout médecin. Ce sont des bons cours, très intéressant et on a une multitude de résumé et de notes de cours pour nous épauler dans nos apprentissages.

Les longitudinaux, eux, nous permettent d’intégrer la matière théorique vue dans les cours systèmes. Ce sont des cours qui se passent majoritairement en sous-groupes de 6 élèves environ. Ces cours fonctionnent par résolution de cas et par apprentissage plus autonome. Les moniteurs de nos sous-groupes répondent ensuite à nos questions, nous posent des questions et nous transmettent leurs expériences. C’est aussi dans ces sous-groupes qu’on apprend l’examen physique et les techniques d’entrevue médicale. Également, c’est dans les cours longitudinaux qu’on apprend l’éthique et la responsabilité médicale, et tout ce qui s’y rattache.

Finalement, les cours à option sont des cours que tu peux prendre dans n’importe quelle faculté. Ce sont des cours d’ouverture sur le monde, donc tu peux les prendre dans n’importe quel sujet qui t’intéresse. Si par exemple tu veux faire le profil recherche ou bien le profil international, ces crédits serviront à prendre des cours dans ces profils. Évidemment tout ce qui se rattache au profil et aux programmes de MD-MSc et MD-MBA prendrait plusieurs paragraphes à eux seuls à expliquer, donc si ça t’intéresse tu peux toujours me faire signe.

Comme points positifs je dirais donc qu’on a une grande variété d’enseignement. Personnellement j’aime bien ça, car ça me permet d’être très passif dans les cours, avec un système d’étude auquel je suis habitué, mais je peux quand même compter sur les cours en sous-groupe pour davantage interagir. Un autre point positif sont les labs d’anatomie. Je ne pourrais pas dire combien on en a normalement hors-COVID, mais ce sont des heures qui sont vraiment utiles pour bien comprendre l’anatomie du corps. Rien de mieux qu’un chirurgien (ou plus souvent des moniteurs, qui sont des étudiants en médecine ayant suivi une formation spéciale durant l’été) qui montre les structures anatomiques sur un vrai corps pour favoriser la compréhension. Dans un autre ordre d’idée, je trouve que la vie étudiante est très belle, même en pandémie. On a une page de meme, je connais beaucoup de monde de ma cohorte (même si je les ai rarement vu) et on a déjà quelques insides, ce qui montre bien l’esprit de groupe qu’on a réussit à développer malgré la pandémie. C’est quelque chose d’assez représentatif d’ULaval, cet esprit de groupe! Tu dois déjà savoir qu’ULaval offre son préexternat en 2, 2 ½ et 3 ans, ce qui demeure un avantage. Trois ans de préexternat, c’est vraiment avantageux pour l’implication dans pleins de comités, faire du bénévolat et de la recherche. On ne se cachera pas qu’avec les critères des CaRMS, ça peut être avantageux quand tu es collégien d’avoir un an d’expérience de plus pour bonifier ton CV. Cependant, plusieurs étudiants de chacune des deux universités rentrent à chaque année dans des résidences compétitives, donc en AUCUN CAS tu seras désavantagé de choisir UdeS versus ULaval pour la résidence. Mon point c’est juste qu’un an de plus peut te permettre d’acquérir plus d’expérience et de découvrir différentes choses! Sinon le parcours en 2 ½ te laisse la session de la 3e année libre, ce qui peut te permettre de compléter un projet de recherche dans le cadre du programme MD-MSc, de voyager ou bien de faire ce que tu veux.

Comme points négatifs je dirais que certains cours auraient besoin d’une mise à jour, pas dans le sens que le contenu n’est pas pertinent (loin de là), c’est juste que la structure de certains cours laisse un peu à désirer. Pour vrai j’en cherche d’autres, mais je trouve que ce n’est pas facile d’en trouver, dans le sens qu’un point positif pour un peut être négatif pour l’autre. Certains aiment les cours à 200, d’autres non, et c’est bin correct.

Sinon l’externat est sur 1 an et 8 mois. 

WOW merci tellement pour ta réponse, j'aurais vraiment pas pu demander mieux!!! J'apprécie beaucoup :))

Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Turquoise said:

* Just add for a point on UdeM:

Personally, I personally know two med students at UdeM and they really like their experience! It depends on each person of course, but they appreciate the atmosphere and the teaching methods! As they were already living there, they liked not having to move. They like to be close to everything and apparently it is really a special experience to live the student experience of Montreal. I cannot confirm that this is 100% true since I have no sources, but they told me that it was a little more advantageous also to be able to do their specialty still in Montreal afterwards. Personally, I might go there following their comments, but I can't really afford to live in Montreal. I also have a friend in Sherbrooke, it comes to play in the balance hihi. Of course, :)

Although I don't think Montreal is best for you, you should be aware that "affordability" is not an issue for you - with the LOC you are entitled to set up. You will be able to borrow AND to repay after residency! Many owe over $200,000 and it is not a problem to pay this off from your future earnings.

Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Turquoise said:

*Juste ajouter pour un point sur l’UdeM:

Perso, je connais personnellement deux étudiants en méd à l’UdeM et ils aiment beaucoup leur expérience! Ça dépend de chaque personne évidemment, mais eux apprécient l’ambiance et les méthodes d’enseignement! Comme ils habitaient déjà là-bas, ils ont aimé ne pas avoir à déménager. Ils aiment être à proximité de tout et apparemment c’est vraiment une expérience spéciale de vivre l’expérience étudiante de Montréal. Je ne peux pas confirmer que ce soit vrai à 100% puisque je n’ai pas de sources, mais ils m’ont dit que c’était un mini peu plus avantageux aussi pour pouvoir faire leur spécialité toujours à Montréal par après. Perso, j’irais peut-être là-bas suite à leurs commentaires, mais je n’ai pas vraiment les moyens de vivre à Montréal. J’ai aussi un copain à Sherbrooke, ça vient jouer dans la balance hihi. Bien sûr, c’est à prendre avec un grain de sel comme je ne suis pas moi-même les étudiants en question mais je voulais vous le partager pour ajouter à la réflexion :)

Hey! Moi-même étant montréalais je me trouve quand même assez comblé à Sherb (y’a tout ce dont j’ai besoin, sauf de la bouffe multiethnique mais bon je fais des allers-retours assez souvent so i’m really not missing out on much ahaha), et perso pour avoir fait un an à l’UdeM je te dirais que la vie étudiante ici est quand même assez ordinaire si l’on compare à l’ambiance à l’UdeS. Aussi, vu que tu mentionnes avoir un copain à Sherbrooke, je te suggère fortement de vivre proche de lui car le parcours de med est très demandant et t’auras besoin de all the support you can get (pas pour dire que ça pourrait pas marcher à distance tho si t’es prête à y mettre tout l’effort nécessaire! mais personally speaking ça risque d’être plus compliqué rendu aux exams ou des choses du genre...)

En ce qui concerne les résidences, les stages sont KING! Presque tout dépend de ton évaluation aux stages, et si les patrons du programme auquel tu veux appliquer ont déjà  une bonne impression de toi. Rien de plus! Rien ne t’empêche de faire un électif hors de ton réseau (well apart peut-être le manque de places (et le covid aussi :lol: mais tes stages sont encore dans longtemps!)) pour travailler avec les patrons de ton programme désiré à l’université que tu souhaites appliquer pour qu’ils te connaissent mieux (et pourraient même advocate pour pouvoir travailler avec toi plus tard!), que ce soit faire un elective à UdeM comme étudiant à UdeS, ou faire un elective à Laval comme étudiant à UdeM, blabla. Oui certainement il serait plus facile de rester à UdeM après avoir fait ta med à UdeM, simplement parce que les patrons te connaissent mieux car t’as déjà travaillé avec eux, mais c’est zéro garanti. Par contre, à chaque année, y’a aussi beaucoup de personnes qui match à une école différente à celle de leur MD (je vois beaucoup de profs diplômés de UdeM et qui font leur résidence ici btw, et des étudiants d’UdeS qui ont matché à UL ou UdeM sont quand même assez nombreux), et y’en a parmi eux qui n’ont jamais fait d’electives hors réseau non plus (alors même si les stages hors réseau ça marche pas c’est pas la mort!! travaillez fort durant vos rotations et ils vont vous sélectionner si vous avez des commentaires/évaluations/lettres de recommandation de feu). Et encore une fois, le prestige de l’école n’a aucune valeur dans le processus de sélection. La seule façon que le prestige pourrait influencer c’est qu’il y a plus d’opportunités de faire de la recherche aux écoles plus connues (et naturellement les étudiants font plus de recherche à ces écoles-ci), mais encore une fois si vous êtes vraiment intéressé par la recherche, rien ne vous empêche de faire un stage de recherche ailleurs si les stages de recherche à votre école ne vous passionnent pas.

Link to post
Share on other sites
36 minutes ago, keipop said:

Hey! Moi-même étant montréalais je me trouve quand même assez comblé à Sherb (y’a tout ce dont j’ai besoin, sauf de la bouffe multiethnique mais bon je fais des allers-retours assez souvent so i’m really not missing out on much ahaha), et perso pour avoir fait un an à l’UdeM je te dirais que la vie étudiante ici est quand même assez ordinaire si l’on compare à l’ambiance à l’UdeS. Aussi, vu que tu mentionnes avoir un copain à Sherbrooke, je te suggère fortement de vivre proche de lui car le parcours de med est très demandant et t’auras besoin de all the support you can get (pas pour dire que ça pourrait pas marcher à distance tho si t’es prête à y mettre tout l’effort nécessaire! mais personally speaking ça risque d’être plus compliqué rendu aux exams ou des choses du genre...)

En ce qui concerne les résidences, les stages sont KING! Presque tout dépend de ton évaluation aux stages, et si les patrons du programme auquel tu veux appliquer ont déjà  une bonne impression de toi. Rien de plus! Rien ne t’empêche de faire un électif hors de ton réseau (well apart peut-être le manque de places (et le covid aussi :lol: mais tes stages sont encore dans longtemps!)) pour travailler avec les patrons de ton programme désiré à l’université que tu souhaites appliquer pour qu’ils te connaissent mieux (et pourraient même advocate pour pouvoir travailler avec toi plus tard!), que ce soit faire un elective à UdeM comme étudiant à UdeS, ou faire un elective à Laval comme étudiant à UdeM, blabla. Oui certainement il serait plus facile de rester à UdeM après avoir fait ta med à UdeM, simplement parce que les patrons te connaissent mieux car t’as déjà travaillé avec eux, mais c’est zéro garanti. Par contre, à chaque année, y’a aussi beaucoup de personnes qui match à une école différente à celle de leur MD (je vois beaucoup de profs diplômés de UdeM et qui font leur résidence ici btw, et des étudiants d’UdeS qui ont matché à UL ou UdeM sont quand même assez nombreux), et y’en a parmi eux qui n’ont jamais fait d’electives hors réseau non plus (alors même si les stages hors réseau ça marche pas c’est pas la mort!! travaillez fort durant vos rotations et ils vont vous sélectionner si vous avez des commentaires/évaluations/lettres de recommandation de feu). Et encore une fois, le prestige de l’école n’a aucune valeur dans le processus de sélection. La seule façon que le prestige pourrait influencer c’est qu’il y a plus d’opportunités de faire de la recherche aux écoles plus connues (et naturellement les étudiants font plus de recherche à ces écoles-ci), mais encore une fois si vous êtes vraiment intéressé par la recherche, rien ne vous empêche de faire un stage de recherche ailleurs si les stages de recherche à votre école ne vous passionnent pas.

Merci beaucoup d'avoir ajouté à ma réflexion, tu as vraiment des bons points et tu as clairement de meilleures sources que moi! Je note tout ça :)

Link to post
Share on other sites

Salut! Je me demandais si qqun de UdeM ou UdeS pourrait autant match avec l'unviersité Mcgill ou le reste du Canada anglais ou puisque ces unis sont anglophones, elles privilégient leurs étudiants anglophones. J'entends beaucoup de gens qui matchent entre les 3 universités francophones mais peu qui sont allés à une uni francophone et qui match avec McGill par exemple. Merci pour votre aide :)

Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, Clamp said:

Salut! Je me demandais si qqun de UdeM ou UdeS pourrait autant match avec l'unviersité Mcgill ou le reste du Canada anglais ou puisque ces unis sont anglophones, elles privilégient leurs étudiants anglophones. J'entends beaucoup de gens qui matchent entre les 3 universités francophones mais peu qui sont allés à une uni francophone et qui match avec McGill par exemple. Merci pour votre aide :)

Beaucoup des 3 ecoles appliquent juste pas a McGill ou au reste du Canada. T'auras pas de probleme a match a McGill ou ailleurs si tu es competitif.

Link to post
Share on other sites
45 minutes ago, Clamp said:

Salut! Je me demandais si qqun de UdeM ou UdeS pourrait autant match avec l'unviersité Mcgill ou le reste du Canada anglais ou puisque ces unis sont anglophones, elles privilégient leurs étudiants anglophones. J'entends beaucoup de gens qui matchent entre les 3 universités francophones mais peu qui sont allés à une uni francophone et qui match avec McGill par exemple. Merci pour votre aide :)

Comme j'ai dit juste en haut et comme ca a été dit ci-haut par quelqu'un d'autre, tu peux appliquer où tu veux que tu sois d'une université franco ou anglo. L'important c'est pas le nom ou la langue de ton école, c'est ton dossier (externat, recherche, CV etc) et tes entrevues. 

C'est juste que beaucoup de gens préfèrent rester à leur université, ce qui explique les statistiques. 

Pour appliquer partout, si t'es compétitif t'auras pas de problème. Donc oui ça veut dire qye même si tu décides de rester dans une université franco, il faut que tu sois compétitif et que t'aies un bon dossier. Les CaRMS c'est pas plus facile parce que tu décides d'aller à une uni franco, tu dois travailler ton dossier et bien faire ton externat peu importe où tu veux matcher ;) 

Link to post
Share on other sites

Je pense que ça dépend de plusieurs facteurs (en voici quelques-uns) :

 

Où tu veux étudier (grande ville de Mtl VS ville plus petite de Gatineau plus près de la nature)

- Si tu préfères les cours magistraux (McGill) ou un mixte de cours magistraux et d'APP (UdeM)

- Année préparatoire assez difficile (UdeM) ou année préparatoire reconnue pour être moins difficile et où tu peux prendre des cours à option hors médecine (ex. : musique, histoire, maths, etc.) (McGill)

- Dans les 2 cas, le doc + année préparatoire se fait en 5 ans

- Cohorte : UdeM grosse cohorte d'environ 300, McGill à Gatineau petite cohorte de 24 ou 32 (je sais plus haha mais ambiance plus "grande famille")

- Je n'ai pas d'autres points en tête, mais voici quelques points de réflexion !

Link to post
Share on other sites
  • Symphonie changed the title to UdeS vs UdeM vs UL vs McGill 2021

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...