Jump to content
Premed 101 Forums

Universitaires : entre Laval et Sherbrooke?


Ève

Recommended Posts

Pour les universitaires : si vous aviez le choix entre Laval ou Sherbrooke (vous êtes choisis aux deux, disons), laquelle choisiriez-vous et pourquoi?

 

Je sais que c'est un choix personnel et c'est pour cela que je vous le demande. Je veux votre opinion à vous.

 

Les pour? Les contre? (arguments solides, autres que "à Sherbrooke, on fait tout le temps le party pis à Laval, le programme est poche pis les gens sont trop occupés à parler sur leur cellulaire pour être cool et gentils")

 

Merci!

Link to comment
Share on other sites

Moi aussi je suis biaisé alors j'vais te vendre Sherbrooke,

 

sans ordre particulier

 

avantages :

-assurance que ca va seulement te prendre 4 ans

-curriculum bien fait, dense et ca roule en torieux!

-l'APP (l'original!!)

-peu de cours

-autonomie

-faculté est dans un hopital

-faculté est loin du campus principal alors on est entre med students!

-stage clinique de 3 semaines dès décembre (on sait rien faire, mais quand même ca valide ton choix et ca motive) et un de 2 semaines en avril de la deuxième année

-transport urbain gratuit

-promo un peu plus petite

-faculté désigné par l'OMS (who cares...je sais)

-locaux neufs (j'peux pas me prononcé pour laval la dessus)

-proximité et "intimité" des tuteurs/professeurs

-curriculum en système/organe (so tu passes pas 45h assis sur un banc à entendre parler de pathologie...)

-beaucoup d'exposition clinique (patients) déjà dans le préclinique

-étudiants dynamiques, solidaires et oui, beaucoup d'activités et de party

-groupes de recherche productifs et dynamiques et c'est facile d'y avoir accès

-c'est à sherbrooke!

-c'est à 1h30 de montréal

-vaste réseaux pour les stages et plus de 40% de l'externat se fait hors de sherbrooke

 

désavantages:

-session d'été (pour certains c'est un désavantage, moi j'men fou)

-pour les universitaires plus vieux (plus que 25 mettons), la différence d'âge et de maturité paraît des fois (le ratio cegep/universitaire est de 80/20) mais ca va très bien la plupart du temps!

-c'est 4 ans et pas de pre-med alors ca roule en torieux...c'est aussi dans les avantages...ca dépend de ta motivation/capacité à assimiler

-externat commence seulement en janvier de la 3e année

 

that pretty much sums it up....

si j'pense à autre chose, i'll edit...

Link to comment
Share on other sites

Je suis biaisee, alors, je te dirai seulement que le programme n'est pas poche a Laval, et qu'il y a tres peu de telephone cellulaire (du moins, compare a mes annees a Montreal) lol. Hihi, je sais que tu ne faisais que citer un exemple, mais je n'ai pu m'empecher!

 

CY

 

Justement, CY, t'es la personne de qui j'aimerais bien une longue liste exhaustive de tous les avantages de Laval! Du genre de la liste à Fred (en passant, un gros merci!). Surtout, je me demande avec l'implantation du nouveau programme, ça risque d'avoir l'air de quoi? Faites-vous vraiment de la super dissection de cadavres comme nulle part ailleurs? Êtes-vous près de tout sur le campus, centre sportif, hôpital et autres? Est-ce plus difficile de se matcher dans CARMS étant lavalien plutôt que UdMien ou sherbrookien? Quand commencez-vous les stages cliniques et est-ce que ça sera la même chose avec le nouveau programme? Le réseau de Laval est-il assez large?

 

Autrement dit, en quoi Laval ressemble à Sherbrooke et en quoi est-elle différente? Qu'est-ce qui est mieux et qu'est-ce qui est pire?

 

Je sais que mes exemples ci-haut sont ridicules, mais c'est comme ça qu'on nous a "vendu" Sherbrooke au taamus de samedi dernier et franchement, ça m'a laissée un peu décontenancée! Je m'attendais à des arguments solides, comme ceux de Fred! Je suis restée sur ma faim, disons. J'étais très "pro-Sherbrooke" avant le taamus, pour plusieurs des raisons données par Fred, mais là je suis perdue!

 

Aller, CY, vend-moi ton université! stp!!! Que je fasse un vrai choix éclairé si j'ai à le faire. Ça va aider plein de monde aussi.

Link to comment
Share on other sites

Etant une universitaire, j'ai ete un peu debalancee par le quota 80-20 de Sherbrooke, je peux bien m'entendre avec tout le monde, mais le niveau de maturite et d'experience de vie different. Ceci etant dit, a Laval, il semble y avoir une certaine formation de cliques, entre universitaires et cegepiens. Ce ne veut pas dire qu'on ne s'entends pas avec le reste de la classe, ni que les partys ne soient pas un "all for one and one for all".

 

Deuxiemement, les APPs, c'est super a Sherbrooke - comme Fred disait, c'est ou la naissance des APPs a ete... par contre, qu'arrive-t-il si tu n'aimes PAS les APPs?? Tu passeras donc pas mal de temps a faire qq chose que tu n'aimes pas... A Laval, c'est 3 differentes manieres de t'enseigner, ca peut etre des cours magistraux (donc tout le groupe de +/- 200), des ateliers en moyen groupes (genre une trentaine) et des cours en petits groupes 6-10 (nos APPs en fait). La diversite permets donc a tous les etudiants de se trouver une niche. Personnellement, je n'aime pas trop les APPs, et j'aime bien les cours magistraux. De plus, j'aime bien avoir disons 3 systemes en meme temps, pcq dans le fond, c'est bien plate faire 3-4 semaines de JUSTE cardio par eg. Et puis, lorsque tu as plusieurs systemes en meme temps, ca te permets de raccorder tous les bouts ensemble... enfin, a mon avis

 

Et puis, c'est QUEBEC :) C'est une ville superbe, avec tout plein de choses a faire, le campus est tres beau, tu peux habiter a proximite du campus, ou bien un peu plus loin vers le vieux quebec, avec une distance d'autobus d'une dizaine de minutes... (L'autobus n'est pas gratuit par contre... meh, une quarantaine de dollars par mois) Le complexe sportif est sur le campus, a 3 minutes de marche, et tout est disponible a partir du pavillon par des tunnels (pas besoin d'aller dehors hihi). Et puis, je trouve que Quebec a bcp plus d'hopitaux qu'a sherbrooke, et aussi la possibilite d'aller dans plusieurs regions (je suis allee a Blanc Sablon et a Gaspe).

 

Les stages commencent en premiere annee, avec une semaine d'exposition l'ete ainsi que qq jrs durant la session. L'externat debut en Mai de la 2e annee (ce dernier a ete revampe - vraiment meilleur que le notre!). Les hopitaux sont a plus ou moins 15 min au plus de l'universite (sauf celui de Levis a environ 25 min) Le cours d'anatomie -dissection est disponible pour ceux qui le veulent, sinon, nos cours d'anatomie sont sur cadavres deja disseques (par ceux qui ont pris le cours durant l'ete...), ce qui, soit disant en passant, est meme pas comparable a juste regarder dans des livres!!

 

Il y a autant de partys, mais on fait aussi bcp de choses interfac - genre party Med-Droit :P ou Med-Genie (faut bien, y'a genre 70% de filles ds notre fac...lol) Ce qui rends les choses qd meme interessantes...

 

 

Pour ce qui est du CaRMS - l'annee derniere, sur 150 etudiants, il y avait 5 de non-matche au premier tour (a Sherbrooke, c'etait plus desastreux, mais apparemment y'avait pas mal de problemes administratifs, selon une amie la bas), cette annee nous en avons 8 sur 180 (mais ces gens la voulaient seulement plastie par eg). L'an passe, environ 85% avaient ou bien leur 1er ou 2e choix. Moi j'ai matche dans mon 1er choix cette annee, je commence Med Fam @ McGill (montrealaise un jr, montrealaise tjrs...lol).

 

 

Bref, il est qd meme difficile de dire qu'une fac est meilleure qu'une autre, surtout si on y a jamais vraiment etudier... Mais c'est une question de gout, et on finit tjrs par aimer ou on se retrouve.

Bon...que dire de plus, faudrait que tu poses des questions plus specifiques!

Link to comment
Share on other sites

Eve, je suis décu que tu n'es pas appréciée ta visite lors du TAAMUS. Ça dépend souvent des guides. Personnellement, j'ai tenté d'être le plus objectif possible et donnant les points faibles et les points forts de Sherbrooke. On est chanceux au Québec, on a 4 bonne fac de médecine. Tu dois choisir où tu penses être la plus heureuse dans les prochaines années, car en fin de compte, on va tous finir médecins, peut importe où on a fait notre formation. Mais une chose que Fred a mentionné et que me fait tripper ici, c'est la proximité qu'on a avec nos tuteurs. En neuro, j'ai vraiment été chanceux car j'ai eu un neurochirurgien comme tuteur, je suis allé 3 fois le voir opérer au bloc opératoire. Et la, en locomoteur, j'ai un orthopédiste et je vais aussi aller passer du temps avec lui au bloc opératoire. Les tuteurs sont dynamiques, disponibles et veulent aider au max leurs étudiants...

 

Yamuh

Link to comment
Share on other sites

Salut Ève,

 

Je pense que CY, Fred et Yamuh ont très bien couvert le point. Ce que j'ai entendu dire de Laval, c'est qu'il allait y avoir plus d'APP, plus de cours réussite ou échec, plus de stage d'externat. Je trouve que le nouveau programme a l'air très intéressant. Selon moi:

 

Points faibles à Sherbrooke:

 

1. Les moyennes. Elles sont assez basse à Sherbrooke (la classe a toujours 3.0 de moyenne vs 3.8 à Laval.) De plus, avec les R/E à Laval, ca risque d'etre moins stressant en période d'examens.

 

2. L'international. Si tu veux faire des stage à l'international, Sherbrooke n,est pas la place à aller. Le programme international fait vraiment dur. Il n'y a presque aucun support financier (Pour te donner une idée, pour aller au Vietnam, ca ne payait meme pas un billet d'autobus pour se rendre à l'aeroport, et ça, c'est pour le vietnam, pour l'amérique du sud, c'est bien moins que tu recois). À Laval, c'est malade leur programme. Très bonnes bourses, très bonnes banques de stages. Si tu ne veux pas faire de stages international, ca change rien.

 

3. Etre sur un autre campus. Peut-etre certains aiment ca, mais moi j'aime bien rencontrer des gens provenant de différents milieux (admin, med dent, physio, philo, education, n'importe quoi).

 

4. Le vert et or :)

 

Points forts:

 

APP: Très agréable, si t'es fait pour ca. Moi, j'ai très bien fonctionné dans cette méthode d'apprentissage, comme bien des gens que je connais. Je trouve que j'assimile plus la matière que dans des cours, et vu que je ne suis pas constamment à l'école, je peux planifier un horaire d'études assez flexible.

 

Stages: J'aime bien faire des stages en région, et c'est possible dès la première année. Là, à la fin de ma 3e année, je suis à Chicoutimi. À Laval, pas moyen de partir en région avant d'etre en dernière année (rester en ville peut avoir l'air cool, mais il y a bien trop de patrons, de résidents, d'autres externes..., tu ne fais pas grand chose). En région, tu pratiques beaucoup plus de techniques (à ce que je trouve à date).

 

L'apprentissage d'habiletés cliniques dans la phase meme, et non à la fin du préexternat.

 

Proximité des tuteurs (possible d'aller en salle d'op avec eux, soupers de tutos, en connaitre plus sur les heures de travail..)

 

La nature, imbattable à Sherbrooke.

Link to comment
Share on other sites

Salut Ève,

 

À Laval, pas moyen de partir en région avant d'etre en dernière année (rester en ville peut avoir l'air cool, mais il y a bien trop de patrons, de résidents, d'autres externes..., tu ne fais pas grand chose). En région, tu pratiques beaucoup plus de techniques (à ce que je trouve à date).

 

 

Je suis d'accord qu'en region ils sont bcp plus flexibles et te laisse faire plus (en plus de t'offrir des jobs a ta sortie lol... Mais je ne suis pas d'accord qu'a Laval on ne puisse pas partir en region des la premiere annee - en fait, tu peux tres bien t'organiser comme tu veux, et faire des stages remuneres ou non, de faire quoi que tu veuilles de ton ete! :) J'ai des amis qui sont partis a Chicoutimi, Trois-Pistoles, Rimouski... etc... dans leur premiere annee.

 

Et puis, le meilleur avantage de la ville, reste les centres d'achat ;)

 

CY

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...