Jump to content
Premed 101 Forums

Retourner au Cegep pour une technique en sciences infirmières?


Recommended Posts

Bonjour,

 

J'étais étudiante en sciences biologiques à UdeM, et mes notes étaient très correctes jusqu'à la session passée, où tout s'est écroulé (à cause de diverses raisons) Je n'ai pas terminé mon BAC et je n'ai pas annulé mes examens, et je me suis alors retrouvée avec deux cours échoués, en plus de me rendre compte que le programme ne m'intéressait plus du tout. Le but premier était vraiment de me rendre en médecine, et je n'abandonne pas ce rêve, sauf que maintenant j'essaye de me trouver un programme qui remonterait mes notes et qui SURTOUT m'intéresserait, et qui aboutirait à une carrière si jamais mes notes sont insatisfaisantes pour med. J'ai pensé à sciences infirmières...

 

Je vais essayer de faire mes demandes de changement de programmes à l'université (en sciences infirmières, ou autre, avec lettres de recommandation...espérons que ça marche), malgré ma cote R sûrement maintenant désastreuse, si jamais ça ne fonctionne pas...je pensais alors retourner au CEGEP faire une technique en sciences infirmières...qu'en pensez-vous? Est-ce que mes notes de technique seront considérées si jamais je veux réappliquer à l'université après? Donc pourrais-je camoufler mes échecs après 3 ans en quelque sorte? Après combien de temps mes cours obligatoires que j'ai déjà fait au CEGEP "expirent" ? Va-t-il falloir que je les refasse tous, ou pourrais-je m'en faire créditer? Pensez-vous qu'il y ait de meilleures options?

 

Merci!

Link to post
Share on other sites
  • Replies 58
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

je pensais alors retourner au CEGEP faire une technique en sciences infirmières...qu'en pensez-vous?

 

 

Je crois que vous seriez acceptée en sciences infirmières à l'université.

Mais, sinon vous pouvez retourner au cégep ... c'est plus facile d'avoir les bonnes notes.

 

 

Est-ce que mes notes de technique seront considérées si jamais je veux réappliquer à l'université après?

 

Si vous avez déjà plus de 50 crédits à l'université, l'université ne prend plus en considération les notes du cégep, même si les notes du cégep sont plus récentes que les notes d'université.

 

Donc pourrais-je camoufler mes échecs après 3 ans en quelque sorte?

 

Il n'y a pas moyen de cacher vos notes d'Université de Montréal si vous appliquez à l'Université de Montréal.

 

Après combien de temps mes cours obligatoires que j'ai déjà fait au CEGEP "expirent" ?

 

Les cours de sciences expirent après 8 ans, sauf si vous êtes actif comme chercheur, enseignant ou professionnel dans le domaine du préalable en cause. Sinon, il faut les refaire et ils ne seront pas comptés dans le calcul de la CRU.

 

Va-t-il falloir que je les refasse tous, ou pourrais-je m'en faire créditer?

 

Si vous devenez infirmière d'ici 5 ans, vous n'avez pas à refaire les cours de sciences préalables du cégep.

 

Pensez-vous qu'il y ait de meilleures options?

 

Si vous aimez travailler dans les hôpitaux ... c'est la meilleure option.

Il y a toujours la possibilité de faire une maîtrise en sciences infirmières pour devenir une Infirmière Praticienne Spécialiste (IPS)

 

Bonne chance.

Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

J'étais étudiante en sciences biologiques à UdeM, et mes notes étaient très correctes jusqu'à la session passée, où tout s'est écroulé (à cause de diverses raisons) Je n'ai pas terminé mon BAC et je n'ai pas annulé mes examens, et je me suis alors retrouvée avec deux cours échoués, en plus de me rendre compte que le programme ne m'intéressait plus du tout. Le but premier était vraiment de me rendre en médecine, et je n'abandonne pas ce rêve, sauf que maintenant j'essaye de me trouver un programme qui remonterait mes notes et qui SURTOUT m'intéresserait, et qui aboutirait à une carrière si jamais mes notes sont insatisfaisantes pour med. J'ai pensé à sciences infirmières...

 

Je vais essayer de faire mes demandes de changement de programmes à l'université (en sciences infirmières, ou autre, avec lettres de recommandation...espérons que ça marche), malgré ma cote R sûrement maintenant désastreuse, si jamais ça ne fonctionne pas...je pensais alors retourner au CEGEP faire une technique en sciences infirmières...qu'en pensez-vous? Est-ce que mes notes de technique seront considérées si jamais je veux réappliquer à l'université après? Donc pourrais-je camoufler mes échecs après 3 ans en quelque sorte? Après combien de temps mes cours obligatoires que j'ai déjà fait au CEGEP "expirent" ? Va-t-il falloir que je les refasse tous, ou pourrais-je m'en faire créditer? Pensez-vous qu'il y ait de meilleures options?

 

Merci!

 

Soins infirmiers a l'UdeM semble etre trop subjectif, donc difficile d'avoir des A. Je crois que c'est meilleur a Laval (d'apres ce forum) et McGill semble etre plus theorique. Concernant les echecs, je crois qu'ils ne compte pas pour la CRL (Cote R Laval). Le dernier universitaire admis en Soins a Laval avait une CRL de 23,888.

Link to post
Share on other sites

Pour les notes Robin hood a raison, a UL et McGill c'est vraiment plus théorique, et y'a beaucoup moins de cours subjectives (il me semble que c'est juste les stages, et pas le reste).

 

Au pire si ça marche pas j'ai une amie qui est retournée faire la technique intensive de 2 ans, et qui a fait le bac de 2 ans a mcgill apres, et maintenant elle est en médecine.. dont on sait jamais!

Link to post
Share on other sites
Pour les notes Robin hood a raison, a UL et McGill c'est vraiment plus théorique, et y'a beaucoup moins de cours subjectives (il me semble que c'est juste les stages, et pas le reste).

 

Au pire si ça marche pas j'ai une amie qui est retournée faire la technique intensive de 2 ans, et qui a fait le bac de 2 ans a mcgill apres, et maintenant elle est en médecine.. dont on sait jamais!

 

eh! cool ... content d'entendre que le cheminement de votre amie l'a permis d'entrer en médecine.

C'est un cheminement que j'ai déjà proposé à Robin Hood : DEC intensive de 2 ans + Bac de 2 ans.

Link to post
Share on other sites
Les Soins Infirmiers c'est interessant, mais j'ai pas envi de nettoyer des secretions corporelles.

 

Bonsoir,

 

Je ne suis pas très certain que vous saisissiez bien l'essence même de notre discipline... Et c'est assez dégradant comme commentaire et insultant d'entendre ces propos vis-à-vis notre profession.

 

Avant de s'intéresser aux sécrétions corporelles (qui je vous l'assure, ne fait pas partie de nos activités réservées), nous nous intéressons aux soins des personnes qui vivent des expériences de santé, en interaction continue avec leur environnement; voilà le centre d'intérêt des sciences infirmières, nulle question de sécrétions corporelles... Être infirmière ou infirmier, c'est bien au-delà de sécrétions corporelles, je vous l'assure.

 

Mes plus sincères salutations,

Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

J'étais étudiante en sciences biologiques à UdeM, et mes notes étaient très correctes jusqu'à la session passée, où tout s'est écroulé (à cause de diverses raisons) Je n'ai pas terminé mon BAC et je n'ai pas annulé mes examens, et je me suis alors retrouvée avec deux cours échoués, en plus de me rendre compte que le programme ne m'intéressait plus du tout. Le but premier était vraiment de me rendre en médecine, et je n'abandonne pas ce rêve, sauf que maintenant j'essaye de me trouver un programme qui remonterait mes notes et qui SURTOUT m'intéresserait, et qui aboutirait à une carrière si jamais mes notes sont insatisfaisantes pour med. J'ai pensé à sciences infirmières...

 

Je vais essayer de faire mes demandes de changement de programmes à l'université (en sciences infirmières, ou autre, avec lettres de recommandation...espérons que ça marche), malgré ma cote R sûrement maintenant désastreuse, si jamais ça ne fonctionne pas...je pensais alors retourner au CEGEP faire une technique en sciences infirmières...qu'en pensez-vous? Est-ce que mes notes de technique seront considérées si jamais je veux réappliquer à l'université après? Donc pourrais-je camoufler mes échecs après 3 ans en quelque sorte? Après combien de temps mes cours obligatoires que j'ai déjà fait au CEGEP "expirent" ? Va-t-il falloir que je les refasse tous, ou pourrais-je m'en faire créditer? Pensez-vous qu'il y ait de meilleures options?

 

Merci!

 

Bonsoir,

 

Contrairement à Hieu, je vous dirais que vos chances d'admission dépendent grandement de votre dossier académique... Pour avoir discuté grossièrement récemment avec la responsable d'admission au programme de premier cycle à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal, on ne parle plus d'un 24.0 pour être admis, mais plutôt d'un 25-26 (la tendance est que cette côte monte avec les années... Dans mon temps, c'était plutôt 24.0)... Malgré la croyance populaire, il y en a beaucoup qui sont refusées au programme de baccalauréat.

 

Plusieurs disciplines existent et il n'y a pas seulement la médecine ou les sciences infirmières... Mais, si une profession à caractère scientifique et humaniste vous intéresse, peut-être devriez-vous tenter votre chance :).

 

Cordialement,

Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

 

Contrairement à Hieu, je vous dirais que vos chances d'admission dépendent grandement de votre dossier académique.

 

Étant donné que hopesUp8 dit qu'il ou elle est en sciences biologiques à l'Université de Montréal (CRC minimum 27 pour être admis). Je présume que hopesUp8 peut avoir la capacité d'entrer en sciences infirmières à l'Université de Montréal (CRC minimum 25).

Mais, il se peut que hopesUp8 a des mauvais résultats en sciences biologiques qui l'empêchent d'entrer en sciences infirmières à l'Université de Montréal. Par conséquent, j'ai dit qu'il ou elle peut retourner au Cégep pour faire une technique en soins infirmières :)

Link to post
Share on other sites
Étant donné que hopesUp8 dit qu'il ou elle est en sciences biologiques à l'Université de Montréal (CRC minimum 27 pour être admis). Je présume que hopesUp8 peut avoir la capacité d'entrer en sciences infirmières à l'Université de Montréal (CRC minimum 25).

Mais, il se peut que hopesUp8 a des mauvais résultats en sciences biologiques qui l'empêchent d'entrer en sciences infirmières à l'Université de Montréal. Par conséquent, j'ai dit qu'il ou elle peut retourner au Cégep pour faire une technique en soins infirmières :)

 

Bonsoir,

 

Vous m'excuserez, j'ai mal interprété vos dires :). Je connais mal les admissions au niveau collégial, mais pour être très franc avec vous, je conseillerais plutôt de viser le baccalauréat depuis la position de notre ordre professionnel quant à la future formation minimale menant au droit d'exercice de la profession infirmière.

 

À noter, la technique est en soins infirmiers, pas en sciences infirmières. Appellation différente qui parle beaucoup :).

 

Sincères salutations,

Link to post
Share on other sites

Je sais que c'est pour aider les patients, et j'avais meme eu l'idee d'entrer dans ce domaine, mais quand on m'a dit qu'une infirmiere/infirmier aura a faire cela au moins une fois (genre dans les stages), j'ai enleve les Soins Infirmiers de ma tete.

 

Bonsoir,

 

Je ne suis pas très certain que vous saisissiez bien l'essence même de notre discipline... Et c'est assez dégradant comme commentaire et insultant d'entendre ces propos vis-à-vis notre profession.

 

Avant de s'intéresser aux sécrétions corporelles (qui je vous l'assure, ne fait pas partie de nos activités réservées), nous nous intéressons aux soins des personnes qui vivent des expériences de santé, en interaction continue avec leur environnement; voilà le centre d'intérêt des sciences infirmières, nulle question de sécrétions corporelles... Être infirmière ou infirmier, c'est bien au-delà de sécrétions corporelles, je vous l'assure.

 

Mes plus sincères salutations,

Link to post
Share on other sites
Bonjour,

 

J'étais étudiante en sciences biologiques à UdeM, et mes notes étaient très correctes jusqu'à la session passée, où tout s'est écroulé (à cause de diverses raisons) Je n'ai pas terminé mon BAC et je n'ai pas annulé mes examens, et je me suis alors retrouvée avec deux cours échoués, en plus de me rendre compte que le programme ne m'intéressait plus du tout. Le but premier était vraiment de me rendre en médecine, et je n'abandonne pas ce rêve, sauf que maintenant j'essaye de me trouver un programme qui remonterait mes notes et qui SURTOUT m'intéresserait, et qui aboutirait à une carrière si jamais mes notes sont insatisfaisantes pour med. J'ai pensé à sciences infirmières...

 

Je vais essayer de faire mes demandes de changement de programmes à l'université (en sciences infirmières, ou autre, avec lettres de recommandation...espérons que ça marche), malgré ma cote R sûrement maintenant désastreuse, si jamais ça ne fonctionne pas...je pensais alors retourner au CEGEP faire une technique en sciences infirmières...qu'en pensez-vous? Est-ce que mes notes de technique seront considérées si jamais je veux réappliquer à l'université après? Donc pourrais-je camoufler mes échecs après 3 ans en quelque sorte? Après combien de temps mes cours obligatoires que j'ai déjà fait au CEGEP "expirent" ? Va-t-il falloir que je les refasse tous, ou pourrais-je m'en faire créditer? Pensez-vous qu'il y ait de meilleures options?

 

Merci!

 

L'UdeM n'acceptes aucune excuse pour des mauvaises notes, ils s'en foutent des vous (et de tout le monde) et de leurs probleme. peu importe qu'est-ce qui est arrive a un applicant, si tu envois une lettre d'epliquation, ils vont froidement la jeter a la poubelle. Mais contrairement a l'UdeM, McGill (qui eux aussi pensent qu'ils sont Dieu lui-meme), acceptent des lettres de circonstances defavorisantes (extenuing circumpstances) et reconnaissant que nous, les simples mortels, on a pas toujours la vie facile.

Link to post
Share on other sites
oh! je vois que tu ne veux pas devenir gastroentérologue ou urologue ;)

Ça va être difficile aux entrevues si tu penses de cette manière.

 

non, je ne toucherais pas a ca meme avec des gants. En plus, le medecin mettra ses gants dans ca pour decouvrire une maladie, tandis qu'une infirmiere, c'est pour nettoyer. Moi je me sentirais denigre si j'aurais a nettoyer le corps de quelqu'un.

Link to post
Share on other sites
non, je ne toucherais pas a ca meme avec des gants. En plus, le medecin mettra ses gants dans ca pour decouvrire une maladie, tandis qu'une infirmiere, c'est pour nettoyer. Moi je me sentirais denigre si j'aurais a nettoyer le corps de quelqu'un.

 

Ben non ... c'est le rôle du préposé aux bénéficiaires pas de l'infirmier.

Puis, je te garantis qu'il y a des choses beaucoup plus insupportables que les sécrétions. ;)

Link to post
Share on other sites
Ben non ... c'est le rôle du préposé aux bénéficiaires pas de l'infirmier.

Puis, je te garantis qu'il y a des choses beaucoup plus insupportables que les sécrétions. ;)

 

Etes-vous sur? Je connais quelqu'un qui est entre en Soins en Septembre et qui m'a dit (avant que ses cours commencent), qu'ils auraient a faire ca au moins durant les stages.

Link to post
Share on other sites
Etes-vous sur? Je connais quelqu'un qui est entre en Soins en Septembre et qui m'a dit (avant que ses cours commencent), qu'ils auraient a faire ca au moins durant les stages.

 

Ce que je voulais dire que dans le domaine de la médecine, il y a des choses beaucoup plus insupportables que de laver les patients. Il faut être mentalement prêt de faire face à un corps d'une personne malade.

Link to post
Share on other sites
non, je ne toucherais pas a ca meme avec des gants. En plus, le medecin mettra ses gants dans ca pour decouvrire une maladie, tandis qu'une infirmiere, c'est pour nettoyer. Moi je me sentirais denigre si j'aurais a nettoyer le corps de quelqu'un.

 

Bonsoir,

 

Visiblement, nous ne sommes pas du tout de la même école de pensée; je vois beaucoup de fausses croyances dans ce que vous dites. Qu'est-ce qui vous pousserait à vous sentir dénigré exactement? Vos proches? Croyances dans votre entourage?

 

Je ne sais pas quel prestige social vous attribuez aux infirmières, du moins, pour le travail humain qu'elles accomplissent avec altruisme, mais je ne partage pas du tout votre vision de ma profession... Je vois beaucoup de dédain non seulement pour les sécrétions humaines, mais pour la personne en général.

 

La première fois que vous voyez un corps nu d'une personne que vous soignez, c'est effectivement un choc si vous n'en avez pas vu une tonne auparavant... C'est souvent là le moment critique où les étudiantes lâchent; des étudiantes qui ont un peu le même discours que vous... Elles se recyclent dans d'autres disciplines de la santé ou même dans carrément d'autres professions qui ne sont pas liées à la santé.

 

Les préposés aux bénéficiaires assurent le confort et l'intégrité des patients que nous soignons et font un travail remarquable... Avez-vous déjà été hospitalisé sur une durée dépassant les 24 heures? Avez-vous déjà eu des incapacités à l'hôpital où vous avez eu besoin d'aide de la part de vos infirmières ou des préposés? Peut-être votre vision de la chose ne serait plus si « dénigrante » que cela... Vous auriez, au contraire, beaucoup d'admiration pour effectuer un travail que vous sentez que vous n'avez pas la force et le courage d'effectuer.

 

Plusieurs infirmières à l'université s'entendent pour dire qu'elles ne font pas trois années de baccalauréat pour « apprendre à nettoyer des personnes ». C'est vrai... Sauf que, lorsque votre mère sera hospitalisée et qu'elle aura besoin d'être nettoyée et que les préposés seront en pause ou simplement trop occupé, vous aller avoir un regard très parleur à votre infirmière... Et, je me dis que si c'était ma mère qui était dans le lit de la personne que je soigne, je ne la laisserais certainement pas dans cet état... Faut avoir une certaine âme charitable pour soigner les gens, que vous soyez infirmière ou médecin. Si vous êtes une personne moderne de notre ère et que vous vous lavez quotidiennement, je vous mets au défi d'arrêter quelques jours et de me décrire comment vous vous sentez 1) physiquement 2) mentalement... Vous verrez que le fait d'être lavé n'est pas simplement quelque chose de physique, mais qu'il y a également un volet psychique. Je pense que vos intentions doivent minimalement être teintées de compassion...

 

Je vous accorde le fait qu'il y a parfois des choses que nous aimons moins faire à titre de soins... Pour certains, ce sera d'installer des cathéters intraveineux, pour d'autres, d'effectuer les soins de trachéostomies, etc. Par contre, il y a une voix intérieure qui vous rappelle que, ce que vous soignez, c'est une personne.

 

Et, sur une note de fin, être préposé aux bénéficiaires vous ouvre les yeux sur beaucoup de choses qu'à titre d'infirmière, vous n'avez pas l'occasion d'observer. Avez-vous déjà reçu les sincères remerciements d'une famille dont vous avez simplement repositionné leur père en fin de vie, pour son confort? Quoi dire de ceux reçus par la fille d'une patiente atteinte de démence de type Alzheimer dont vous avez réussi à calmer une crise parce que, justement, c'est vous qui la lavez tous les matins, évitant une petite « shot de PRN »... J'essaie de vous montrer que, malgré votre vision dénigrante, il y a des choses qui surpassent ce dédain.

 

Je pense qu'il faudra peut-être élucider les croyances contraignantes que vous avez vis-à-vis la profession, ou même face à la personne simplement.

 

Cordialement,

Link to post
Share on other sites
non, je ne toucherais pas a ca meme avec des gants. En plus, le medecin mettra ses gants dans ca pour decouvrire une maladie, tandis qu'une infirmiere, c'est pour nettoyer. Moi je me sentirais denigre si j'aurais a nettoyer le corps de quelqu'un.

 

Wow, quel minable ! Un beau texte insignifiant rempli de fautes. Tu es une honte. Moi, je me sentirais dénigré être dans ta peau. Qu'est-ce que tu fais sur un forum de médecine pour parler ainsi ? Tu n'as aucune conscience et aucun respect pour les autres professions de la santé avec qui un médecin a besoin de parler à tous les jours dans sa profession.

 

Les étudiants viennent sur ce forum pour être informés sur les professions du domaine de la santé, pour avoir de l'encouragement et du feedback sur leur parcours. Ils ne viennent pas ici pour lire des commentaires comme les tiens. Alors tes commentaires désobligeants, garde-les pour toi !

 

En passant, ton avatar te résume très bien ;)

 

P.S. Tu es à l'Université, mais tu écris comme un écolier de l'école primaire. Apprends donc à écrire.

Link to post
Share on other sites

J'ai passe mon Epreuve Uniforme du premier coup. Qui tu es pour savoir comment j'ecris dans la vraie vie? On est sur un forum, pas dans un cours de francais, alors il n'y a rien qui m'oblige d'ecrire avec des accents.

 

Wow, quel minable ! Un beau texte insignifiant rempli de fautes. Tu es une honte. Moi, je me sentirais dénigré être dans ta peau. Qu'est-ce que tu fais sur un forum de médecine pour parler ainsi ? Tu n'as aucune conscience et aucun respect pour les autres professions de la santé avec qui un médecin a besoin de parler à tous les jours dans sa profession.

 

Les étudiants viennent sur ce forum pour être informés sur les professions du domaine de la santé, pour avoir de l'encouragement et du feedback sur leur parcours. Ils ne viennent pas ici pour lire des commentaires comme les tiens. Alors tes commentaires désobligeants, garde-les pour toi !

 

En passant, ton avatar te résume très bien ;)

 

P.S. Tu es à l'Université, mais tu écris comme un écolier de l'école primaire. Apprends donc à écrire.

Link to post
Share on other sites

Peut-etre que j'ai deja eu de tels sejours quand j'etais tout petit. Mais, de mon souvenir, ma derniere interaction avec des infirmiers durant une hospitalisation, c'etait pour m'anesthesier. Aussi, oui, mes idees sont influencees par mon entourage. Je voulais faire Soins a McGill comme plan B, mais on m'a dit que les infirmieres nettoient des secretions corporelles... Je sais que votre profession ne se resume pas a ca, mais une personne qui est entree en Sciences Infirmieres a l'UdeM m'a dit que nettoyer des corps est inevitable.

 

Bonsoir,

 

Visiblement, nous ne sommes pas du tout de la même école de pensée; je vois beaucoup de fausses croyances dans ce que vous dites. Qu'est-ce qui vous pousserait à vous sentir dénigré exactement? Vos proches? Croyances dans votre entourage?

 

Je ne sais pas quel prestige social vous attribuez aux infirmières, du moins, pour le travail humain qu'elles accomplissent avec altruisme, mais je ne partage pas du tout votre vision de ma profession... Je vois beaucoup de dédain non seulement pour les sécrétions humaines, mais pour la personne en général.

 

La première fois que vous voyez un corps nu d'une personne que vous soignez, c'est effectivement un choc si vous n'en avez pas vu une tonne auparavant... C'est souvent là le moment critique où les étudiantes lâchent; des étudiantes qui ont un peu le même discours que vous... Elles se recyclent dans d'autres disciplines de la santé ou même dans carrément d'autres professions qui ne sont pas liées à la santé.

 

Les préposés aux bénéficiaires assurent le confort et l'intégrité des patients que nous soignons et font un travail remarquable... Avez-vous déjà été hospitalisé sur une durée dépassant les 24 heures? Avez-vous déjà eu des incapacités à l'hôpital où vous avez eu besoin d'aide de la part de vos infirmières ou des préposés? Peut-être votre vision de la chose ne serait plus si « dénigrante » que cela... Vous auriez, au contraire, beaucoup d'admiration pour effectuer un travail que vous sentez que vous n'avez pas la force et le courage d'effectuer.

 

Plusieurs infirmières à l'université s'entendent pour dire qu'elles ne font pas trois années de baccalauréat pour « apprendre à nettoyer des personnes ». C'est vrai... Sauf que, lorsque votre mère sera hospitalisée et qu'elle aura besoin d'être nettoyée et que les préposés seront en pause ou simplement trop occupé, vous aller avoir un regard très parleur à votre infirmière... Et, je me dis que si c'était ma mère qui était dans le lit de la personne que je soigne, je ne la laisserais certainement pas dans cet état... Faut avoir une certaine âme charitable pour soigner les gens, que vous soyez infirmière ou médecin. Si vous êtes une personne moderne de notre ère et que vous vous lavez quotidiennement, je vous mets au défi d'arrêter quelques jours et de me décrire comment vous vous sentez 1) physiquement 2) mentalement... Vous verrez que le fait d'être lavé n'est pas simplement quelque chose de physique, mais qu'il y a également un volet psychique. Je pense que vos intentions doivent minimalement être teintées de compassion...

 

Je vous accorde le fait qu'il y a parfois des choses que nous aimons moins faire à titre de soins... Pour certains, ce sera d'installer des cathéters intraveineux, pour d'autres, d'effectuer les soins de trachéostomies, etc. Par contre, il y a une voix intérieure qui vous rappelle que, ce que vous soignez, c'est une personne.

 

Et, sur une note de fin, être préposé aux bénéficiaires vous ouvre les yeux sur beaucoup de choses qu'à titre d'infirmière, vous n'avez pas l'occasion d'observer. Avez-vous déjà reçu les sincères remerciements d'une famille dont vous avez simplement repositionné leur père en fin de vie, pour son confort? Quoi dire de ceux reçus par la fille d'une patiente atteinte de démence de type Alzheimer dont vous avez réussi à calmer une crise parce que, justement, c'est vous qui la lavez tous les matins, évitant une petite « shot de PRN »... J'essaie de vous montrer que, malgré votre vision dénigrante, il y a des choses qui surpassent ce dédain.

 

Je pense qu'il faudra peut-être élucider les croyances contraignantes que vous avez vis-à-vis la profession, ou même face à la personne simplement.

 

Cordialement,

Link to post
Share on other sites
J'ai passe mon Epreuve Uniforme du premier coup.

HAHAHA ! Toute qu'un argument !

 

 

Qui tu es pour savoir comment j'ecris dans la vraie vie? On est sur un forum, pas dans un cours de francais, alors il n'y a rien qui m'oblige d'ecrire avec des accents.

 

Ce n'est malheureusement pas les accents le problème ;)

 

 

De toute façon, mon point principal n'est pas la piètre qualité de ton français mais bien ton manque de respect dans tes propos.

Link to post
Share on other sites

Bon, élucidons les misteres j'ai fait mes soins a McGill en 3 ans, ma meilleure amie et anesthésiste, croie moi que durant nos conversation elle a du faire face a des choses BIEN plus degeulasse que moi.

 

Durant mes stages je n'ai pas 'laver' mes patients. Mais j'ai aider (et je le fait encore durant m pratique) le ou la préposer par ce que un patient paralyser, c'est LOURd.

En plus, c'est le seul moment ou tu peux faire un skin integrity assessment, et c'est durant ces moments la ou tu peux faire un examen physique complet.

 

Si tu a peur des gens 'nue', tout le domaine médical est pas pour toi. Il faut savoir avoir du respect pour lintimiter des gens, surtout quand ils perdent leurs habileté a prendre soins d'eux.

Link to post
Share on other sites
Bon, élucidons les misteres j'ai fait mes soins a McGill en 3 ans, ma meilleure amie et anesthésiste, croie moi que durant nos conversation elle a du faire face a des choses BIEN plus degeulasse que moi.

 

Durant mes stages je n'ai pas 'laver' mes patients. Mais j'ai aider (et je le fait encore durant m pratique) le ou la préposer par ce que un patient paralyser, c'est LOURd.

En plus, c'est le seul moment ou tu peux faire un skin integrity assessment, et c'est durant ces moments la ou tu peux faire un examen physique complet.

 

Si tu a peur des gens 'nue', tout le domaine médical est pas pour toi. Il faut savoir avoir du respect pour lintimiter des gens, surtout quand ils perdent leurs habileté a prendre soins d'eux.

 

Moi aussi, je pense que j'aimerais pas beaucoup voir et toucher certains patients nus, c'est une des raisons pourquoi je suis en pharmacie. Mais il est vrai que la plupart des MD, les infirmières et ergo/physio doivent le faire. Il y a pharmacie, dentiste, certaines spécialités en MD, podiatrie si on est ok avec les pieds, psychologue, nutrition qui ne le demandent pas. Le domaine médical peut donc être pour toi...

Link to post
Share on other sites
Bon, élucidons les misteres j'ai fait mes soins a McGill en 3 ans, ma meilleure amie et anesthésiste, croie moi que durant nos conversation elle a du faire face a des choses BIEN plus degeulasse que moi.

 

Durant mes stages je n'ai pas 'laver' mes patients. Mais j'ai aider (et je le fait encore durant m pratique) le ou la préposer par ce que un patient paralyser, c'est LOURd.

En plus, c'est le seul moment ou tu peux faire un skin integrity assessment, et c'est durant ces moments la ou tu peux faire un examen physique complet.

 

Si tu a peur des gens 'nue', tout le domaine médical est pas pour toi. Il faut savoir avoir du respect pour lintimiter des gens, surtout quand ils perdent leurs habileté a prendre soins d'eux.

 

Merci MON et Mayllia pour m'avoir eclaire! En pasant, le programme de McGill est comment? Est-ce que c'est facile d'avoir des As? Et est-ce que tu le recommends pour quelqu'un qui vise Med.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...