Jump to content
Premed 101 Forums

Impossibilité D'être Admis Après Les Mem Avec 50/50 Cru:mem


Recommended Posts

Je me demande comment la Faculté tient compte de la CRU et des MEM à 50% chaque. Est-ce que les candidats sont triés par rang dans les deux cas et la moyenne des deux rangs à 50/50 donne le rang final? C'est-à-dire admettons un candidat a le 10e rang académique et le 50e rang aux MEM, il aura un score correspondant à 30, et les candidats sont classés par rapport à ce score global. Ex: un candidat avec 20e/35e serait plus haut classé avec 27.5.

 

Si c'est le cas, certains candidats convoqués aux MEM n'ont aucune chance d'être admis. Je m'explique:

 

Regardant le site de l'UdeM, un peu moins que la moitié des candidats universitaires convoqués sont offerts une place. Par cette logique, il faut se classer strictement au-dessus de la médiane pour avoir une offre.

 

Cependant, prenons le cas du dernier candidat convoqué aux MEM. Dans la catégorie académique (CRU), ce candidat a le dernier rang. On peut donc observer que même si ce candidat occupe le premier rang aux MEM, il peut au maximum occuper le rang médian au classement final. Alors, on peut dire que ce candidat n'a aucune chance d'être admis à ce stade, même s'il a été convoqué aux MEM.

 

Ça c'est pour le dernier, mais puisque le pourcentage de gens admis après une entrevue est plus près de 40%, plusieurs candidats dans le bas de l'échelon des MEM se retrouvent dans cette situation.

 

Est-ce que ça semble juste ou je suis fou? Ça fait un boute depuis mes cours de stats.

 

* Le seul cas exceptionnel que je vois c'est si tous les candidats ont des rangs opposés, par exemple [1/200 CRU, 200/200 MEM] ou [51/200 CRU, 150/200 MEM], ce qui donnerait le même classement pour tout le monde.

Link to post
Share on other sites

Le problème c'est qu'on ne peut pas savoir de quelle manière les points sont attribués.

 

Je vais te donner un exemple.

 

Prenons une situation fictive, disons que le plus bas convoqué a 33, que la moyenne des appliquants est de 35 et que la CRU la plus élevée est de 38.5.

Disons qu'il décide arbitrairement qu'un score de 25/50 est attribué à la moyenne, un individu avec 35 aurait donc un score de 25/50 pour la partie CRU.

Cependant, disons que l'UdeM fixe arbitrairement un score de 35/50 aux gens avec la moyenne, on se rends compte que ça fait une méchante différence.

 

C'est bien beau de dire que 50% du dossier est en lien avec les résultats scolaires, et que 50% est en lien avec les entrevues, mais théoriquement tu peux jouer sur les valeurs et l'entrevue pourrait avoir un impact plus important que 50% selon la variance possible au niveau du score "académique".

Link to post
Share on other sites

Dans le même sens que Clapton, on m'a dit aussi que le score des MEMs ne suit pas une courbe linéaire, mais bien une distribution normale. Donc avec une CRU plus faible mais en performant mieux que la moyenne, tu peux avoir une note vraiment de feu pour la partie MEMs, alors que quelqu'un qui a une très haute CRU mais qui a fait une entrevue assez moyenne aura pas un si bon score que ça au final.

 

C'est sûr qu'avoir une meilleure CRU enlève un peu de stress et donne un avantage, mais à chaque année il y a plusieurs personnes qui rentrent avec des CRU plus basses  :)

Link to post
Share on other sites

La CRU est sur 40 et ensuite mis sur 50.

Donc un 33.5 = 41,9/50

40 = 50/50

 

Ainsi, à ce niveau, il est environ uniquement possible d'avoir 8.1% (50 - 41,9) de plus qu'un autre candidat convoqué aux mems.

 

Les MEMs sont sur 600 et ensuite mis sur 50.

Donc,

450 = 37.5/50

500 = 41.6/50

550 = 45,8/50

600 = 50/50.

 

Ainsi, à ce niveau, il est environ possible d'avoir  12,5% de plus qu'un autre candidat convoqué aux mems.

 

8.1 + 12.5 = 20.6

8.1 * 100 / 20.6 = 39%.

12,5 * 100 / 20,6 = 61%

 

La réelle valeur de la CRU est donc d'environ 39%, et les MEMS 61%. (Plus que le cutoff est élevé, moins les notes sont importantes)

 

 

Sachez que cela est une théorie de ma part, mais cette théorie fonctionne à 100% à UL.

Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est de Sherbrooke, il me semble qu'Arztin avait fait des calculs en se basant sur des cas réels qui semblaient suggérer qu'ils utilisaient une cote Z pour chaque critère et faisait ensuite la moyenne des deux. Cependant, cela fait assez longtemps donc il est possible que leur fonctionnement aie changé.

Link to post
Share on other sites

La CRU est sur 40 et ensuite mis sur 50.

Donc un 33.5 = 41,9/50

40 = 50/50

 

Ainsi, à ce niveau, il est environ uniquement possible d'avoir 8.1% (50 - 41,9) de plus qu'un autre candidat convoqué aux mems.

 

Les MEMs sont sur 600 et ensuite mis sur 50.

Donc,

450 = 37.5/50

500 = 41.6/50

550 = 45,8/50

600 = 50/50.

 

Ainsi, à ce niveau, il est environ possible d'avoir  12,5% de plus qu'un autre candidat convoqué aux mems.

 

8.1 + 12.5 = 20.6

8.1 * 100 / 20.6 = 39%.

12,5 * 100 / 20,6 = 61%

 

La réelle valeur de la CRU est donc d'environ 39%, et les MEMS 61%. (Plus que le cutoff est élevé, moins les notes sont importantes)

 

 

Sachez que cela est une théorie de ma part, mais cette théorie fonctionne à 100% à UL.

 

Par contre pour l'UdeM ce n'est pas le cas en ce qui concerne le score des MEMs. Avec ton calcul, un 500/600 donnerait un score de ~83%, mais j'ai vu sur le forum quelqu'un qui a écrit l'an passé qu'il avait eu un score de 75% aux MEMs avec 516/600.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...