Jump to content
Premed 101 Forums

Plan vers medecnie viable?


Recommended Posts

Je rentre en biochimie à Laval cette session pour appliquer en med à Sherbrooke dans 2 ans et 44 crédits. Je me suis fait dire que le programme de biochimie à Laval est bien plus facile que celui de Sherbrooke ou UDEM est-ce vrai? Avec un GPA de 4,00 j'aurais une CRU de combien je devrais m'attendre à devoir scorer cb au MEM pour une place sans liste d'attente? 4 de GPA en biochimie c'est faisable? Je suis prêt a refaire mes cours les plus manqués si il le faut. Merci d'avance de toutes l'aide que vous m'apporterais.

Link to post
Share on other sites

Bonjour

USherbrooke, c'est une montagne russe.

L'an dernier, biochimie était l'un des meilleurs programmes pour switcher en Med. Effectivement, un GPA de 4.3 donnait dans les 40 de CRU.

Aujourd'hui? Chute importante : un peu plus de 36 pour un 4.3 et 33.8 pour un 4.0 (approx.)  

L'an prochain? Dans deux ans? Est ce que biochimie redeviendra un programme fort ? We shall see.

En attendant, on peut dire que biochimie est un choix risqué et que 4.0 risque d'être borderline. Évidemment, ça dépend aussi de ta CRC, mais à 44 crédits, elle ne vaudra que des poussières.

Et attends-toi pas à rentrer à UdeS collégien sans LA avec 33.8 de cote... Assez utopique. Mais je ne veux pas te décourager ; avec de bons MEMs, tu pourras te sécuriser un rang prometteur sur la liste d'excellence. 

Bon succès dans tes démarches

 

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Révolue said:

À partir de l'admission 2018 ça va être possible, si ce que Raykay a dit se concrétise. 

Car en pharmacie, avant le cutoff était 32, et là il y a des gens avec une cote R de 28 qui ont été admis, et la proportion est 80% CRU/CRC & 20% TECT.

Tu négliges le questionnaire autobiographique.

Link to post
Share on other sites
52 minutes ago, Révolue said:

Pour pharmacie? Les cutoff n'existent plus, tous les candidats font le TECT peu importe leur résultat scolaire, alors quelqu'un avec 28 peut clairement dépasser quelqu'un avec 38.

Et pour médecine, d'après toi, à partir de combien ça pourra devenir envisageable de passer à l'étape 2. + Si les MEM valent 100% il faudra une note de combien pour espérer une admission sans liste d’attente (en prenant par exemple McGill, qui utilise déjas un tel système, comme reference.

Link to post
Share on other sites
20 hours ago, Révolue said:

Je peux pas te dire exactement, mais clairement c'est possible de faire les MEMs avec 28 de CRU si le TECT vaut pour 30%.

Ayoye, 28 de cote R.. Je vois que le système d'admission continue dans cette tendance où on va avoir un nombre croissant de médecins techniquement peu compétents et moins travaillants, mais c'est pas grave car ils vont être des bons ti-médecins gentils. Tant qu'à y être, le programme de médecine devrait être fusionné avec celui de travailleuse sociale, puisque les deux vont éventuellement donner le même produit final.

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Cancor said:

Ayoye, 28 de cote R.. Je vois que le système d'admission continue dans cette tendance où on va avoir un nombre croissant de médecins techniquement peu compétents et moins travaillants, mais c'est pas grave car ils vont être des bons ti-médecins gentils. Tant qu'à y être, le programme de médecine devrait être fusionné avec celui de travailleuse sociale, puisque les deux vont éventuellement donner le même produit final.

Aucun jugement et aucune généralisation dans ton commentaire, ayoye...

Tas combien de CRU pour parler comme ça ? J'espère que tas en haut de 47, sinon je t'invite à t'asseoir. 

Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Révolue said:

Y'a des cours au cégep que j'ai eu 78% comme résultat final et ça me donnait 30 de cote R. 28 c'est très faible pour un étudiant qui vise de manière sérieuse médecine.

Cancor affirme qu'une haute cote R est gage d'un médecin compétent. C'est aberrant de penser de la sorte. 

Et en passant, – sans vouloir lancer un débat sur la CRC qui de toute façon change de calcul l'an prochain –, ça arrive d'avoir pas plus de 22 de cote R pour des résultats dans les 90. Je l'ai vu très souvent.

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Symphonie said:

Cancor affirme qu'une haute cote R est gage d'un médecin compétent. C'est aberrant de penser de la sorte. 

Et en passant, – sans vouloir lancer un débat sur la CRC qui de toute façon change de calcul l'an prochain –, ça arrive d'avoir pas plus de 22 de cote R pour des résultats dans les 90. Je l'ai vu très souvent.

Justement dans ce cas là c'est le calcul de la cote R qu'il faut changer. Parce qu'excuse moi si à partir de l'an prochain ils se mettent à accepter des gens avec une CRC 30 en médecine désolé mais à titre personnel je vais, un peu plus, perdre confiance en notre système de santé.

Link to post
Share on other sites
12 minutes ago, Cidez said:

Justement dans ce cas là c'est le calcul de la cote R qu'il faut changer. Parce qu'excuse moi si à partir de l'an prochain ils se mettent à accepter des gens avec une CRC 30 en médecine désolé mais à titre personnel je vais, un peu plus, perdre confiance en notre système de santé.

Eh ben!

Je savais pas qu'une cote de 37 était nécessaire pour bien diagnostiquer un trouble de personnalité ou encore pour effectuer une chirurgie cardiaque avec succès.

The more you know...

Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Symphonie said:

Eh ben!

Je savais pas qu'une cote de 37 était nécessaire pour bien diagnostiquer un trouble de personnalité ou encore pour effectuer une chirurgie cardiaque avec succès.

The more you know...

Avoir 37 signifie exceller en son domaine (les sciences en l'occurrence). Mais en y repensant il est peut être logique que l'on permette à un individus qui ne peut même pas avoir mieux que la moyenne générale dans un  cours de biologie 1 au cégep de faire, comme tu dis, des opération à cœur ouvert. Je veux dire il n'a pas pu d’auto-discipliner assez pour avoir des résultat digne de ce nom, mais une fois en médecine il pourra surement, ou du moins peut-être, le faire.

+ il à une bonne personnalité et est  gentil :). Un point à ne pas négliger.....

 

C'est peut-être difficile à comprendre, mais c'est loin d'être tout le monde qui ont les capacités (intellectuelles, motivation, éthique de travail...) pour faire médecine. Moi par exemple, si jamais c’est mon cas je préfère me faire refuser  et finir dans une autre branche me convenant d'avantage que de me faire accepter et passer ma carrière à être dépasser et à d'avantage nuire au patients qu'à les aider.

Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Symphonie said:

Eh ben!

Je savais pas qu'une cote de 37 était nécessaire pour bien diagnostiquer un trouble de personnalité ou encore pour effectuer une chirurgie cardiaque avec succès.

The more you know...

Tu peux dire c'que tu veux mais c'est faux que l'importance de la cote R est pas justifiée. Diagnostiquer ou traiter, ça se limite vraiment, mais vraiment pas, à suivre des algorithmes diagnostics et ensuite utiliser le traitement recommandé par l'INESS. Les maladies qui se présentent comme dans le textbook, c'est excessivement rare alors un médecin doit avoir l'intelligence pour arriver à des conclusions précises, et ce rapidement sinon des gens meurent litéralement.

Fine, une cote R de 37 est pas nécessaire mais je connais une tonne de gens avec des cotes R de 28-30 qui ont la personnalité pour avoir des scores excessivement élevés aux MEMs ou dans un CASPer mais à qui je ferais absolument jamais confiance pour traiter une personne vivante. Avoir des bonnes intentions et être empathique, c'est bien mais y'a des choses pas mal plus importantes. Que la cote R cesse de compter après le stade de sélection pour les entrevues, je suis parfaitement d'accord. Cependant, le seuil de coupure doit rester au moins au niveau où il est actuellement.

C'est bien beau de répéter partout que les "profils particuliers" c'est mieux et qu'une personne qui fait 2 baccalauréats va supposément apporter des qualités non-quantifiables à la pratique de la médecine. Par contre, c'est totalement faux que ces supposées points positifs devraient être mis de l'avant aux dépends de l'excellence académique qui demeure on ne peut plus importante pour pratiquer la médecine.

Link to post
Share on other sites
51 minutes ago, Snowmen said:

Tu peux dire c'que tu veux mais c'est faux que l'importance de la cote R est pas justifiée. Diagnostiquer ou traiter, ça se limite vraiment, mais vraiment pas, à suivre des algorithmes diagnostics et ensuite utiliser le traitement recommandé par l'INESS. Les maladies qui se présentent comme dans le textbook, c'est excessivement rare alors un médecin doit avoir l'intelligence pour arriver à des conclusions précises, et ce rapidement sinon des gens meurent litéralement.

Fine, une cote R de 37 est pas nécessaire mais je connais une tonne de gens avec des cotes R de 28-30 qui ont la personnalité pour avoir des scores excessivement élevés aux MEMs ou dans un CASPer mais à qui je ferais absolument jamais confiance pour traiter une personne vivante. Avoir des bonnes intentions et être empathique, c'est bien mais y'a des choses pas mal plus importantes. Que la cote R cesse de compter après le stade de sélection pour les entrevues, je suis parfaitement d'accord. Cependant, le seuil de coupure doit rester au moins au niveau où il est actuellement.

C'est bien beau de répéter partout que les "profils particuliers" c'est mieux et qu'une personne qui fait 2 baccalauréats va supposément apporter des qualités non-quantifiables à la pratique de la médecine. Par contre, c'est totalement faux que ces supposées points positifs devraient être mis de l'avant aux dépends de l'excellence académique qui demeure on ne peut plus importante pour pratiquer la médecine.

J'ai jamais dit que l'importance de la cote R était injustifiée. 

Une haute cote R ne veut aucunement dire une intelligence plus élevée. La preuve, à l'université, on peut même dire qu'une cote R plus élevée est seulement le portrait d'un individu qui a choisi le bon programme. 

Tu dis que le seuil de coupure doit rester où il est présentement. Cette année à Sherbrooke, il était de 34 si je ne me trompe pas pour les collégiens. Tu avais dans les 33 au cégep. Tu n'aurais pas passé. Donc selon toi, tu ne mérites pas vraiment d'étudier la médecine, ou quoi ?

Je n'ai jamais parlé des profils particuliers dans mes interventions, alors je ne sais pas pourquoi tu retournes sur ce sujet. Et je continuerai à dire mon opinion selon laquelle une personne qui a un baccalauréat disons en psychologie, par le truchement de ses connaissances acquises dans ce domaine, aura quelque chose de plus dans sa manière de pratiquer la médecine. Si ce type de personnes doivent être mises de l'avant c'est une autre discussion. 

Tu parles d'excellence académique. Encore une fois, c'est ni noir ni blanc. Une faible cote R témoigne-t-elle nécessairement de piètres capacités académiques ? Je ne sais pas. Honnêtement, je ne pense pas. Comme j'ai dit, il y a plusieurs éléments qui viennent influencer la cote R. Je trouve alors aberrant d'affirmer ainsi sans une seule once de réserve qu'une personne qui a 30 de cote R ne pourrait jamais être un bon médecin. C'est absurde selon moi. Et surtout, je n'ai jamais dit que ces personnes doivent être acceptées seulement parce qu'elles font une entrevue excellente. J'approuve totalement l'importance d'un élément « académique » dans le processus d'admission. Donc encore une fois tu sembles avoir mal compris ce que j'ai écrit. 

Tu parles d'excellence académique. Comment tu la définis exactement ? Prenons la table étalon de Laval. Tu as un candidat qui excelle en économique. Il est au top de sa cohorte, 4.3 de GPA. Il a 30 de cote R. Tu vas me dire qu'il a pas ''l'excellence académique'' dont tu parles ? Sorry dude, t'as juste 30 de cote R. No med school for you, t'es pas assez smart. 

Et j'en profite pour rappeller que la cote R pour médecine est élevée parce que c'est un programme contingenté. Il y a plus de gens qui appliquent que de sièges disponibles. La cote R n'est pas nécessairement élevée parce que quelqu'un du service d'admission a dit « Bon ben, en bas de XYZ ça vaut rien, j'mets la barre à ABC ». 

PS : On ne sait même pas encore ça aura l'air de quoi l'an prochain, si CASPer il y a. On peut tu arrêter de sauter aux conclusions ? On sait même pas ça aura l'air de quoi, alors de commencer à affirmer que des gens seront admis avec 28 de cote R en médecine c'est périlleux - surtout en voyant le tsunami que ça crée. Tempête dans un verre d'eau. Le 28-29 de cote R c'était en pharmacie, et oui pharmacie était en situation particulière cette année. 

Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il faut quand même un équilibre entre la "CRU"(CRC) et les entrevues. Je serais un peu mal à l'aise de voir des gens avec 28 de cote R ou de CRU se faire admettre dans des Doctorats professionnels (Médecine, Médecine dentaire, Pharmacie, etc).

Selon moi à partir d'une certaine "CRU/CRC", on est pas mal certain d'avoir des candidats avec de bonnes aptitudes académiques. Quelqu'un qui a 33.5 + de CRC ou 34+ de CRU est normalement quelqu'un qui va arriver à tenir le rythme et qui a de bonnes habitudes de travail. Je serais un peu perplexe de voir un individu avec 24 de CRC se faire admettre en médecine pour la simple raison qu'il excelle à l'entrevue.

Mais je suis tout de même d'accord qu'entre un candidat qui a mettons 36 de CRU et un autre qui a 38, la différence devrait effectivement se jouer à l'entrevue

Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, 1997 said:

Consistently getting good grades is an indicator of perseverance, good time management, efficiency and motivation/determination.

Good grades does not necessarily mean that you'll be a good doctor, but not getting good grades in cegep/university may mean that you have not yet developed the traits necessary to survive the monster that is medical school, and 28 is an "under average" R score, I really don't think these people with that kind of R score are ready for medicine (unless they had extenuating circumstances which affected their performance). 

I totally agree with you about this : '' Consistently getting good grades is an indicator of perseverance, good time management, efficiency and motivation/determination. ''

However, once again, I find it extremely dangerous to say that someone who has a r-score of 30 is not ready for medicine. How can we say that when we know damn well its all about choosing the right program ? (Of course, university wise, this doesnt apply to cegep) 

J'ai pas envie de réecrire l'exemple que j'ai donné à Snowmen plus haut, mais quant à moi sa pertinence demeure. La cote R, SURTOUT à l'université, n'est PAS une preuve immuable de la performance académique d'un individu. Du moins, selon moi. Les tables étalons soutiennent ce point de vue. Malgré tout, je respecte vos opinions, 

Link to post
Share on other sites
On 6/21/2017 at 10:34 AM, Révolue said:

À partir de l'admission 2018 ça va être possible, si ce que Raykay a dit se concrétise. 

Car en pharmacie, avant le cutoff était 32, et là il y a des gens avec une cote R de 28 qui ont été admis, et la proportion est 80% CRU/CRC & 20% TECT.

En ce moment, non, c'est impossible de rentrer avec une Cote de 28 en pharmacie avec une proposition 80% Cote-20% TECT. J'ai été admis en pharmacie à l'ULaval avec une CRU de 29, mais mes résultats scolaires valaient pour 55% de mon évaluation (20% casper, 25% évaluation autobiographique). Si mes résultats scolaires valaient pour 80% de l'évaluation de mon dossier, je n'aurais pas réussi à rentrer.

P.S. Désolé pour le double post.

Link to post
Share on other sites
20 minutes ago, Révolue said:

MD c'est 50% TECT, 50% résultat, ce qui signifie que oui ça va être possible d'être admis avec 28 en MD.

C'est pour quelle université ça? et donc avec 33-34 de CRU j'aurais toutes mes chances pour med à Sherbrooke et Laval? D'ailleurs ,selon vous, quelles sont en ordres décroissant, de la plus facile à la plus difficiles, des universités où rentrer avec justement 33-34 de CRU en tenant en compte que l'on applique en tant qu'universitaire à Laval et  UDEM et en tant que collégien à Sherbrooke. Je suis quasi certain de bien pouvoir performer au TECT, car sans entrer dans les détails cette année je pense avoir obtenu dans les 10% des meilleurs résultats.

Link to post
Share on other sites
39 minutes ago, EKIN said:

C'est pour quelle université ça? et donc avec 33-34 de CRU j'aurais toutes mes chances pour med à Sherbrooke et Laval? D'ailleurs ,selon vous, quelles sont en ordres décroissant, de la plus facile à la plus difficiles, des universités où rentrer avec justement 33-34 de CRU en tenant en compte que l'on applique en tant qu'universitaire à Laval et  UDEM et en tant que collégien à Sherbrooke. Je suis quasi certain de bien pouvoir performer au TECT, car sans entrer dans les détails cette année je pense avoir obtenu dans les 10% des meilleurs résultats.

Pour l'UdeM ça dépend de ton contingent. 33 c'est assez limite pour connexe et pour non-connexe, ce n'est même pas une question à se poser. Mais encore une fois, avec un CASPer excellent, ça peut le faire. 

Aussi je ne comprends pas comment tu peux te situer pour le TECT si aucun résultat n'a été divulgué. Si tu veux dire que tu as été admis-e dans un doctorat de premier  cycle avec une cote limite, ça serait bien de savoir ta cote si tu veux bien. 

 

Link to post
Share on other sites
On 22/6/2017 at 3:44 PM, Clapton said:

Je pense qu'il faut quand même un équilibre entre la "CRU"(CRC) et les entrevues. Je serais un peu mal à l'aise de voir des gens avec 28 de cote R ou de CRU se faire admettre dans des Doctorats professionnels (Médecine, Médecine dentaire, Pharmacie, etc).

Selon moi à partir d'une certaine "CRU/CRC", on est pas mal certain d'avoir des candidats avec de bonnes aptitudes académiques. Quelqu'un qui a 33.5 + de CRC ou 34+ de CRU est normalement quelqu'un qui va arriver à tenir le rythme et qui a de bonnes habitudes de travail. Je serais un peu perplexe de voir un individu avec 24 de CRC se faire admettre en médecine pour la simple raison qu'il excelle à l'entrevue.

Mais je suis tout de même d'accord qu'entre un candidat qui a mettons 36 de CRU et un autre qui a 38, la différence devrait effectivement se jouer à l'entrevue

Je ne peux qu'être en profond désaccord. Tu dois sans doute savoir à quel point les méthodes de conversion de CRU peuvent être parfois douteuse. Une moyenne parfaite de 4,33 peut parfois donner des CRU en bas de 30 ahahaha

Link to post
Share on other sites

Rarement, des collégiens avec des CV incroyables sont admis en médecine à McGill avec 32.5-33 de CRC. Mais pas plus bas que ça. Et la pondération CV/cote R est la même que serait la pondération Cote R/Casper aux unis francos (70/30). Donc je vois mal comment des gens seraient admis avec des cotes de 28 next year. Il y a beaucoup beaucoup de gens avec des cotes limites aux alentours de 33 qui sont refusés année après année. Ce sont surtout ces personnes-là qui auraient une chance. 

 

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...