Jump to content
Premed 101 Forums
AKtoQC

Convocations/refus/LA Sherbrooke med 2020

Recommended Posts

Salut tout le monde!

J'espère que vous allez bien par chez vous! Je me demandais, sait-on quand aura lieu la 2e vague d'offres? J'imagine que cela ne devrait pas tarder, mais y a-t-il une date précise ayant été annoncée? 

Merci pour votre support, et je vous souhaite bon courage pour la suite du processus!

Share this post


Link to post
Share on other sites
23 minutes ago, Pharmed2020 said:

Salut tout le monde!

J'espère que vous allez bien par chez vous! Je me demandais, sait-on quand aura lieu la 2e vague d'offres? J'imagine que cela ne devrait pas tarder, mais y a-t-il une date précise ayant été annoncée? 

Merci pour votre support, et je vous souhaite bon courage pour la suite du processus!

Salut! La 2e vague devrait être le 27 mai à 16h00.

Share this post


Link to post
Share on other sites
21 hours ago, Klark said:

Il est aussi écrit dans “exigences d’admission” que le test Casper devra désormais être effectué par tous les candidats, ce qui pourrait indiquer que Sherbrooke va adopter une approche similaire à UL (soit CRC/CRU minimale pour que son dossier soit considéré, puis sélection des candidats passant à l’étape des MEM en se basant sur les résultats du Casper et sélection finale entièrement basée sur les MEM) 

RIP les gens qui ont passé les 3 dernières années à monter leur cote CRU, pour au final se fait dire mehh ça compte plus vrm haha ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, étudiant en biomed said:

RIP les gens qui ont passé les 3 dernières années à monter leur cote CRU, pour au final se fait dire mehh ça compte plus vrm haha ....

Oui c'est quand même triste, j'espère juste que l'UdeM ne fera pas pareil :( 

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Médecine20 said:

Oui c'est quand même triste, j'espère juste que l'UdeM ne fera pas pareil :( 

Ça m’étonnerait que UdeM n’emboîte pas le pas. Les trois facultés de médecine francophones s’entendent habituellement pour uniformiser leurs processus d’admission. Donc si uLaval a annoncé un seuil, ce sera probablement le cas aussi à Sherbrooke et Montréal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 minutes ago, Médicomage said:

Ça m’étonnerait que UdeM n’emboîte pas le pas. Les trois facultés de médecine francophones s’entendent habituellement pour uniformiser leurs processus d’admission. Donc si uLaval a annoncé un seuil, ce sera probablement le cas aussi à Sherbrooke et Montréal.

J'avais l'impression que l'UdeM serait moins porté à enlever autant d'importance aux notes, mais c'est vrai que maintenant qu'on sait que 2 universités sur 3 vont appliquer la nouvelle méthode, il y a des chances que l'uden fasse pareil :(J'ai quand même espoir qu'ils ne suivent pas ou dans une moindre mesure par rapport aux autres... C'est dommage parce que ma cote aurait été très bonne à Montréal l'année prochaine...

Share this post


Link to post
Share on other sites
21 minutes ago, Médecine20 said:

J'avais l'impression que l'UdeM serait moins porté à enlever autant d'importance aux notes, mais c'est vrai que maintenant qu'on sait que 2 universités sur 3 vont appliquer la nouvelle méthode, il y a des chances que l'uden fasse pareil :(J'ai quand même espoir qu'ils ne suivent pas ou dans une moindre mesure par rapport aux autres... C'est dommage parce que ma cote aurait été très bonne à Montréal l'année prochaine...

Je crois que les cotes de cutoff vont quand même rester hautes

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Médecine20 said:

À Québec c'est 31 pour les universitaires je pense... Si c'est ça, ce n'est pas très haut 

Sauf qu'à Laval leur système est réputé de donner des basses CRUs... y'a eu plein d'histoires des gens qui ont eu des 34-35, même des 36 à UdeM/Sherby mais qui ont à peine 31-32 à Laval avec le même GPA... alors si Sherby applique la même méthode leur cote de cutoff va être pas mal haute aussi, vu que leur système de conversion donne des cotes R généralement plus hautes!

Share this post


Link to post
Share on other sites
25 minutes ago, ggphd said:

Je crois que les cotes de cutoff vont quand même rester hautes

La cote R minimale pour uLaval c'est 33, donc pas haut... Personnellement je l'aurais mis à au moins 34

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, AS2020 said:

La cote R minimale pour uLaval c'est 33, donc pas haut... Personnellement je l'aurais mis à au moins 34

Surtout avec le changement de la cote R en 2018, 33 me semble particulièrement bas. Par exemple, environ 60% des étudiants en sciences nat à Marianopolis ont 33 de Cote R (Je ne vais pas là mais les données sont publiées sur leur site Internet).

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Klark said:

Surtout avec le changement de la cote R en 2018, 33 me semble particulièrement bas. Par exemple, environ 60% des étudiants en sciences nat à Marianopolis ont 33 de Cote R (Je ne vais pas là mais les données sont publiées sur leur site Internet).

Je peux affirmer que c'est aussi le cas à Dawson, je connais des gens qui ont des notes piles sur la moyenne (voire légèrement en dessous) dans à peu près tous les cours de science mais qui a eu des 33 au final, tout ça à cause de l'IFG...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, keipop said:

Je peux affirmer que c'est aussi le cas à Dawson, je connais des gens qui ont des notes piles sur la moyenne dans à peu pres tous les cours de science mais qui a eu des 33-34!

Sachant que environ 30% des étudiants de Marianopolis ont plus de 35 de cote R, soit environ la cote R minimale pour être convoquée aux MEM/Casper cette année, le nombre d’étudiants éligibles doublerait. Si les universités veulent garder le même nombre d’étudiants convoqués, cela signifierait que le Casper éliminerait environ 1 candidat sur 2 ce qui me semble très exagéré pour une étape préliminaire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, à mon Cégep il y a des gens avec des moyennes d'environ 70% qui ont des cote R autour de 33-34. Il y aura beaucoup trop de gens dans le processus d'admission, les chances de chacun seront réduites de beaucoup...

Et à force d'y penser, je crois que les autres programmes compétitifs comme pharmacie, DMD, opto, etc, seront peut-être encore plus inaccessibles pour certains étudiants, car un plus grand nombre de très forts seront refusés en MD aux Casper/MEMs et se retrouveront dans les autres doctorats de 1er cycle, diminuant les chances des plus faibles dans ces programmes. Je ne sais pas à quel point cet impact peut être flagrant mais je suis convaincue que l'an prochain la cote R pour pharmacie par exemple sera plus haute que cette année

Share this post


Link to post
Share on other sites
50 minutes ago, Klark said:

Surtout avec le changement de la cote R en 2018, 33 me semble particulièrement bas. Par exemple, environ 60% des étudiants en sciences nat à Marianopolis ont 33 de Cote R (Je ne vais pas là mais les données sont publiées sur leur site Internet).

Oui, c'est vrai que 33 ce n'est pas très haut. Je pense qu'ils n'auraient pas dû descendre en bas de 34... Parce que c'est vrai qu'il peut y avoir des variations entre les Cégeps et que c'est pas partout que c'est possible d'avoir une cote de plus de 38, même si on a de très bonnes notes. Par contre, je pense que peut importe ton groupe ou ton Cégep, c'est réaliste d'avoir 34 si tu mets de l'effort... Et c'est vrai que les CRUs à Ulaval ne sont pas toujours hautes et qu'ils cotent certains programmes particulièrement mal, mais ça va quand même permettre à plus de personnes de se rendre à l'étape du Casper qu'il y en a à l'étape des MEMs présentement je pense.

 

47 minutes ago, Klark said:

Sachant que environ 30% des étudiants de Marianopolis ont plus de 35 de cote R, soit environ la cote R minimale pour être convoquée aux MEM/Casper cette année, le nombre d’étudiants éligibles doublerait. Si les universités veulent garder le même nombre d’étudiants convoqués, cela signifierait que le Casper éliminerait environ 1 candidat sur 2 ce qui me semble très exagéré pour une étape préliminaire. 

C'est vrai que c'est exagérée de prendre le Casper comme seul critère de sélection préliminaire. S'ils éliminent beaucoup de candidats à cette étape, ça veut dire que ça va prendre un très bon Casper. Le problème, je pense, c'est que le Casper est un outil à utiliser avec prudence, pas de manière trop décisive. C'est un seul test d'1h30... S'ils décident de garder plus personnes pour les MEMs, ça va rendre cette étape encore plus compétitive qu'avant. Encore là, une décision basée sur un seul test...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon opinion va à contre-courant, mais j'assume. :lol:Moi perso, je trouve que le casper est un test super pertinent. Il a également fait l'objet de plusieurs études et son efficacité a été prouvée à de nombreuses reprises. Utiliser le Casper n'est pas une décision qui a été prise à la légère par les facultés de médecine et je suis très contente que l'utilisation de ce test devienne plus répandue et systématique. Puis aussi, je trouve qu'au-delà d'un certain seuil de cote, ça ne veut plus rien dire. Tsé, quand t'es rendu que tu te rends à la je sais pas combien-tième décimale pour départager deux personnes, c'est un peu ridicule. C'est pas parce que tu as 0,000000000001 point de plus que l''autre que ça fait de toi un-e meilleur-e médecin.

Oh! Et apparemment, la 2e vague d'offres a commencé à uLaval!

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Médicomage said:

Mon opinion va à contre-courant, mais j'assume. :lol:Moi perso, je trouve que le casper est un test super pertinent. Il a également fait l'objet de plusieurs études et son efficacité a été prouvée à de nombreuses reprises. Utiliser le Casper n'est pas une décision qui a été prise à la légère par les facultés de médecine et je suis très contente que l'utilisation de ce test devienne plus répandue et systématique. Puis aussi, je trouve qu'au-delà d'un certain seuil de cote, ça ne veut plus rien dire. Tsé, quand t'es rendu que tu te rends à la je sais pas combien-tième décimale pour départager deux personnes, c'est un peu ridicule. C'est pas parce que tu as 0,000000000001 point de plus que l''autre que ça fait de toi un-e meilleur-e médecin.

Oh! Et apparemment, la 2e vague d'offres a commencé à uLaval!

Je ne pense pas que personne ici a dit que le casper était complètement non-pertinent. Je pense seulement qu'il y a une très grande différence entre accorder un certain pourcentage au test casper et permettre au test casper d'éliminer la moitié des candidats avant même de se rendre aux MEM... Comme on l'a expliqué plus tôt, le nombre de candidats ayant la cote R minimale doublerait en établissant un seuil minimal de 33 de cote R ce qui est loin d'être un changement mineur comme tu sembles le laisser entendre. Aussi, il ne faut pas oublier que le test Casper est lui aussi corrigé de manière numérique donc des candidats continueront d'être départagés ''à la combien-tième décimale près''. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, Médicomage said:

Mon opinion va à contre-courant, mais j'assume. :lol:Moi perso, je trouve que le casper est un test super pertinent. Il a également fait l'objet de plusieurs études et son efficacité a été prouvée à de nombreuses reprises. Utiliser le Casper n'est pas une décision qui a été prise à la légère par les facultés de médecine et je suis très contente que l'utilisation de ce test devienne plus répandue et systématique. Puis aussi, je trouve qu'au-delà d'un certain seuil de cote, ça ne veut plus rien dire. Tsé, quand t'es rendu que tu te rends à la je sais pas combien-tième décimale pour départager deux personnes, c'est un peu ridicule. C'est pas parce que tu as 0,000000000001 point de plus que l''autre que ça fait de toi un-e meilleur-e médecin.

Oh! Et apparemment, la 2e vague d'offres a commencé à uLaval!

Personnellement je trouve le Casper pertinent, mais j'aurais fait 50% notes et 50% casper pour ceux ayant 34 et + pour la première étape de sélection... Selon moi les étudiants ayant fait beaucoup d'efforts pour avoir de très bonnes notes devraient être avantagé à cette étape là du moins

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, AS2020 said:

Personnellement je trouve le Casper pertinent, mais j'aurais fait 50% notes et 50% casper pour ceux ayant 34 et + pour la première étape de sélection... Selon moi les étudiants ayant fait beaucoup d'efforts pour avoir de très bonnes notes devraient être avantagé à cette étape là du moins

Je pense que cette alternative est préférable puisque les étudiants au cégep doivent travailler fort pour maintenir leur cote (tout comme ceux à l’université), alors je ne crois pas qu’on peut tout simplement utiliser un test 1h30. Je trouve que c’est une belle initiative de ulaval puisque ça permet aux étudiants qui ont moins bien performé à l’école pour quelconque raison d’avoir la possibilité d’être admis en méd. C’est sûr que ce n’est pas la meilleure décision mais je suis persuadé que le mélange Casper/entrevu permet une meilleure sélection que tout simplement entrevu. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon my prediction was right after all, ils vont pas changer le rapport cégep : uni, ça va rester 80:20...

Bon ben Sherby you really need to add a prep year pour familiariser les cégepiens à la méthode APP... sinon les gens fresh du cégep vont se faire planter SOLIDE à la première session d'uni en médecine (emphasis on médecine, un doctorat qui compte 25 crédits par session à peu près) maintenant qu'il n'y a plus d'étudiants en cours de bac (aka ceux qui ont déjà eu une bonne base de connaissances scientifiques et de méthodologie de travail...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, keipop said:

Bon my prediction was right after all, ils vont pas changer le rapport cégep : uni, ça va rester 80:20...

Bon ben Sherby you really need to add a prep year pour familiariser les cégepiens à la méthode APP... sinon les gens fresh du cégep vont se faire planter SOLIDE à la première session d'uni en médecine (emphasis on médecine, un doctorat qui compte 25 crédits par session à peu près) maintenant qu'il n'y a plus d'étudiants en cours de bac (aka ceux qui ont déjà eu une bonne base de connaissances scientifiques et de méthodologie de travail...)

J’avoue! Ça va être hyper violent! :O 

Share this post


Link to post
Share on other sites
46 minutes ago, Médicomage said:

Mon opinion va à contre-courant, mais j'assume. :lol:Moi perso, je trouve que le casper est un test super pertinent. Il a également fait l'objet de plusieurs études et son efficacité a été prouvée à de nombreuses reprises. Utiliser le Casper n'est pas une décision qui a été prise à la légère par les facultés de médecine et je suis très contente que l'utilisation de ce test devienne plus répandue et systématique. Puis aussi, je trouve qu'au-delà d'un certain seuil de cote, ça ne veut plus rien dire. Tsé, quand t'es rendu que tu te rends à la je sais pas combien-tième décimale pour départager deux personnes, c'est un peu ridicule. C'est pas parce que tu as 0,000000000001 point de plus que l''autre que ça fait de toi un-e meilleur-e médecin.

Oh! Et apparemment, la 2e vague d'offres a commencé à uLaval!

Je suis d'accord dans l'ensemble et je pense que le Casper peut être pertinent dans un processus d'admission s'il est bien utilisé. Par contre, je pense que le problème avec ce genre de test est que quand il est utilisé depuis plusieurs années (même principe pour les MEMs),  les gens se préparent de plus en plus et le niveau de performance moyen à ces tests augmente toutes les années. Dans le cas du Casper, je pense que quand c'est rendu qu'avoir des réponses qui démontrent un bon jugement et les valeurs recherchées, c'est pas assez et qu'il faut en plus taper très vite, s'être préparés à réfléchir à une réponse très complexe en moins de 5 minutes, donner le plus d'exemples originaux possibles et aller plus loin que ce qui est demandé pour avoir une chance, ça ne veut plus dire grand chose sur ta qualité de futur médecin d'avoir un Casper dans la moyenne ou un peu en dessous (s'il n'y a pas de red flags). Et comme d'autres ont dit, ça reste un choix entre candidats basés sur les décimales de la cote Z qu'ils ont obtenus au test. Je ne pense pas que les personnes qui vont avoir un Casper juste sous le cut-off seraient des moins bons médecins que les autres.

Et la cote R n'est pas parfaite non plus, mais au moins elle s'appuie sur des efforts à long terme que les candidats ont fournis, et on peut se permettre d'avoir des mauvais examens des fois et quand même rester compétitifs. Le Casper c'est un seul test d'1h30, on ne peut pas faire la moindre erreur, ou même juste ne pas être assez performants, sans être éliminés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Médecine20 said:

Je suis d'accord dans l'ensemble et je pense que le Casper peut être pertinent dans un processus d'admission s'il est bien utilisé. Par contre, je pense que le problème avec ce genre de test est que quand il est utilisé depuis plusieurs années (même principe pour les MEMs),  les gens se préparent de plus en plus et le niveau de performance moyen à ces tests augmente toutes les années. Dans le cas du Casper, je pense que quand c'est rendu qu'avoir des réponses qui démontrent un bon jugement et les valeurs recherchées, c'est pas assez et qu'il faut en plus taper très vite, s'être préparés à réfléchir à une réponse très complexe en moins de 5 minutes, donner le plus d'exemples originaux possibles et aller plus loin que ce qui est demandé pour avoir une chance, ça ne veut plus dire grand chose sur ta qualité de futur médecin d'avoir un Casper dans la moyenne ou un peu en dessous (s'il n'y a pas de red flags). Et comme d'autres ont dit, ça reste un choix entre candidats basés sur les décimales de la cote Z qu'ils ont obtenus au test. Je ne pense pas que les personnes qui vont avoir un Casper juste sous le cut-off seraient des moins bons médecins que les autres.

Et la cote R n'est pas parfaite non plus, mais au moins elle s'appuie sur des efforts à long terme que les candidats ont fournis, et on peut se permettre d'avoir des mauvais examens des fois et quand même rester compétitifs. Le Casper c'est un seul test d'1h30, on ne peut pas faire la moindre erreur, ou même juste ne pas être assez performants, sans être éliminés.

Tout a fait d'accord

 

J'ai même vu un thread d'une ancienne évaluatrice aux MEM qui offrait des services de pratiques à 100$/heures. Encore la une injustice puisque c'est vraiment pas tout le monde qui peut se payer cette affaire là

Je pense que les facultés veulent donner plus d'importances à la personnalité, mais elles s'y prennent un peu maladroitement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, keipop said:

Bon my prediction was right after all, ils vont pas changer le rapport cégep : uni, ça va rester 80:20...

Bon ben Sherby you really need to add a prep year pour familiariser les cégepiens à la méthode APP... sinon les gens fresh du cégep vont se faire planter SOLIDE à la première session d'uni en médecine (emphasis on médecine, un doctorat qui compte 25 crédits par session à peu près) maintenant qu'il n'y a plus d'étudiants en cours de bac (aka ceux qui ont déjà eu une bonne base de connaissances scientifiques et de méthodologie de travail...)

C'est pourquoi je ne voulais pas aller à Sherbrooke... En tant que collégienne, le programme de 4 ans me faisait très peur. Surtout avec la méthode qu'on s'apprend par soi-même, ce qu'on a pas été nécessairement habitué au Cégep! Aux portes ouvertes, les étudiants vendent le programme et disent que c'est pas si pire, évidemment, mais quand j'entend d'autres témoignages de collégiens qui étaient vraiment dépassés par la charge de travail, j'ai tendance à le croire haha! C'est justement le manque de flexibilité du parcours qui m'a fait penché vers Laval. Là, je le ferai en 5 ans, ce sera plus réalisable et moins stressant

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Explore said:

Tout a fait d'accord

 

J'ai même vu un thread d'une ancienne évaluatrice aux MEM qui offrait des services de pratiques à 100$/heures. Encore la une injustice puisque c'est vraiment pas tout le monde qui peut se payer cette affaire là

Je pense que les facultés veulent donner plus d'importances à la personnalité, mais elles s'y prennent un peu maladroitement.

Très d'accord, comme tu dis les services de pratique de qualités sont payants et souvent chers, ça fait juste renforcer les inégalités entre les différents milieux socio-économiques. Je comprends l'idée de la personnalité, mais comme tu dis, leurs moyens ne sont pas idéaux..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...